Yin et Yang : à nos polarités sacrées

par | 6 Juin 2019 | Amour et sexualité, L’Homme et l’Univers | 0 commentaires

[Retrouvez cet article au format PDF sur la boutique de Présences Magazine]

À peine débutée une conversation un tant soit peu spirituelle et voilà qu'arrive le sujet tant en vogue du moment : le Féminin sacré ! Fleurissent ainsi de partout des «éveilleuses» de Féminin sauvage ou divin et d'autres beaux esprits de sorcières connectées à l'Invisible. Après des milliers d'années de mise au ban par le feu, c'est donc leur grand retour !!! Pourtant aujourd'hui, nos progrès en spiritualité ne nous appellent-t-ils pas à aller bien plus loin que cela ? Par exemple, à souligner et reconnaître que s'il y a bien évidemment un ré-équilibrage salutaire du féminin dans notre monde, il faudra surtout retrouver la balance parfaite qui est la nôtre de nature et de façon originelle ?! Du féminin et du masculin, en chacun d'entre nous tous, en effet, il y en a. D'entrée, ne nous faut-il pas insister sur le fait que si cela est bien compris, analysé et accepté, alors on y gagnera tant et plus dans nos vies ! Car cet étrange et soudain tsunami de féminité sacrée ne risque-t-il pas, à terme, de nous pousser vers une bulle d'ego spirituel féminin ? Une sorte d'exagération en représailles du massacre opéré sur celui-ci depuis des âges si reculés ? Mais comment pourrions-nous passer sous silence ou nier ce masculin dominateur, violent et destructeur, qui depuis des millénaires s'est affairé à massacrer tout élan de féminité ? Bien sûr qu'il n'est pas question de laisser cela sous silence mais devrions-nous nécessairement en passer par une vengeance du Féminin durant plusieurs siècles ? Devrons-nous traverser ce chemin épineux afin d'atteindre un semblant de retour à l'équilibre ? Assurément que non !

Demandons-nous plutôt depuis combien de temps immémoriaux, et dans combien de vies précédentes, avons-nous tous pu prétendre à être tour à tour une femme ou un homme ? Avec certitude maintenant nous savons qu'aucune énergie ne se détruit ! Elle se transforme puis ré-apparaît et nous ne dérogeons pas à cette règle universelle. Ainsi, au cours de nos cycles de réincarnations, nous aurions porté dans notre sang, nos veines et notre chair les polarités qui constituent les deux faces d'une unique et même pièce. Car l'une ne saurait aller sans l'autre et quand bien même le côté pile du masculin aurait biaisé ladite pièce pour la faire toujours retomber de son côté, et ce au détriment de la face compassionnelle du Féminin, rien ne servirait de vouloir maintenant s'acharner à ce qu'elle ne tombe plus que sur la dite charmante face... La belle prise de conscience actuelle n'appelle-t-elle pas plutôt à tant et plus de compréhension, de respect, de compassion et d'entre-aide entre nos singularités croisées ? Et pourquoi ne pas nous exercer, au mieux de nos capacités, à faire tenir cette pièce sur la tranche, en parfait équilibre de nos deux polarités ?! De la sorte, vie après vie, nous avons donc pu porter en nous les belles différences de l'autre sexe et chacun, rendu dans l'ici et maintenant de cette existence, pourrait mettre à profit tous ces fantastiques enseignements plutôt que d'en faire des antinomies ! Il n'incombe qu'à nous seuls d'agir tout de suite ! Lorsqu'on parle de chute originelle, ne nous entretient-on pas de la perte d'un pan essentiel de nos plus belles capacités ? D'avoir été un peu coupés en deux ? De quel aveuglement nous a-t-il fallu être capable pour croire, lorsque l'on naît mâle, que la condition de la femme puisse être inférieure ?!

 

La suite est réservée aux abonnés

  • Accédez à tout le magazine en illimité.
  • Soutenez un magazine indépendant d'auteurs et sans publicité.
  • Téléchargez le fichier PDF du numéro en cours.

Choisissez la formule d'abonnement qui vous correspond !

 

Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité (0.99 €) sur la boutique

Vous découvrez Présences Magazine ? 

Vous voudrez peut-être tester GRATUITEMENT notre magazine pendant 14 jours en recevant des articles directement dans votre boite mail :

cliquez ici pour vous inscrire à cette découverte gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Testez-nous GRATUITEMENT pendant 14 jours