fbpx

QUEL EST LE CHEMIN DE LA LIBERTÉ ?

Chaque article que j’écris est avant tout une invitation à la méditation, une proposition d’alchimie et de plongeon dans les profondeurs, au-delà de nos accaparements du quotidien : une fenêtre ouverte vers l’essentiel.

Alors que notre vie semble être rythmée par des obligations, des actions, beaucoup de mouvements, des contraintes de tout ordre, la liberté semble être un paradis difficile à atteindre et bien loin de notre quotidien. Nous répondons également à nos propres devoirs, nos injonctions intérieures, cumulant des rendez-vous. Les injonctions sont aussi extérieures. Nous devons ou nous nous sentons obligés de suivre des ordres avec ou sans notre accord, avec ou sans justesse, avec ou sans réelle bienveillance et même s’ils sont foncièrement malveillants et déstructurants. Pour maigrir, nous pouvons nous obliger à une discipline, qui, même si nous croyons bien faire ou suivons les conseils d’un médecin, peut s’avérer être déséquilibrante et enfermante quand elle est poussée à l’extrême.

Si nous sommes perfectionnistes, nous rajouterons des ingrédients supplémentaires afin de nous assurer que tout sera parfait, jusque dans les moindres détails, revenant peut-être encore et encore sur un des éléments à peaufiner, à améliorer. Sommes-nous dans l’enfermement, dans une perte de temps, où un gouffre nous accapare, laissant filer le temps ? Ou dans la justesse d’une attention à tous les détails ? Nous pourrions peut-être alterner et parfois plutôt rêver, nous alléger et nous enrichir, apportant du feu à notre projet au lieu d’être sous l’emprise de la rectitude, peut-être moralisatrice et brimante… Est-ce que le rêve et la fantaisie sont une perte de temps ? Dépassés ? Pourtant, ils sont équilibres, innovation et merveilles.

Pour aller vers l’éveil, nous pouvons nous mettre des obligations très strictes, voire sévères, tel un athlète de haut niveau qui veut atteindre une médaille d’or. Le dogme a pris la place de l’écoute intérieure et d’un relâchement, mouvement de transcendance et d’union. Peut-être que la voie de l’équilibre, de l’épanouissement, de l’union est justement un mouvement inverse ?

Mais occupés à gérer, notre mental peut oublier sa complice éternelle, si merveilleuse, si divine et la croire inutile alors qu’elle est tout !

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Carole Aliya

Auteur de plusieurs ouvrages sur le couple sacré, les âmes-sœurs, l’union du féminin & du masculin, les transformations intérieures, les libérations, le féminin sacré & Marie Madeleine et aussi des livres de méditations pour ensemencer la guérison, nous élever, entrer dans la dimension alchimique des mots.
Créatrice des essences de vie Myriam, élixirs floraux, de cristaux et essences d’arbres, liés au féminin sacré & à Marie Madeleine
Rédactrice d’un blog sur la guérison, le couple, les inspirations du moment...
Rencontres-dédicaces avec l’écrivain, voir l’agenda sur le site

Voir tous les articles