fbpx

Décembre, l’heure des bilans et de nouvelles perspectives.

Voilà huit numéros que je tourne, en votre compagnie, les pages de mon carnet intime.

Retranscrire chaque mois ces mots sur mon ordinateur, les éclairer à la lumière de ma vision d’aujourd’hui, me ravit et me montre le chemin parcouru tout autant que celui restant à arpenter.

La fin d’année sonnant, je me sens la nécessité de faire une pause introspective, de vous proposer autre chose alors que je referme mon premier carnet manuscrit pour en ouvrir, avec vous,  un nouveau le mois prochain pour l’année 2020. La vie est faite de cycles, je clôture donc ce premier cycle d’écriture ici.

Dans ma quête spirituelle et humaine, je continue de me remettre en cause à chaque instant avec la volonté de me laisser guider par ce que me dit mon cœur. Souvent, il m’est facile de le suivre tant j’ai épuré mes relations, mon quotidien et parfois, c’est plus difficile quand je m’accroche aux peurs qui sont encore les miennes.

Pour célébrer la fin de 2019, je souhaite ouvrir en grand le chapitre de la sexualité consciente, tellement je sens que la nouvelle année sera remplie de riches expériences en la matière impactant tous les domaines de ma vie.

Mon cheminement actuel m’amène à rentrer par la porte de la sexualité faite de conscience et d’énergie. Dépassant petit à petit les notions de désir, de plaisir et de satisfaction, m’est offert jour après jour et de manière de plus en plus fluide, la circulation des énergies vitales partagées à deux.

Vivre chaque instant un peu plus en conscience me permet une jouissance du présent en toute chose et une certaine équanimité gommant au fur et à mesure les rapports duels habituels. C’est bon/mauvais, beau/moche, bien/mal, lumineux/sombre… Tout me devient égal, tant le sentiment de paix intérieure se stabilise peu à peu en mon sein… Cependant, si cela peut sembler appréciable de pouvoir rester calme face à une épreuve que d’autres jugeraient insupportable, il est beaucoup plus déstabilisant de ressentir simplement la paix lors d’un rapport sexuel sans plus de feu d’artifice, comme nous avons l’habitude de le vivre par la stimulation de nos zones érogènes et la recherche de l’orgasme « mécanique ».  Cette quête étant remplacée par une simple jouissance de plus en plus dépolluée du mental et des sensations purement corporelles pour, peut-être ultimement, laisser place dans le futur à une jouissance de l’esprit en conscience. Dans mes expériences passées, que je n’aurais pas l’occasion de vous partager dans la suite de mes carnets ne l’ayant pas écrit, m’a été donné de vivre des connexions énergétiques très intenses à distance au travers de mon corps. L’autre (le plus souvent des hommes) ayant étant présent en moi au niveau du ventre et du cœur et d’une chaleur dans les omoplates. M’a été offert de connaître l’orgasme sans corps à corps dans une pure connexion divine et énergétique sans aucune notion de sentiments partagés.

Ces expériences extraordinaires ont duré plusieurs semaines avant que je retourne à des relations beaucoup plus «ordinaires». C’est souvent le cas, dans tous les phénomènes spirituels vécus ! Ainsi, nous est proposée une connexion plus élevée que ce que nous vibrons afin de pouvoir ouvrir des portes puis ensuite épurer ce qui doit l’être dans un processus de guérison et de prises de conscience.

En tant qu’occidentaux, nous recherchons souvent la vibration divine partagée sans avoir remis à sa juste place l’ego. C’est mettre la charrue avant les bœufs ! Néanmoins, si nos relations de couple nous semblent satisfaisantes sexuellement, elles ne le sont souvent pas simultanément  relationnellement ou vice versa sauf si l’amour se vit dans une dépendance choisie par les deux partenaires ce qui semble offert à peu de personnes et peut repousser plus qu’attirer d’autres. La voie du milieu serait dans la transcendance de la notion de couple et de sexualité telle que nous l’appréhendons. Ensuite, oui, à la lumière de l’esprit, notre niveau vibratoire augmentant tellement que la jouissance  se fait de plus en plus intense, mais pas seulement dans le seul domaine du corps à corps. Peut alors s’ouvrir une méditation perpétuelle à chaque seconde d’expérience, même celles qui nous sembleraient à notre regard actuel insignifiantes.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Adelaïde Arnaud

Adelaïde Arnaud

Depuis mon adolescence, à chaque étape importante de ma vie, je me suis mise à écrire dans des carnets pour y déverser mes doutes, mes chagrins, mes espoirs. A l’aube de mes 40 ans m’est proposé de publier les derniers carnets que  j’ai écrits dans le secret de ma chambre, la grande famille découverte dans les réseaux sociaux me faisant comprendre que ces écrits pourraient être partagés et aider ceux qui comme moi cherchaient les clés de leur propre vie.
J’accompagne également en individuel aux travers de conseils les personnes qui souhaitent cheminer vers le couple conscient : toutes les informations se trouvent sur mon site ;o)

Voir tous les articles
ut Donec adipiscing ipsum tempus efficitur. sem, dapibus ut