fbpx

Mudra… Art et science des gestes sacrés (3)

par | 6 Nov 2019 | Yoga | 0 commentaires

 

Retrouvez une lecture audio de l'auteur en fin d'article 

 

Vous avez pratiqué les Mudra ?  Un peu… bravo !   Beaucoup, merveilleux !  Pas du tout, dommage…

Voici une chance de vous reprendre.

 

JUSTE UN PETIT RAPPEL POUR COMMENCER
Il faut se rappeler que l’expérience de chaque personne face à la pratique des Mudra est une expérience unique en soi et sera différente selon sa physiologie, sa psychologie et sa constitution.  L’idée principale n’est pas de ressentir un effet en particulier, mais plutôt d’explorer profondément votre propre univers de sensations et de perceptions.

LA PRATIQUE comme telle
Instructions générales pour la pratique
Il existe une consigne à observer scrupuleusement : 

 

  • si une sensation désagréable survient, cesser immédiatement la pratique. 
  • Il faut simplement relâcher la position des doigts et attendre que les sensations redeviennent normales.

 

Temps de tenue de la Mudra

On peut commencer par 5 à 50 respirations, ce qui correspond à un intervalle entre 30 secondes à 5 minutes.

La respiration se fait toujours dans les poumons.  Cependant, il est possible d’observer que dans diverses parties du corps, on a l’impression de respirer plus amplement et plus librement.  Par exemple, la respiration peut devenir plus abdominale, plus thoracique ou plus vers le haut de la poitrine.  Cela montre tout simplement que l’énergie circule plus librement dans cette zone du corps.

 

LA MUDRA DIGESTIVE
Madhyama Mudra 

Un geste qui se fait avec le bout des majeurs en contact l’un avec l’autre de telle sorte que les deux mains sont reliées ensemble par ce pont fait avec les majeurs.  Les majeurs sont droits, bien alignés dans le prolongement l’un de l’autre.  Les autres doigts sont étendus et

détendus et ne se touchent pas entre eux…  Sentez le contact énergétique entre le bout des deux doigts…

Les épaules sont détendues, les coudes sont repliés et les mains reposent à peu près vis-à-vis l’abdomen … près du plexus solaire…

Prenez quelques grandes respirations profondes…

Laissez tout votre corps se détendre…  prenez le temps d’observer les signes de relâchement des muscles dans les épaules et les bras…

Cette Mudra tient son nom du fait qu’elle active le prana, cette merveilleuse énergie de vie, dans le milieu du corps… dans cette magnifique ceinture de Feu qu’est le système digestif…

Observez combien votre respiration devient plus ample dans la cage thoracique… comment vos côtes s’ouvrent en douceur sur les côtés… sur le devant du corps… et peut-être même dans le dos… une lente expansion de toute la cage thoracique qu’il est plus facile de percevoir dans l’ouverture sur les côtés…

Le Geste de la digestion active comme son nom l’indique tout le système digestif et en particulier tous ses organes périphériques comme le foie, la vésicule, l’estomac, le pancréas, et même la rate, …  Associée à l’élément «Feu», elle a un immense pouvoir de transformation et de purification… tout comme le feu qui «ennoblit» la nourriture… en la transformant par la chaleur… ou qui purifie et détruit les germes…

Si cette Mudra nous aide à mieux digérer en stimulant le fonctionnement de ces organes, elle nous aide également à mieux «digérer» et à mieux assimiler les divers évènements de notre vie et à trouver un juste équilibre dans notre vie.

 

Si vous ressentez une sensation désagréable,
cessez immédiatement la pratique.

 

Visualisation - méditation

En posture assise, dos droit, cage thoracique ouverte… sentez votre corps s’installer dans une sensation d’équilibre… entre lourdeur et légèreté… entre assise et élévation…

Avec l’aide de votre imagination, pénétrez en vous et retrouvez-vous sur un sentier… c’est le chemin de votre vie… et pendant quelques instants… observez-vous marchant sur cette route… allant vers la gauche… puis vers la droite… et retour vers le centre… Explorez ainsi les diverses sensations que vous procure la direction que vous prenez…

Trouvez l’équilibre entre les deux côtés de la route… marchez en son centre… en son milieu… retrouvez ainsi la voie du juste milieu… une voie qu’il est possible de suivre… uniquement après avoir visité les limites et les frontières de vos capacités…

Portez votre attention sur votre respiration… la cage thoracique prend de l’expansion à l’inspiration… se referme doucement avec l’expiration… suivez un point, comme une perle de lumière… qui rayonne du centre de votre corps vers les extrémités à l’inspiration… et qui se condense et revient au centre du corps à l’expiration… sentez cette perle qui se dilate et se condense… au centre de votre corps, avec votre souffle…  cette perle est comme un phare qui éclaire votre route… au centre du corps… c’est la voie du juste milieu…

Laissez le rythme de votre respiration vous porter vers le centre de votre Être…

Inspiration…  Expiration…
Inspiration…  Expiration…
Inspiration…  Expiration…

Tout en gardant une qualité de présence au souffle,
Affirmez silencieusement :
… Je me situe en mon centre, dans un équilibre délicat et parfait…
… Je me situe en mon centre, dans un équilibre délicat et parfait…
… Je me situe en mon centre, dans un équilibre délicat et parfait…

 

Observez bien… l’état intérieur dans lequel vous êtes…

Restez ainsi pendant quelques instants à savourer les bienfaits de la pratique…

 

 

La suite est réservée aux abonnés

Je découvre l'abonnement

 

Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité (0.99 €) sur la boutique

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

tristique Donec Donec odio ut diam consequat. neque. ultricies venenatis elementum

Et si vous vous abonniez pour aller vers une vie plus consciente ?