fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Igor Ochmiansky
Une leçon d’humilité
Igor OchmianskyUne leçon d’humilité
Free Download Abonnez-vous pour pouvoir télécharger le podcast

J’oublie, et souvent dans ces moments de vide je suis orgueilleux, trop sûr de moi. En réalité si loin de moi, mes yeux ne voient plus, ils ne guident plus, je perds mes sens et mes capacités.

Que s’est-il passé ?

Mon humilité partie, mes certitudes arrivées, je ne me connecte plus au monde, à mon monde mais à un ersatz, ou la conscience n’est plus, où tout au moins si différente de la compréhension et de mon entendement.
J’ai juste refusé de faire les efforts qui portent, j’ai laissé mes douleurs et mes peines parler, ma fierté prendre le dessus, je suis devenu fainéant, remettant et comptant sur les autres.
Et bien sûr, j’ai confondu mes capacités et mes qualités, de photographe je me suis proclamé bon photographe, parfois visionnaire. Quel manque d’humilité et donc rappel à l’ordre.

Une leçon d'humilité 2

« Reviens à toi » : je sais que je suis à faux (je me rappelle de l’avoir vécu à cheval, être sur le mauvais pied, et le voir) et que je dois revenir vers moi. Aller vers soi, ne plus perdre le fil, ne pas oublier que le chotka à mon poignet n’est pas que cet objet décoratif, ce ravissant bracelet, mais que son poids et sa présence sur ma peau doivent juste me rappeler à la prière permanente, celle du cœur. « Va vers toi » l’injonction divine par excellence. Voilà que non respecté, elle me renvoie à la prière.

Je dois juste me rappeler à cette leçon d’humilité sans cesse, je suis arrivé ici sur mon île malade, mourant, et vie m’a été offerte pour ne pas la gâcher. Je n’ai pas à avoir de caprices et de tout vouloir arrêter si mon travail est utilisé par d’autres de façon injuste. Finalement c’est une magnifique reconnaissance, si mon amour propre s’en ressent c’est parce que c’est juste.

Pas question quand même de tout accepter mais un changement doit opérer pour que tout soit fluide dans ma vie. Encore une fois, lâcher les peurs, celle du manque, celle du vide, celle de l’absence.
Quelle magnifique leçon, si tu continues tu vas encore tout perdre, à commencer par toi, « Va vers toi »

« En hébreu לד לד
לֶךְ-לְךָ

Va vers toi Lekh lekha (lu ler lera avec un r guttural).
Je trouve ici quelques mots ayant la même valeur et se rapportant à cette injonction :
Lehem : le pain, la nourriture
Halom, songe : Dieu nous parle par songe
Hamal, compassion
Melah, le sel, la spiritualité
Mahol, le pardon »
Intéressant de voir que ces mots ont la même idée qui les guide.

Leçon avec amour, puisque encore une fois quelque chose et où quelqu’un de plus grand me montre mon erreur, me montre où j’ai manqué ma cible.
Savoir sa leçon, c’est être capable de ne plus reproduire l’erreur, donc je ne savais pas cet enseignement de la vie, je me suis vu plonger et descendre aux enfers de mes erreurs.
Pas suffisant, mais d’une grande aide pour reconnecter à la vie, à l’en-vie.

Quelle sourde tragédie de se voir tomber et de manquer de discernement pour éviter cette chute, sans doute nécessaire et indispensable à l’intégration de ses animaux.
Parfois je meurs de vivre ces épreuves si violentes, combien de fois j’ai demandé grâce pour cette paix à laquelle j’aspire tant.
Nécessité de l’intelligence de l’épreuve elle-même, qui ouvre ce champ de conscience.

Une leçon d'humilité 3

Je pleure souvent mon confort perdu, pour à la fin découvrir à quel point c’est juste la parfaite expérience intérieure qui me permet d’être avec moi.
Je vais vers moi si doucement, si silencieusement, mais je vais vers moi, vers moi, vers moi, vers mon âme…
Comme cette habanera chaude et lente, qui se colle à moi, me fait tourner la tête, devenant ce tango brûlant, rythmé.

Alors j’apprends ma leçon et me laisse guider, fais à nouveau confiance.
J’apprends ma leçon, j’apprends avec la voie du cœur.

Crédit photos : Igor Ochmiansky


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
Igor Ochmiansky

Igor Ochmiansky

Redonner à l'humain la priorité, révéler le meilleur, ouvrir la fenêtre de l'imaginaire, pour que le sensible ne soit pas que du beau, offrir les images du coeur.

C'est autant d'envies qui font de mon travail, une passion, longtemps enfermé dans la pratique voici que l'envie de l'esthétique ouvre sur d'autres façons de travailler et de voir dans le regard des autres.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

ipsum libero. eleifend Praesent felis sed tristique suscipit massa ultricies