fbpx

Ce mois-ci, nous vous proposons d’allier la théorie, basée sur notre expérience, ressentis et quotidien, et la pratique, afin d’ouvrir votre conscient à de nouvelles possibilités et opportunités et vous permettre de les expérimenter par vous-même.

Au travers de cet article, nous allons nous rapprocher des êtres de la Nature, de leur soutien et enseignements.

Les cycles élémentaires

Yan

Pour ma part, c'est en un lieu bien particulier de mon enfance -entre l'aber Wrac'h et Roscoff où se tient une petite contrée au mystérieux nom de «Côte des Légendes»- que fut ponctuée ma connexion au minéral et en particulier au granit. Peuplé de grandes roches aux formes d'animaux mythiques, le site fut donc propice à ma reconnexion au monde de l'Invisible...

Et ce encore plus précisément au phare de Pontusval où aurait été précipité un dragon par le renommé saint irlandais Pol... Tout était donc là pour forger mon existence à venir d'avec les fées, korrigans, lutins et autres intercesseurs du monde de l'Invisible. J'aimais tant passer des heures et des heures en solitude autant à l'observation qu'à l'écoute de la force des éléments naturels... Marées, vents et vagues venant se briser dans ces cathédrales de pierres !

Vieille de plusieurs millions d'années, je pris conscience que la minéralité est à la source de notre système solaire tout entier. Elle demeure, en quelque sorte, la plus proche du code source du Big Bang. De celle des cycles des élémentaires ainsi chronologiquement déployés : Création, Minéralité puis eau et végétaux puis animaux et finalement Humains.

La minéralité porte ainsi tout l'Enseignement primaire de notre Histoire à tous et le retour en force de la litho-thérapie ces derniers temps n'est sans doute pas le fruit du hasard mais celui d'une probable volonté de reconnexion aux forces primordiales.

Non loin de cette «Côte des légendes», et toujours en Bretagne, s'offrent aussi des forêts enchantées telle la très fameuse Brocéliande mais aussi celle du Huelgoat avec ces lieux aux noms évocateurs: gouffre du diable, ménage de la Vierge ou autre mare aux fées. Au cœur de ce monde de la végétalité vivent depuis toujours les Êtres invisibles des forêts. Il aura fallu attendre la réalisation complète de ce second cycle au travers du monde végétal pour voir apparaître celui de l'animalité. Rappelons néanmoins qu'ancestralement ces esprits forestiers étaient contactés au travers du minéral via les dolmens, menhirs et cercles de pierres ou objets rituels comme les crânes de cristal. Ces places se seraient ainsi mystérieusement vidées de leurs fées, trolls, lutins, elfes à la christianisation puis à l'aire de la modernité...

Les intercesseurs qui officiaient là : sorcier(e)s, chaman(e)s, druides... furent pourchassés par l'inquisition. Au mieux, ils étaient sommés de stopper leurs activités immédiatement. Au pire torturés, condamnés et même passés aux bûchers pour les plus récalcitrants.

Revenons donc à l’achèvement de nos cycles avec le suivant : celui de l'animalité.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Recevoir ce numéro de Présences magazine pour 1 €

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Adélaïde et Yan Serre

Adélaïde et Yan Serre

En constante évolution individuelle et à deux, nous vous offrons nos découvertes et expériences.

Adélaïde et Yan SERRE, sont deux êtres qui ont eu plusieurs vies (au sens propre comme figuré) avant de se rencontrer en février 2018.
Dans leurs vies parallèles, ils ont rêvé un peu, aimé plusieurs fois, échoué parfois, souffert pas mal, réessayé toujours, espéré souvent, avancé et grandi surtout.
D'expériences en expériences, ils ont finalement pris ce chemin de la connaissance de soi qui leur a depuis ouvert les portes du bonheur simple en couple.
Avant cela, ils ont pu expérimenter ce qu'est l'Amour divin au creux de leurs cellules et ce chacun de leur côté.
Adélaïde suite à une énième rupture amoureuse, comme un r-éveil brutal d'un trop long sommeil. La belle au bois dormant ne s'est pas réveillée du baiser du prince charmant mais de la rude claque d'un simple humain.
Et puis, l'évidence qu'elle méritait mieux lui a sauté aux yeux (reflet de l'âme), le chemin du pardon entamé sera alors le coup de baguette magique à une vie qui devient extraordinaire, faite de messages, de signes, de vibrations... Bref d'Amour.
Vous pouvez retrouver son cheminement au travers de ses carnets intimes publiés depuis le premier numéro de Présences Magazine.
Yan n'a pas été épargné non plus d'épreuves sur son parcours. Elles ont été également de formidables apprentissages à la reconquête de Soi débuté dès son plus jeune âge.
Dans ses livres -tous autobiographiques- il conte ses découvertes spirituelles au grès de sa vie quotidienne et des événements qui la jalonnent.
Au travers de ses articles de Présences magazine, il vous dévoilent ses inspirations et pépites d’éveil.
Ils se sont donc logiquement "retrouvés" à la croisée de leurs chemins, avec cette envie commune de rencontrer celui et celle avec qui partager cette conscience que la vie n'est rien d'autre qu'une aventure merveilleuse. Mais surtout que nous sommes des êtres lumineux à la capacité d'Amour infini, ce que la plupart d'entre nous avons temporairement oublié.
De leur côté, main dans la main, ils arpentent les paysages épurés de cette réalité à la saveur d'un conte de fées.
À présent, ce bonheur pour être complet demande à être partagé avec celles et ceux qui sentent ce même appel à la re-connexion du Soi.
Ils ne gardent donc rien des secrets de leurs différentes découvertes et des dons qui leur ont été faits pour vous les partager lors d'un bout de votre propre chemin. En fait, leurs meilleures clés à la réalisation de votre propre conte de fées.
Rendez-vous sur leur site lesfeesdeserre.com si vous souhaitez en savoir plus.
En toute logique, participer à l'expérience «Présences magazine» nous a semblé couler de source et c'est avec joie que nous vous proposons chaque mois un nouvel article.

Voir tous les articles
luctus commodo pulvinar in Donec consequat. leo sem, vulputate, sit et,