fbpx

Qui n’a jamais, levant les yeux au ciel, été émerveillé de la beauté d’un oiseau en plein vol ? Qui n’a jamais, devant un tel spectacle, senti les ailes lui pousser dans un élan de liberté ? Qui n’a jamais pris de la hauteur pour sentir le vent dans les plumes, pour voir d’un peu plus haut, pour regarder la vie en grand dans toute sa beauté ?
Qui n’aspire pas à la liberté, aussi vaste que le ciel, à l’intérieur du cœur ?

La liberté est un excellent sujet pour commencer 2021 avec Présences Magazine ! Sujet passionnant en général, et particulièrement actuel dans ce contexte mondial où l’on ne peut plus faire un pas dehors sans un masque et un papier.

La privation de liberté est flagrante, et quelles qu’en soient les raisons sanitaires, rien de mon point de vue ne justifie pareille privation des libertés.
Les êtres humains sont privés de manière arbitraire de leur droit inaliénable à respirer, se déplacer, et vivre. Pour de vagues mensonges et manipulation d’une poignée de fous furieux qui sont au pouvoir.
Ils contrôlent par la peur, attention ! Surtout ne soyez pas vivants, vous risqueriez de mourir ! La peur divise, et rend leur manipulation soutenue par le peuple qui est sous hypnose collective s’il ne réagit pas.
Cela est grave, et bien que ne voulant pas débattre de cette question toute la durée de cet article, je ne pouvais pas aborder le sujet de la liberté sans dire cela au préalable.

La liberté donc… où commence-t-elle, où finit-elle ?

La liberté je la ressens dans le cœur.
La liberté je la ressens liée à l’amour.
Si l’on aime en grand, alors on ouvre ses ailes, alors on est vaste, alors on est libre.

L’amour diffuse une puissance incroyable quand il est libre, quand il est amour pur.
Je ne parle pas de l’attachement, de l’affectif, mais de l’Amour universel, absolu, qui englobe tout, qui est tout.
Avez-vous déjà ressenti des bribes de cet amour divin ? Car alors même quelques gouttes sont un océan de félicité et de délices pour l’être qui revit comme dans un nouveau souffle.
Le souffle lui aussi me parle de liberté. En lui est le principe même de la vie. Vous vivez de votre premier à votre dernier souffle.

Privé d’air vous étouffez. Le souffle est grande forme de liberté, et une puissante porte de conscience. Dans tous les enseignements de sagesse il est dit que le souffle est une porte de sagesse et de libération. Il est là à chaque instant comme une présence, comme une porte vers la liberté de conscience.
Avez-vous déjà essayé de respirer consciemment ? Pas facile en continu.

LA CONSCIENCE EST LA LIBERTÉ

Si vous êtes conscients, vous êtes libres.
C’est notre ignorance qui nous maintient dans la prison de notre ego, de notre affectif, de nos émotions, de nos limitations…
Enfermés dans nos cycles de réincarnations, nous revenons de vie en vie jusqu’à toucher l’éveil,
la conscience absolue, la liberté.

Quand allons-nous nous réveiller ? Sortir de la cage de nos enfermements intérieurs ?
Bien sûr il y a l’extérieur, les lois, les codes, les pays, les règles, les dictatures…
Mais il y a aussi l’intérieur. Plus chaque être humain parcourra le chemin pour se libérer intérieurement, plus le monde extérieur changera. Car nous sommes tous co-créateurs de ce monde, et il appartient à chacun de faire un bout du chemin. Ce qui est fait en une personne a des répercussions sur l’ensemble, car malgré l’apparente dualité nous sommes une unité.
À travers notre contribution individuelle, nous provoquons des répercussions et un impact sur l’ensemble. Plus un grand nombre d’être humains fait un travail de libération et de d’évolution, plus l’impact est grand.
C’est pourquoi il me semble fondamental que chacun se lève et se mette en marche pour la conscience et l’amour qui ouvrent la porte de la liberté.

Le monde est vaste, il y a de multiples sentiers pour se mettre en route sur ce chemin de l’unité.
Je voudrais faire une halte sur un de ces sentiers, celui que j’emprunte et que je voudrais mettre à l’honneur aujourd’hui.

Je voudrais vous parler du chemin du maître spirituel.

LE CHEMIN DU MAÎTRE SPIRITUEL

Un Chemin souvent bien mal compris en occident, et pourtant venu directement de sagesses ancestrales.
Chemin mal compris, car il ne peut pas l’être avec la tête, mais avec le cœur. Alors pour un instant, le temps de cette lecture, je vous propose d’entrer dans votre cœur et d’écouter à travers lui.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Sarah Arbona

Sarah Arbona

Je suis une exploratrice du vivant. Mon parcours m'a amené de diverses manières, dans un voyage aussi bien extérieur et qu'intérieur, a nourrir toujours la même recherche : la Conscience de ce qui essentiel.

C'est pour moi absurde de vivre sans en chercher l'essence, et de cultiver l'éphémère sans abreuver l'éternel qui est derrière. Cette quête intérieure initiatique, mélangée a l'abondant plaisir de célébrer la beauté de ce monde terrestre, fait de moi un joli cocktail du ciel et de la terre !

Voir tous les articles
neque. felis amet, luctus libero vel, consectetur mi,