fbpx

Avant de décider de se libérer de la nourriture, il faut chercher pourquoi à un moment de sa vie on a eu besoin d’elle pour aller mieux.
Qu’est-ce que ce besoin irrépressible de manger cache, camoufle ?
De quel message vous détourne-t-il l’attention ?

De nombreuses femmes ont de nos jours des troubles du comportement alimentaire. Ils font peur, sont un peu tabous mais finalement pas si seuls que ça. Quand on creuse on se rend compte qu’associés à cela il y a d’autres comportements qui ne les rendent pas heureuses, d’autres comportements compulsifs, addictifs, qui sont en jeu. Le problème n’est pas la nourriture en elle-même, mais bien la perception de celle-ci. Comment est-ce que l’on va utiliser la nourriture pour gérer un mal-être et une souffrance intérieure.

Parfois on en a conscience, mais ce n’est pas toujours le cas. Surtout si cela dure depuis des années et que l’on nous a rabâché que nous n’avions aucune volonté, aucune motivation, pour faire “attention” à ce que l’on mangeait.

Mais ne vous fiez pas aux apparences, nos comportements en disent long sur notre état intérieur, et j’aime voir ces comportements comme des indices, une boussole qui nous donne une direction à suivre vers notre bonheur, pour aller mieux, être “plus” nous-même. Plutôt que s’acharner à vouloir changer sans comprendre qui on est vraiment, et donc ce qu’il y a réellement à changer dans notre vie.

Vouloir se libérer de l’emprise de la nourriture, c’est donc un véritable travail d’introspection personnelle, et une magnifique marque de courage et d’amour envers soi car on décide enfin de faire un pas vers Soi.
Pour aider mes clientes dans cette démarche et lors de nos accompagnements, notamment ceux axés sur le comportement alimentaire, on travaille sur deux vitesses.

D’abord dans le passé pour aller creuser en profondeur ce qui fait que vous vous comportez ainsi aujourd’hui. On vient décortiquer votre carapace pour en retirer les couches, unes à unes.

Puis en parallèle, on travaille dans l’instant présent pour vous apporter des outils concrets pour soulager les compulsions alimentaires, les rendre moins irrépressibles, moins intenses. Calmer le mental et son obsession du bien manger. On vient déconstruire vos croyances et apprendre de nouveaux comportements plus bienveillants et en accord avec vos valeurs.

LIBÉRER SON PASSÉ

Pour aller dans le passé j’axe toute ma recherche sur les différentes causes à une problématique :

  • les blessures de l’enfant intérieur : vos traumas du passé ;
  • les causes transgénérationnelles : les croyances, émotions, comportements répétitifs transmis de génération en génération ;
  • les causes karmiques : ce que votre âme a vécu sur d’autres vies, sur d’autres plans.

Aussi, pour obtenir une véritable libération en profondeur et avoir la sensation de réagir en pleine possession de ses moyens, en étant réellement soi-même, il me semble important de guérir tout ce qui nous fait peur, tout ce sui nous pousse à mettre un masque et agir presque contre notre propre volonté. On évite ainsi les regrets, les remords. On agit en pleine conscience et on assume pleinement ses choix. Ici la culpabilité n’a alors plus sa place.

Pour libérer sa carapace installée depuis des années, on peut travailler seule grâce aux lectures et aux introspections personnelles.

En général la première lecture que je peux conseiller est le livre de Lise Bourbeau « les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ». C’est le premier livre que j’ai lu dans la catégorie « développement personnel » et même si je l’ai lu en plusieurs fois et qu’une longue année s’est écoulée entre le début et la fin de ce livre (j’ai eu besoin d’un long temps d’intégration !), ce livre m’a ouvert les yeux sur quelque chose de plus grand.

Notre fonctionnement inconscient, comment se mettent en place nos croyances limitantes, nos schémas répétitifs… j’ai enfin pu mettre des mots sur les maux que je ressentais. Et si depuis j’ai appris à ne pas m’enfermer dans des étiquettes, mieux comprendre ce qui se passe en nous, se dire que tout le monde ressent la même chose : on se sent moins seule et cela nous donne le courage et la foi en un meilleur.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Aurélia Ryckebusch

Aurélia Ryckebusch

Je m’appelle Aurélia, je suis Thérapeute Holistique, spécialisée en approche comportementale et reconnexion personnelle.

J’aide les femmes à trouver la racine de leur mal-être pour les en libérer en profondeur afin de reprendre les rênes de leur vie. Je vous accompagne avec plusieurs approches : comportementale, alimentaire, corporelle, émotionnelle, énergétique, pour vous aider à être dans un Amour de Soi inconditionnel et être alignée avec votre Âme !

J’ai souffert du regard des autres étant plus jeune, j’ai eu à affronter différents traumatismes dans mon enfance. C’est en arrêtant de faire comme si tout allait bien, en retirant mes œillères que j’ai commencé à aller mieux. J’a travaillé sur moi et je le fais encore car c’est là le chemin d’une vie. J’ai utilisé plusieurs outils et pratiques pour libérer mes émotions cristallisées, ces événements du passé qui me pourrissaient la vie et dont je n’avais même plus conscience.

C'est en retirant cette carapace j’ai pu découvrir qui j’étais vraiment. Ce parcours que j’ai réalisé, je vous le souhaite de tout mon Cœur. Je souhaite vous aider à libérer cette carapace qui vous paralyse pour que vous retrouviez votre pleine puissance et votre pouvoir féminin.

“C’est en résolvant nos conflits intérieurs que nos conflits extérieurs (alimentaires, sociaux, professionnels, familiaux…etc) se résoudront.”

Voir tous les articles
elementum commodo Phasellus in efficitur. felis Praesent ut venenatis, mattis leo. id