fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Tout est en toi, une notion si simple et en même temps si complexe lorsque justement on ne sait plus ressentir le sens de sa vie, guérir une blessure, retrouver une vie plus légère et alignée avec ce qui semble être nos valeurs.

Lors de chaque expérience que j’ai menées sur le chemin de l’exploration de qui je suis, communément appelé « développement personnel », j’ai rencontré des thérapeutes, des coachs, des personnalités, des individualités surtout, placées comme « par magie » sur mon chemin, pour me délivrer des outils, des réponses, et susciter des déblocages au moment où j’en étais réceptive, prête : « le fameux timing divin ».
Le point commun à toutes ces explorations a été de me guider dans un espace bien précis, de mon histoire, de mon identité, de mes lignées, de ma personnalité… en finalité : MOI.

Moi comme un coffre à trésors bien gardé, Moi comme un espace privilégié ou sont préservés « libre arbitre », intuition, les secrets du lâcher-prise, nos besoins fondamentaux, nos valeurs socles, les clés de notre personnalité, les vertus décrites par notamment le Dr Bach, que notre âme est venue incarner… Un puzzle de vie à assembler pour comprendre notre chemin, se rapprocher un peu plus près de notre identité, et pouvoir s’y retrouver dès lors qu’on en ressent le besoin.

Un chemin sur lequel nous avons tous non pas des différences mais des individualités. Un chemin sur lequel sont placées des expériences sans lesquelles nous ne serions pas celui ou celle que nous sommes aujourd’hui, des trajectoires que nous avons prises en conscience ou non, un chemin au bout duquel il n’est pas utile d’y voir une fin, mais de profiter de chaque découverte, chaque instant, pour un chemin vécu avec conscience.

Un phare intérieur à rejoindre, un phare intérieur à préserver, un phare intérieur duquel il est bon de ne pas se détourner pour rester soi, solide, ancré, en alignement avec qui nous sommes véritablement.
Que l’on soit seul ou soutenu dans nos choix, nos pensées, nos croyances, et nos actes, notre phare intérieur est cette lumière à suivre pour ne pas nous éteindre dans une vie qui n’aurait plus notre saveur, notre densité, nos couleurs.

Je crois profondément que nous sommes venus sur terre pour vivre et non subir, pour vivre et non pas que exister, choisir les dimensions de notre vie en conscience. Aller à droite ou à gauche, ressentir en notre phare, notre intuition, notre pendule intérieur que notre chemin est là… juste devant nos yeux, et que c’est nous qui décidons de la direction où nous allons. C’est nous qui décidons de la posture que nous adoptons.

Être avant de faire, pour ensuite avoir. L’alignement et la manifestation de nos rêves les plus authentiques, ne sont que le résultat d’une cohérence entre toutes les parts de qui nous sommes : pensées, actes, paroles, faits, intentions, et énergie.

Il est une liberté que personne ne peut vous retirer : la liberté intérieure… votre phare intérieur.

Dans un contexte actuel ou les points de vue fusent de partout, ou les réseaux s’emballent pour démontrer, persuader, influencer, annoncer, proposer ou imposer, il est bon de ne jamais perdre de vue la lumière originelle de notre identité, de nos croyances et nos souhaits pour nos vies et pour l’Humanité.

La vérité qui nous a donné la vie, la conscience originelle, l’intuition, notre oui et notre non.
Ne pas attendre de nous trouver dans une situation qui ne nous laisse pas le choix ; une maladie qui fait réagir, le décès d’un proche qui nous fait prendre conscience du message caché de sa disparition terrestre, un burn-out professionnel qui nous permet de nous reposer un instant et prendre le virage qu’on a manqué quelques années auparavant, un divorce d’une relation dans laquelle on s’est sur-adapté, voire oublié.

À l’image d’une casserole de pâtes qu’on ne laissera pas couverte en temps de cuisson, n’attendons pas que notre phare s’éteigne. Un phare droit et puissant, dont les fondations seraient saines, les marches polies par nos pas, mais stables et à la hauteur des étapes à franchir, des vitres claires et à travers laquelle notre lumière brille de notre plus authentique intérieur pour éclairer ceux qui en ont besoin à leur tour.

Un phare pour soi, un phare pour le monde, des phares pour construire un monde intègre et authentique, un monde de partage d’expériences et d’égalité, d’unicités, vivant et lumineux.

Nous sommes ici pour vivre et non subir, vivre et non plus qu’exister, être authentique avec notre être et ne plus changer de masque d’un contexte à un autre pour plaire et satisfaire des idéaux (familiaux, sociétaux…).
Prendre position, affirmer sa réalité dans le respect de celle de l’autre, écouter ses besoins intérieurs, s’inspirer des saisons pour agir ou ralentir, consommer de la façon qui nous est propre, suivre un rythme personnel, écouter et ne plus faire qu’entendre, vivre dans un lieu qui nous inspire et nous élève, s’entourer d’amis qui partagent notre vision du monde, revêtir des couleurs qui nous permettent de nous sentir bien,… Les pistes pour écouter son phare intérieur sont multiples, et surtout propres à chacun d’entre nous.

Un instant, arrêtons-nous, assis ou debout, dans un espace qui nous rassure et nous permet de nous sentir vivant, fermons les yeux. Prenons 3 belles inspirations et expirations non forcées, mais conscientes, laissons venir à nous les images de la vie que nous aimerions vivre. Dans les détails ou non, tentons de ressentir les émotions de la personne que nous aimerions être, sans limites, à quoi ressemble mon espace de vie, quelle est ma profession, à quelle cause je contribue, à quoi ma vie ressemble ? Qui suis-je ? En quoi je crois ? Essayons de percevoir les croyances, et les plans de vie que j’ai reproduit de ma famille, ou mis en place dans une société que j’ai suivie non pas par choix, mais par habitude. À présent, nous arrivons près d’une jolie rivière agitée, limpide, au courant rapide et énergisant. La lumière est paisible, lumineuse, et nous nous dressons sur un rocher stable au milieu de cette rivière. L’eau qui arrive face à moi et qui passe de part et d’autre du rocher me nourrit, me remplit, m’énergise, et m’apporte ce dont j’ai besoin pour vivre la vie à laquelle j’aspire par choix et conscience. Je me retourne et visualise l’eau qui s’éloigne, qui coule avec puissance au loin, emportant avec elle tout ce qui m’encombre, ce qui me retient, ce que je n’ai jamais osé avouer, dire, proclamer. Je laisse aller à l’eau les injonctions ou croyances qui me limitent dans mon épanouissement.
Doucement nous revenons à nous, ici et maintenant, nous rouvrons les yeux après plusieurs inspirations et expirations naturelles et conscientes.

Lorsque ce voyage au cœur de votre phare intérieur prendra fin, quand vous l’aurez décidé, restez attentif aux images que vous croisez au quotidien, qui matérialisent votre souhait, découpez, réservez, puis choisissez un support sur lequel vous collerez vos jolies images. Un mot, une phrase, une fleur, une matière, un souhait clair … réalisez votre tableau de visualisation en vous connectant aux émotions et à l’énergie que vous ressentiez lors de votre voyage.

Votre phare intérieur détient votre ADN, votre identité, vos souhaits de vie, votre enthousiasme, votre énergie vitale et créatrice. Rejoignez-le aussi souvent que possible pour être la version de celui ou celle que vous souhaitez être, pour faire et avoir l’opportunité de vivre l’expérience d’une vie de choix, libre et consciente.

Beau voyage à vous tous !

Crédit photo : fancycrave1 sur Pixabay


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Charlotte Deurweilher

Je suis Charlotte, femme Accomplie, éveilleuse et guide pour les femmes qui souhaitent trouver leur équilibre dans tous leurs domaines de vie : l’EXPERIENCE D’UNE VIE DE CHOIX.

Mon histoire et mes expériences m’ont menées sur ce chemin évident de contribuer en respect avec mes valeurs d’Intégrité, de Liberté et d’Engagement à un monde qui rayonne du cœur et de l’âme de chaque être.

Rayonner de notre plus authentique intérieur, pour rayonner ensuite sur le monde, à notre juste place, à l’image d’un phare pour soi, et les autres.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire