fbpx

Combien de personnes trouvent complètement inutile de revisiter certaines zones de leur vie en croyant que cela passera tout seul. En faites-vous partie ? Se mettre en chemin n’est pas toujours une question de choix. À force de faire comme s’il n’y avait pas de signes annonciateurs de la crise, vous prenez le risque que la porte s’ouvre violemment. En vous prenant la réalité en pleine face, vous ne pourrez faire autrement que regarder ce qu’elle dévoile.

Des signes, j’en ai eu. Des tas. Mais à ce moment-là, je les voyais disparaître tout autant qu’apparaître. Et tant que ce mouvement s’effectuait, je n’avais aucune raison de m’inquiéter. N’est-ce pas ? Il y avait des jours, voire des semaines et quelques mois où tout allait bien, du moins, à peu près bien. Parce que, à force de composer, nous devenons des experts dans ce domaine. De plus, nous croyons que nous contrôlons la situation alors qu’il n’en est rien et que, sans le savoir nous nous berçons de douces illusions et ne faisons que renforcer ce qui est déjà là.

Oui, des signes, j’en ai eu pendant des mois et même des années. Je voyais et je sentais bien ces petits trucs bizarres qui ne vont pas. Mais comme ils ne duraient pas, je repartais de plus belle dans une illusion de vie supportable.

Ces petites successions de tracas, de dysfonctionnements, de crises, ont fini par user petit à petit un système interne que je ne connaissais pas.

Quand mon corps s’est écroulé, je n’ai pas compris ce qui m’arrivait alors que j’aurais dû savoir que là, il ne pouvait pas tenir plus longtemps.

Avez-vous déjà ces petits signes dans votre vie ?

Connaissez-vous ces hauts et ces bas qui viennent régulièrement vous titiller ?

Vivez-vous ces moments où parfois vous êtes tellement en bas que vous savez que ça ne peut plus continuer et d’autres où ça remonte au point de vous faire croire que vous vous êtes trompé-e ?

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Patricia Voisin

Patricia Voisin

Médium de naissance, je ne me donne pas de titres. Ils m’enferment et j’ai compris au fil du temps que je n’avais pas à donner une forme à ce qui n’en a pas. C’est le fond qui est important. Tantôt messagère, relieuse ou dans le soin , je m’autorise donc à respirer à mon rythme, avec humilité et simplicité.
Mon corps est un formidable partenaire et nous avançons ensemble dans cette vie, sur ce chemin de réconciliation et d’apaisement, pour moi, pour les autres et pour tout ce qui m’environne.

Je vous le souhaite aussi. De tout cœur.

Voir tous les articles
ut consequat. libero dolor odio dapibus ipsum ut vel,