fbpx

“Dans un grain de sable, voir un monde et dans chaque fleur des champs, le paradis. Faire tenir l’infini dans la paume de la main et l’éternité dans une heure.”

William Blake, Auguries of Innocence -

Ne rien faire… Cette expression peut prendre plusieurs sens.

Il y a le premier degré, celui où, littéralement, on ne fait rien ! On prend un ou plusieurs moments dans la journée pour se déposer, se détendre. Mais bien souvent, il y a quand même une action à ce « ne rien faire ». Lire un livre, écouter de la musique, regarder jouer les enfants, flatter le chien…

Alors, si on pousse la chose un peu plus loin, ne rien faire, deviendra souvent une sorte d’exercice méditatif. C’est souvent ainsi que les choses seront perçues. Se déposer totalement, impliquera une sorte de retour vers soi. C’est inévitable. L’immobilité qui vient avec le fait de se déposer complètement, amènera rapidement une sorte d’inconfort. Un inconfort qui génèrera soit des pensées, soit des sensations corporelles, qui nous amèneront à vouloir bouger. Dans nos sociétés hyperactives, s’arrêter complètement devient vite quelque chose d’inconfortable, de questionnable, voire de culpabilisant ! À moins que cela ne soit fait dans un contexte bien précis comme la méditation. Alors là, c’est prendre du temps pour soi et c’est très bien !

Drôle de façon de voir les choses lorsqu’on y pense, non ?

Si vous avez des animaux de compagnie, vous avez certainement remarqué qu’ils ont cette capacité à ne rien faire du tout. Les chats en particulier, sont remarquables en cela ! Ils peuvent être couchés, là, à contempler le vide ou fixer une miette de pain sur le sol pendant de très longues minutes. Totalement présent à eux-mêmes ou à l’objet de leur attention. L’art de la méditation, ils l’ont dans le sang !

Vous me direz peut-être « Ah bien oui, mais justement, nous ne sommes pas des animaux. »

C’est là que vous vous trompez. Parce que nous avons encore en nous de nombreuses caractéristiques qui appartiennent au règne animal, et que nous sommes tout de même considérés comme des mammifères. La seule chose qui nous distingue véritablement des animaux, c’est cette conscience de soi, qui nous a été donnée. Mais plus on plonge au cœur de celle-ci, plus la ligne devient mince, finit par disparaître et se fondre avec l’ensemble de toute la vie et toutes les formes de vie. À partir de ce moment, ne rien faire du tout, devient la façon d’être. Parce qu’il n’y a plus personne pour faire quoique ce soit… ;-)

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (en audio, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Diane Gagné

25 ans dans le domaine judiciaire ainsi qu’une quête personnelle jalonnée de hauts et de bas, c’est le parcours de Diane avant que sa vie bascule complètement. Une nuit noire de l’âme l’entraîna jusqu’à une tentative de suicide. Un éveil spontané s’en suivi, un retournement de conscience s’opéra et plusieurs années d’arrêt s’imposèrent pour intégrer cette expérience. De cette pause naquit une réalité complètement nouvelle.

Nous sommes la Présence Éternelle qui habite au coeur d’un mouvement qu’on appelle la Vie. Rien à retrancher ou à ajouter à une vie qui est complète et pleine d’elle-même. Souffrances et résistances ne sont que le fruit d’une séparation illusoire. Nous ne tendons vers rien de spécifique sur le chemin spirituel, mais retournons simplement à ce qui est préexistant à toute manifestation. Il n’y a donc rien à apprendre mais tout à oublier.

Des pensées, des réflexions, des inspirations surgissent et repartent. Rien ne peut vraiment être saisi. Dans un élan de partager ce vécu, des textes, des partages en Présence et des conférences vous sont offerts. Ainsi que des services pour vous accompagner sur votre chemin.

Une simple présence sur votre chemin d’éveil, qui ne prétend à rien de particulier. La Vie qui se déverse, d’un cœur à l’autre…

Voir tous les articles