fbpx

Je profite de ce mois d’avril et de ses poissons pour écrire un article sur l’humour et les vertus du rire !
J’ai toujours adoré cette fête qui est une forme de débandade loufoque rigolote !
Mon cœur d’enfant ne s’est jamais lassé de cette envie de faire des blagues en ce jour rigolo et de surprendre par un esprit espiègle et rieur.

Nous vivons, nous les adultes, dans un monde bien sérieux, où le grain de folie, de légèreté et de spontanéité n’est pas souvent le bienvenu.
Et pourtant que c’est bon de rire, de s’amuser, de ne pas se prendre au sérieux, de garder un cœur d’enfant !

« Le rire est un cadeau que Dieu a fait aux hommes pour les consoler d’être intelligents. »

Marcel Pagnol

Le passage à l’âge adulte est un grand pas, c’est comme quitter un monde, celui de l’enfance, pour se rendre dans un autre pays, celui des «grands ». Bien sûr ce passage se fait de manière progressive par la maturité, mais parfois ces deux univers restent bien fermés l’un à l’autre, telles des frontières hermétiques.

Je me rappelle que dans mes premières années dans l’âge adulte, je m’amusais à imaginer les adultes se lâcher, s’amuser. Et je me rappelle avoir eu la sensation que pour certains, jouer, courir après un ballon ou autre ne faisait pas partie du champ de leurs possibles. Comme si la joie et la spontanéité s’en étaient allés derrière un masque triste et froid d’adulte sérieux et préoccupé.

Bien sûr l’insouciance de l’enfance, ou sa légèreté, fait place à des responsabilités, des soucis, des engagements… il me semble justement fondamental d’équilibrer tout cela par du rire, de la légèreté, de la magie de l’instant, pour ré-enchanter la vie.

Si votre cœur d’enfant ne brille plus, c’est comme une lanterne éteinte dans l’univers. Chaque être se doit de briller depuis le matin jusqu’au soir de sa vie.
Pour moi, ce qui rend la vie pétillante c’est le regard que l’on pose dessus, et la saveur des choses simples que l’on sait percevoir…
Un enfant est plein d’enthousiasme, on lui propose un cinéma, une balade, une surprise, il saute de joie.
Un adulte ne manifeste pas son enthousiasme avec fraîcheur, ou rarement, mais en étant ainsi, c’est comme s’il était désenchanté.

La vie est une abondance de beauté pour qui sait la percevoir. Bien sûr il y a des traversées douloureuses, mais l’essence de la vie elle-même est faite de beauté et d’amour.
Nous sommes au printemps, regardez le ballet somptueux des arbres en fleurs. C’est un bal de lumière, de grâce et d’amour. C’est bouleversant. Avez-vous pris le temps de vous approcher d’eux, de les sentir, de les caresser, de les respirer… quel nectar pour les yeux, le corps, l’âme et l’esprit…
Mon cœur d’enfant est en fête pour accueillir le printemps.

Dans notre monde d’adulte, qui prend le temps de célébrer le printemps ? Au travail, prend-on une pause pour aller respirer le parfum des fleurs ?
Ce monde nous lobotomise.
C’est à chacun d’entre nous de reprendre la baguette magique de son cœur d’enfant et de s’autoriser spontanéité, rire, joie et liberté.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (en audio, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Sarah Arbona

Je suis une exploratrice du vivant. Mon parcours m'a amené de diverses manières, dans un voyage aussi bien extérieur et qu'intérieur, a nourrir toujours la même recherche : la Conscience de ce qui essentiel.

C'est pour moi absurde de vivre sans en chercher l'essence, et de cultiver l'éphémère sans abreuver l'éternel qui est derrière. Cette quête intérieure initiatique, mélangée a l'abondant plaisir de célébrer la beauté de ce monde terrestre, fait de moi un joli cocktail du ciel et de la terre !

Voir tous les articles