fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Sarah Arbona
Rencontre au cœur de la beauté, dans la magie de la Nature
Sarah ArbonaRencontre au cœur de la beauté, dans la magie de la Nature
{{heart_svg}}LikeLikedFree Download Abonnez-vous pour pouvoir télécharger le podcast
1

La nature, notre mère à tous

La nature est d’une richesse insoupçonnée.
Elle est notre mère à tous, nous sommes ses enfants.
Elle nous nourrit, nous apporte toutes les ressources dont nous avons besoin.
Elle émerveille notre regard et notre cœur par toutes les beautés qui la peuplent au travers des différents règnes, des couleurs, des parfums, des variétés de paysages.
Son langage est vivant et intelligent pour qui sait écouter. La nature est un grand livre ouvert qui enseigne les secrets de la vie.
Beaucoup de cultures ancestrales vivant à son contact l’ont compris, et savent vivre en bonne intelligence au niveau matériel et subtil avec elle.
Ils sont en harmonie avec la terre et ses différents habitants, en connexion aussi avec les esprits de la nature pour vivre ensemble dans le respect et le sacré.

Car la terre et la vie sont sacrés, ne l’oublions pas, c’est cela pouvoir vivre en être humain, digne des cadeaux que nous avons reçus.

Nous avons perdu notre connexion à la terre

Regardons un peu nos modes de vie actuels, un rythme de endiablé, notre nourriture sous vide dans des supermarchés, si l’on vit en ville il n’y a même plus de contact quotidien avec une nature généreuse, le béton a totalement enseveli la terre. Et même à la campagne à moins de vivre dans des coins très reculés et sauvages, la nature est domptée, l’homme a pris beaucoup de place avec des cultures, la déforestation…

Notre contact à la nature est très différent des générations précédentes. Nous avons tellement peu de contact avec elle, que nous pouvons même oublier que c’est elle qui nous fait manger, boire et permet la vie.
Nous tirons d’elle toutes les matières premières  en plongeant dans sa terre, sans respect, sans amour, comme si c’était un dû.
Nous cultivons à outrance, l’empoisonnant avec des pesticides pour de meilleurs rendements.
L’eau coule du robinet, elle sert à nos toilettes, elle est salie, puis nettoyée par des produits chimiques encore une fois.
Qui peut encore avoir la chance de savoir ce que c’est que boire l’eau d’une source qui sort directement de la terre ?

Qui sait observer la nature, dans sa patience, sa tranquillité pour faire pousser la vie qui nous nourrit ?

Nous qui allons si vite, nous avons bien souvent oublié la connexion à la terre. Nous vivons sur la terre, mais nous sommes devenus des êtres fragiles, déconnectés et incapables de se débrouiller dans la nature.

Et nous lui manquons d’amour de respect chaque jour.

La nature est un être vivant

Les légendes racontent beaucoup de vérités.
Voici une vision, une perception que partagent beaucoup de peuples de la terre :

 La Terre-Mère est un être vivant, avec un corps et un esprit. Elle est dotée de vie, et d’une forme de conscience, comme tous les êtres vivants.
 Les peuples primitifs se connectent aux esprits de la nature pour vivre en bonne intelligence avec eux.
Mais il n’y a pas besoin de vivre en pleine forêt amazonienne pour le sentir.

La nature est vivante, plus vous lui ouvrez votre cœur et votre esprit, plus vous pouvez la sentir et commencer à entrer en communication avec elle. Ceci passe par un langage du cœur, et non du mental.
Découvrir ce lien d’amour avec elle, c’est redécouvrir la vie, car alors toute la nature devient un enchantement de beauté.
Je l’aime et la contemple depuis des années, et pourtant je la perçois d’une manière sans cesse renouvelée, de plus en plus vibrante, comme si mes perceptions s’ouvraient, se développaient à son contact.

Il y a bien sûr le sensoriel qui prend beaucoup de place, la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût, qui la rendent sublime et savoureuse.
Mais ce n’est pas tout, il y a beaucoup plus subtil. En approchant la Nature avec respect et sacré, je la considère comme un être vivant, et ainsi j’ouvre la relation. Et cette communication est subtile, beaucoup plus fine que le langage humain, elle demande une autre écoute, plus profonde. Le sixième sens, l’intuition est une grande aide pour percevoir les signes et messages de la nature.

Les amérindiens avaient bien compris cela, et faisaient preuve d’une grande sagesse envers la terre.

Voici une citation amérindienne :

 « Les collines seront toujours plus belles que les buildings en pierre. La vie en ville est artificielle. Peu de gens sentent la véritable terre sous leurs pieds, voient pousser les plantes si ce n’est dans des pots, ou s’avancent assez loin des réverbères pour saisir le véritable enchantement d’un ciel nocturne parsemé d’étoiles. Quand on vit loin des choses que le Grand Esprit a créées, il est facile d’oublier ses lois ». Bison en Marche

La nature est sacrée

Pour les indiens tout était sacré, car émanait du Grand Esprit de la création.
Je partage cela, et je pense en effet que nos modes de vie modernes nous coupent pour beaucoup de cette sagesse.
Quand on voit la terre chaque jour nous offrir ses trésors, on ne peut que la bénir, et la remercier. Mais encore faut-il voir cette beauté…
On peut ignorer quelque chose quand on ne pose pas son regard dessus, mais si l’on commence à  regarder, alors on ne peut plus négliger.

Si l’on regarde une fleur pousser pendant des jours, que l’on observe sa beauté, que chaque jour on vient passer du temps avec elle, pour sentir sa présence, la voir grandir… quand elle va fleurir le cœur va être en fête de tant de beauté, de cette rencontre après cette attente. Dans cet instant vous percevez la valeur, la préciosité de la vie, parce que vous y êtes connecté.
Si quelqu’un vient et qu’il marche sur la fleur, et l’écrase, vous allez être choqué de cet acte qui brise une vie qui est vous est chère.
Et bien il en va de même pour toute la création.

Chaque vie est sacrée : une fourmi, un arbre, un animal, une plante, un fruit… tout.  Quand vous mangez, le végétal offre sa vie pour vous nourrir et permettre à la vôtre de perdurer.
Si vous commencez à percevoir cela, alors vous ne regarderez plus le monde de la même manière. Vous ne vous comporterez plus de la même façon.
Le moindre insecte méritera votre attention et respect.

Chaque vie est précieuse

Voici une citation d’un maître de sagesse :

« Prendre une vie est le plus grand crime contre la Divinité »

Loup Blanc

Nous sommes choqués de la violence, des guerres, car nous attachons de la valeur à l’être humain. Il faut beaucoup de temps, de soin, d’amour, de patience, pour permettre à un être humain de grandir. Si une guerre éclate et que des vies sont prises nous sommes choqués, car nous donnons de la valeur à ces vies.
Il en va de même pour toutes les vies.

Les bouddhistes sont un bel exemple de cette valeur de compassion, ne mangeant pas de viande, et faisant attention à toutes les vies qui les entourent.
Chaque vie est précieuse.
Nous l’avons oublié. L’être humain a détruit une grande partie des espèces animales, insectes, et de la végétation. C’est un désastre écologique.

Nous pouvons nous sentir impuissants face à cela, mais à chacun de nous de respecter la vie qui nous entoure comme quelque chose de sacré à chaque instant.

Au travers de nos modes de vie également, quels choix faisons-nous pour respecter et aimer la terre ?
Aujourd’hui c’est une urgence, et je nous souhaite à chacun de faire évoluer nos consciences et nos choix sur ce sujet.
« Respecte la vie et elle te respectera ».

Se connecter à la beauté et à la vibration de la nature

Je voudrais attirer votre attention sur un autre point.
La source d’émerveillement et d’amour que représente la nature.
Regardez les couleurs des fruits, des fleurs, des plumes…
Sentez les parfums du végétal, la diversité des fleurs, des plantes.

Regardez l’immensité des arbres, la beauté des étoiles, la danse des rivières, l’éclat d’une pierre précieuse, l’envol gracieux d’un oiseau, son chant délicieux, la grâce d’une rose et son parfum envoûtant, la spirale d’un escargot, la caresse d’une pluie rafraîchissante, la puissance d’une vague de l’océan, et son goût salé sur vos lèvres… la multitude et la diversité de formes que prend la nature, toutes plus belles les unes que les autres.

Comment peut-on abîmer pareille beauté ? Comment peut-on la remplacer par de l’artificiel ? Comment l’être humain, peut-il rester digne de son humanité, de sa nature, s’il se coupe du vivant ?

La nature n’est pas que belle, elle est aussi vibrations. Il n’y a pas que le physique, il y a le subtil. La nature est belle, colorée, harmonieuse, elle permet à l’homme de se remplir de cette fréquence d’harmonie. L’être humain qui se coupe d’un mode de vie naturel et le remplace par de l’artificiel, se nourrit de fréquences disharmonieuses. Et ainsi il affaiblit la qualité de sa vibration sans même s’en rendre compte. Il vit alors en disharmonie avec la Vie.

Prenons un exemple, la nourriture.
Si l’on mande des pesticides sur de la nourriture non bio, si l’on mange de l’industriel, ou ce genre d’alimentation, il est évident que la fréquence ne peut pas être élevée.
Alors qu’un fruit ou légume naturel est une pure merveille de la création.


Je vous propose une expérience pour intégrer ce que je vous dis.
Je vous invite à manger différemment, en créant une relation plus vivante avec votre nourriture.
Choisissez un fruit, ou légume de votre choix.
Prenez le temps de le tenir dans vos mains pour le sentir dans sa vibration.
Regardez-le plusieurs minutes sous toutes ses coutures.
Respirez-le, pour sentir son parfum.
Remplissez-vous de sa couleur.
Pensez à l’arbre qui l’a fait grandir, à la pluie qui l’a arrosé, au soleil qui l’a fait pousser, à la terre qui lui a donné de la nourriture…
Sentez la préciosité de ce fruit que vous avez dans les mains, et tout ce qu’il a fallu pour qu’il arrive jusqu’à vous.
Remerciez la terre de ce trésor, et remerciez ce fruit de s’offrir pour permettre votre vie de perdurer.
Je vous invite à faire ceci lentement, comme une méditation.

Remettre de la conscience dans notre lien à la nature

Regardez ce que vous mangez, couper un kiwi en deux et contempler la beauté de sa couleur, le dessin de ses pépins, c’est un mandala !
Touchez une fraise sous le soleil, elle brille comme si elle était pailletée, elle est douce, c’est incroyable ! Quand on prend le temps, on redécouvre la beauté et la magie de la vie.
Rien ne peut l’égaler. Tout ce qui est naturel est d’une beauté inégalée.
Si vous percevez toute cette beauté, et que vous êtes dans la gratitude, c’est de tout cela dont vous allez vous remplir, et pas seulement du fruit.

Ce sera aussi une nourriture énergétique, et le fait de prendre le temps d’y mettre de la conscience, de l’amour, et de la gratitude, vous permet de vous remplir d’une toute autre vibration.

Je vous invite à le faire régulièrement, pour prendre le temps de redécouvrir encore et encore la beauté de la nature.

Et vous pouvez faire de même lors de vos balades en nature, prendre le temps de poser un regard différent, de toucher, sentir avec plus de profondeur et non pas de manière routinière.

En le faisant régulièrement au travers des différents actes de votre journée, vous cultivez votre relation à la nature, et vous éveillez votre sensibilité à son contact.

Je vous souhaite de merveilleuses explorations, car plus vous serez ouverts et aimants envers elle, plus vous recevrez naturellement.


Rencontre au cœur de la beauté, dans la magie de la Nature 1


Si vous avez envie d’aller plus loin dans votre contact avec la nature, et de découvrir les richesses qu’elle porte en elle, tant sur le plan physique que subtil, je vous laisse cliquer sur ce lien et découvrir la présentation d’une formation numérique que j’ai créée avec mon compagnon.

Dans cette formation vous découvrirez comment cultiver la créativité, la paix, la sérénité, et le sacré au contact de la nature. Avec des exercices et des indications vous permettant d’amplifier votre regard, expérience, et vision de la nature.

Dans cette période critique nous souhaitons rendre cette formation très accessible, pour que toutes les personnes intéressées puissent en bénéficier facilement pour le bien de la terre.

Que chacun de vos pas soit un acte conscient sur la Terre Sacrée.

« Naître homme sur cette terre est une mission sacrée. C’est une responsabilité sacrée qui nous a été confiée car ce don que nous avons reçu dépasse les dons offerts au monde végétal, aux poissons, aux forêts, aux oiseaux, et à toutes les autres choses vivant sur cette terre. Nous sommes capables de prendre soin d’elles. »


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
Sarah Arbona

Sarah Arbona

Je suis une exploratrice du vivant. Mon parcours m'a amené de diverses manières, dans un voyage aussi bien extérieur et qu'intérieur, a nourrir toujours la même recherche : la Conscience de ce qui essentiel.

C'est pour moi absurde de vivre sans en chercher l'essence, et de cultiver l'éphémère sans abreuver l'éternel qui est derrière. Cette quête intérieure initiatique, mélangée a l'abondant plaisir de célébrer la beauté de ce monde terrestre, fait de moi un joli cocktail du ciel et de la terre !

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

id quis, leo. venenatis vulputate, diam Praesent nunc tempus dictum non