fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
  • 1
    Partage

Marika Cadet
Vivre avec Foi
Marika CadetVivre avec Foi
Free Download Abonnez-vous pour pouvoir télécharger le podcast

La Foi totale

J’arrive au stage de mon enseignant spirituel, Serge BOUTBOUL, et je ne m’attends pas à être bousculée dès ses premières paroles. Ce jour-là pourtant, à peine installée sur ma chaise, je l’écoute attentivement et ses paroles semblent s’intégrer dans mon Être tout entier. Il nous parle de Foi. Je l’ai déjà entendu, à plusieurs reprises, nous parler de Foi mais, ce jour-là, quelque chose a résonné à l’intérieur de moi et plus que tout, c’est cette Foi, cette Foi totale que je souhaite, à présent, cultiver dans ma vie, cette Foi capable d’annihiler toutes peurs ou besoin de contrôle. En effet, que pouvons-nous craindre si réellement notre Foi est totale ? Comment penser à la fois que Dieu, l’Univers, l’Esprit prend soin de nous et en même temps demeurer dans la peur ? Comment penser qu’à chaque instant le plan Divin est parfait et avoir besoin d’en contrôler chaque paramètre ?

Ma théorie était pourtant bien rodée mais j’avais omis ce concept fondamental, la Foi. Il ne s’agit pas, bien entendu, de cette Foi de complaisance juste « parce qu’il faut avoir la Foi » ou encore de cette Foi ponctuelle lorsque les difficultés ne sont pas si importantes. Non, il s’agit ici d’une Foi totale, celle qui nous permet de continuer à avancer alors même que tout semble perdu, celle qui terrasse toutes les peurs. Le genre de Foi qui nous ferait avancer les yeux fermés guidé par la simple voix du cœur et ce, même lorsque celle-ci est à peine audible.

La vie comme pièce de théâtre

Ma conception de la vie est la suivante : Nous sommes des Êtres spirituels incarnés sur Terre pour expérimenter et, à travers nos expériences, évoluer, évoluer vers la version la plus élevée de nous-même. Chacun est venu vivre des expériences différentes en fonction de ses choix et possibilités d’évolution. Certaines âmes ont gentiment décidé de nous aider dans ce processus, certains en nous accompagnant, d’autres en étant des acteurs pour nos expériences (par exemple, si je veux expérimenter le pardon, encore faut-il que quelqu’un me fasse du mal pour cela). Il n’y a pas d’échec, pas de temps, une leçon peut être répétée autant de fois que nécessaire sans aucun jugement à notre égard. Nous sommes donc tous les acteurs principaux d’un vaste théâtre où des scènes sont jouées continuellement et simultanément. Une fois l’objectif de la scène atteint, nous passons alors à la suivante, afin de vivre l’expérience suivante. Dans ma conception, il n’y a pas de piège, pas d’erreur possible : la moindre scène, la moindre réplique est utile à l’ensemble. Notre but serait donc de comprendre l’objectif de la scène et de poursuivre le jeu avec Foi et pour cela, nous devons régulièrement prendre du recul sur la scène et comprendre l’intention cachée derrière. Quelquefois cette intention est claire, mais c’est rarement le cas. Souvent, il nous faut du temps pour comprendre le ou les objectifs de la scène et pendant ce temps, nous devons poursuivre le jeu avec Foi. Il y a des scènes dont ne voulons pas, que nous pensons ne pas avoir choisi mais en vérité chaque scène a été parfaitement paramétrée par notre âme avant son incarnation et nous n’avons donc pas d’autres choix que de nous y soumettre. Quelquefois, nous pouvons fuir une scène ou une autre cependant, la fuite est vaine car un peu plus loin, souvent, une nouvelle scène, avec de nouveaux acteurs, nous ramènent à l’objectif initial. Le tout est orchestré dans l’amour, uniquement, et ce, y compris lorsque les scènes semblent dramatiques. Nous pourrions, afin de moins nous prendre au jeu, régulièrement sortir de la scène afin de demeurer uniquement spectateur, ce qui nous aiderait à mieux en comprendre les potentiels enjeux. Cependant, il nous arrive rarement de le faire mais cela fait peut-être aussi partie du jeu ?

Le plus judicieux serait finalement, dans ce jeu sans fin, de lâcher prise et de vivre pleinement l’expérience.

Cependant, pour lâcher prise, nous avons besoin de Foi, d’une Foi totale.

Mais une Foi en quoi exactement ? Je dirai principalement avoir Foi en le fait que l’Esprit, l’Univers, Dieu prend soin de nous au quotidien et à chaque instant. Avoir Foi en l’idée que le plan est parfait, que tout ce que nous sommes amenés à traverser est là pour permettre notre évolution vers la meilleure version de nous-même, une version bien plus lumineuse. Nous avons, en général, toutes les ressources autour de nous pour surmonter les épreuves auxquelles sont sommes confrontés. Cependant, bien souvent, nous restons focalisés sur les difficultés, oubliant de prendre le recul nécessaire pour nous en rendre compte.

Avoir Foi et accueillir ce qui arrive y compris lorsque tout semble aller contre nous. Accueillir et continuer d’avancer avec Foi. Pour moi, aucune expérience n’est vaine, qu’elle soit étiquetée comme « bonne » ou « mauvaise ». Ce ne sont finalement que des expériences, des scènes visant à servir notre processus d’évolution de fait, en ce sens, elles ne sont finalement ni « bonnes » ni « mauvaises ».

Un exemple de Foi totale

Mardi après-midi, 15H00, aéroport de Montpellier. Je dois partir à l’Ile de la Réunion avec mon fils, nous avons une correspondance à Paris le jour même en début de soirée. L’agent m’explique qu’étant donné que je n’ai pas mon livret de famille, il ne pourra pas me laisser partir avec mon fils. Ce jour-là, il m’est impossible de rentrer chez moi pour le récupérer, le temps de faire l’aller-retour, puis de prendre un autre vol, je raterai ma correspondance à Paris. J’insiste gentiment en lui expliquant la situation, il m’explique qu’il va contacter son supérieur mais qu’il est quasiment certain que je ne pourrai pas voyager sans mon livret de famille. Je patiente et ce jour-là, j’ai FOI. J’essaie autant que possible de ne pas laisser mon mental s’emballer sur les conséquences, je ne me juge pas, je ne juge pas les autres, juste, j’accueille. Je me dis que tout est juste ainsi si je ne dois pas partir aujourd’hui, parce que le plan prévu n’est pas celui-là alors j’essaierai de trouver une solution pour le lendemain. Au fond de mon cœur, je sais aussi que l’inverse est vrai, si en revanche, le plan prévu est autre et que je dois partir aujourd’hui alors une solution sera trouvée. Ce jour-là, la Foi me permet de patienter dans une grande sérénité. L’Univers, Dieu, l’Esprit prend soin de nous et je suis certaine que ce qui est prévu est parfait pour nous. Vingt minutes plus tard, l’agent revient vers moi, finalement je vais pouvoir embarquer sans livret de famille, les règles sont plus souples pour l’Ile de la Réunion. J’exprime alors ma gratitude !

La Foi me permet aujourd’hui de vivre avec plus de sérénité, je sais que je suis aimée et guidée, qu’à chaque instant le meilleur est choisi pour moi et ce, même si en apparence cela ne semble pas être le cas. Je garde en tête la pièce de théâtre, je n’oublie pas que je ne suis qu’une actrice, j’ai un rôle à jouer mais il ne s’agit que d’un rôle. Je ne m’identifie pas à ce rôle. Régulièrement, je prends du recul sur la scène qui se joue et j’essaie d’en comprendre l’objectif. Quelquefois, je n’y parviens pas seule alors, je demande de l’aide. J’essaie autant que possible de ne pas trop me prendre au jeu mais juste de vivre pleinement ces expériences, de les accueillir, d’en comprendre l’objectif puis de passer à l’expérience suivante. Petit à petit la peur me quitte et j’apprends à naviguer sans toujours savoir, ni où je vais, ni comment je vais y parvenir, cela m’est d’ailleurs de moins en moins utile, je me contente d’avancer, juste avancer, avec Foi.

Et en pratique, comment cultiver cette Foi ?

Chaque fois que je suis confrontée à une situation difficile, angoissante, je commence par m’arrêter. Je m’arrête puis j’accueille l’émotion qui surgit. C’est ok d’avoir peur, c’est ok d’être en colère, c’est ok d’être terrifié. Je ne me juge pas, je ne juge pas l’émotion qui est présente et j’essaie autant que possible de ne pas juger les autres. Puis, je me souviens de la pièce de théâtre qui se joue et pendant quelques temps, je m’en extrais. J’observe de loin la scène et je me rappelle, que je suis les autres ne sommes que des acteurs, qu’il ne s’agit que d’une mise en scène dont le seul objectif est d’en comprendre le sens.

Je me connecte à Dieu, à l’Univers, à l’Esprit et je ressens un amour immense m’envelopper. Tout est parfait, je suis guidée et aimée peu importe ce qui, en apparence, se joue. Cette scène, comme tant d’autres, n’est là que pour servir mon processus d’évolution, rien de plus. Je me rappelle que cet amour qui me guide, m’aide aussi à trouver les solutions aux problèmes posés. Alors avec Foi, je poursuis ma route en restant vigilante aux signes éventuels. Chaque fois que la colère, la peur ou l’angoisse surgit à nouveau, je répète le processus.

Lâcher prise et se laisser porter par l’énergie de l’amour avec l’assurance que tout ira bien pour nous, et ce, quelles que soient les circonstances en apparence, voilà pour moi une des significations de la Foi.

« Abandonne-toi à la grâce. L’océan prend soin de chaque vague jusqu’à ce qu’elle atteigne le rivage. Il t’est donné plus d’aide que tu ne le sauras jamais »

Rûmi

Je remercie infiniment Serge BOUTBOUL pour, ce jour-là, m’avoir permis d’intégrer la Foi à ma vie.

Crédit photo : Gerd Altmann sur Pixabay


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
  • 1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
Marika Cadet

Marika Cadet

Psychologue, alliant psychologie et spiritualité, je vous propose de partager tous les inestimables trésors dénichés aux creux de mes thérapies, dont me gratifient chaque jour mes patients, à la lumière de mon humble cheminement spirituel.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

id, elit. suscipit diam efficitur. at quis, sed luctus Praesent commodo