fbpx

Saturne et Cérès, mettre de l’ordre à l’intérieur et l’extérieur de Soi pour grandir en sagesse

par | 3 Sep 2019 | L'Homme et l'Univers | 0 commentaires

[Retrouvez cet article au format PDF sur la boutique de Présences Magazine]

Retrouvez une lecture audio de l'auteur en fin d'article 

 

Bonjour à toutes et tous ! Nous allons continuer dans cet article notre voyage planétaire amorcé dans les numéros précédents de Présence Magazine, et partir à la rencontre de Saturne et Cérès... deux planètes qui nous ramènent au concret, à la matière, avec des messages aussi bien pragmatiques qu'intérieurs, car ce qui nous entoure, comment nous l'organisons et le gérons, tout n'est qu'un reflet de notre for intérieur...

Je vais développer cette idée, car cela n'est peut-être pas visible pour tous. Prenons l'exemple du Feng Shui, une discipline ancestrale chinoise qui consiste à dire que notre maison est le reflet de notre vie.

Le Feng Shui est l'art d'optimiser la circulation des énergies dans notre maison afin qu'elle nous soutienne dans notre quotidien. C'est aussi un puissant outil d'analyse puisqu'il permet de comprendre nos challenges de vie en observant comment nous avons agencé notre intérieur. Cette pratique est très subtile et profonde, mais si on la simplifie pour en exprimer l'essence, elle nous montre que notre habitat, forme extérieure de nous-mêmes, est le reflet de notre équilibre intérieur.

Si notre maison est sens dessus-dessous, c'est un miroir de notre désordre intérieur.

De manière simple et pragmatique : n'avez-vous jamais fait l'expérience de prendre un temps pour faire le ménage, trier, ranger, ce qui traîne depuis des lustres ? Avez-vous observé cette sensation de bien-être qui s’installe en miroir ? On se sent mieux, soulagé, libéré, apaisé.

Ce qui se joue à travers nos actes a une incidence notoire sur notre équilibre intérieur. Ils ne sont que le reflet l'un de l'autre. De même, si c'est le chaos dans la vie relationnelle, ou professionnelle, tout est miroir, un langage de ce que l'on vit à l'intérieur. Tout cela amène un principe fort et puissant : nous sommes responsables de ce que nous vivons. Nous créons notre réalité bien au-delà de notre sphère consciente. Ce que je vis est le reflet de ce je suis, donc je le porte en moi. La vie ne fait que des échos, comme des ricochets sur l'eau, pour m'aider à me percevoir, grandir et me libérer.

Ce n'est pas forcément toujours facile à accepter mais c'est libérateur, car au lieu de se sentir victime des situations, cela donne la possibilité d'en être responsable et créateur. Si la vie me donne une opportunité de comprendre un malaise ou dysfonctionnement en moi, c'est le meilleur moyen de pouvoir commencer à le régler. En revanche si je subis passivement, je vais me dire que je n'y suis pour rien et ne pourrai donc rien y changer.

Prenons un exemple : si dans ma vie je vis une situation de trahison relationnelle, je peux me poser en miroir la question suivante : en quoi est-ce que je me suis trahie moi-même dans cette relation qui fait que cela se rejoue à l'extérieur ?

 Je ne me suis peut-être pas assez respectée dans mes besoins, mes envies, et petit à petit je me suis trahie moi-même par manque de cohérence personnelle. Ceci n'est qu'un exemple, et dans la tempête intérieure d'une épreuve ce principe n'est pas toujours facile à accueillir. Mais il est libérateur et il donne de la force, car il permet de prendre ses responsabilités et de faire son ménage intérieur.

Et Saturne et Cérès dans tout cela me direz-vous, qu'ont-elles à voir là-dedans ?

Elles représentent ces deux principes : prendre ses responsabilités pour grandir en sagesse, et faire son ménage pour y voir clair. Ces deux messagères sont liées à des signes de terre, le Capricorne pour Saturne et la Vierge pour Cérès, elles vont donc favoriser l'encrage, la matière, le pragmatisme, l’organisation. Mais comme je viens de vous l'expliquer cela n'est que le reflet de notre réalité intérieure qui se joue en miroir.

Approfondissons maintenant ces deux amies cosmiques

Saturne est la dernière planète visible à l’œil nu, et a été considérée pendant des années comme la fin du visible, la fin du connu, et donc la mort. Ceci jusqu’en 1781, date où la planète qui la suit, Uranus, a été découverte. Et en effet, dans sa symbolique, Saturne est une forme de mort, la faucheuse qui vient détruire ce qui n'est plus utile ou qui ne fait pas sens.

Ce symbolisme l'associe donc à un rôle de mort initiatique, de peur, de fin du connu qu'elle a représenté pendant de nombreux siècles. Elle a aussi d'autres énergies qui la composent, mais cette force-là est particulièrement forte. Plus que la mort physique, (même si elle peut aussi en parler), elle est mort symbolique, transformation, qui amène force, sagesse, maturité.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez vous le procurer au format PDF dans notre boutique !

ut felis lectus vel, Praesent elit. sem, ut venenatis, Phasellus

Et si vous vous abonniez pour aller vers une vie plus consciente ?