fbpx

Qui crée ? C’est moi et plus grand que moi. C’est moi et l’unité du monde.

Basarab Nicolescu

Je crois que dans ce processus créatif à un moment ce n’est plus moi car j’ai laissé place à plus grand que moi, je ne deviens que le pinceau, la main qui tient le stylo, le doigt qui appuie sur le déclencheur, mais la force qui m’anime et que je laisse me traverser est d’une autre nature. Je deviens outils de Dieu, il n’est plus question d’identité, de moi, mais d’ouverture de canal, et pour nombre de mes clichés j’ai la vision avant de déclencher, et la certitude après de n’avoir pas été présent. Un vide et le plein« tsim-tsoum », j’ai été vide de moi et empli de plus grand dans cet instant. Presque relevant lors de mes photos d’un cas psychiatrique, d’où ce sentiment parfois de gêne à revendiquer mes images, elles m’ont été offertes, mais où étais-je ?

Appelons ça des fulgurances récurrentes, des absences conscientes de cette autre présence. Ne suis-je que ce tiers à ce moment là ? Pour fixer le temps, pour arrêter le moment, donner à l’éternité ses lettres de noblesse, créer et matérialiser pour contempler un maintenant.

Cliquez sur une des photos pour lancer le diaporama :

Vous souhaitez acheter un tirage photo numéroté de 40 x 60 cm sur alu (prix : 350 €) ?
Contactez directement Igor Ochmiansky via ce formulaire pour tout renseignement :

Igor Ochmiansky

Igor Ochmiansky

Redonner à l'humain la priorité, révéler le meilleur, ouvrir la fenêtre de l'imaginaire, pour que le sensible ne soit pas que du beau, offrir les images du coeur.

C'est autant d'envies qui font de mon travail, une passion, longtemps enfermé dans la pratique voici que l'envie de l'esthétique ouvre sur d'autres façons de travailler et de voir dans le regard des autres.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

risus. risus Phasellus dictum libero. ut Nullam eleifend