fbpx

Les carnets d’Adélaïde (7) – Ce cher ego

par | 7 Oct 2019 | Spiritualité | 0 commentaires

Retrouvez cet article complet au format PDF sur la boutique de Présences Magazine

«Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous.» Vu par «hasard» sur une page internet.

Penser à rester spirituelle, c’est ce que je me dis depuis deux jours. J’ai moins envie d’étudier les livres, j’ai moins envie d’écrire… RESISTER!!

«Le but n’est pas seulement le but, mais le chemin qui y conduit.» Lao Tseu

«L’important ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même.» Robert Louis Stevenson

«Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir.» Confucius

«C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

En aparté : Pardonner n’est pas oublier

Beaucoup de chemin parcouru depuis le début de ce carnet, je m’en suis aperçue en relisant certains passages.

J’essaie le plus possible dans mes journées de rester connectée à l’énergie universelle. Je me sens apaisée, l’esprit de plus en plus tranquille, j’avance dans ma quête spirituelle tout doucement mais d’un pas plutôt assuré. La vie prend plus de sens et d’intérêt. J’aimerais faire en sorte de pouvoir aider les autres concrètement. Comprendre tous les mécanismes pour qu’ils puissent se libérer de leurs problèmes et que je sois en capacité de les y aider, si besoin. J’observe, je questionne, j’expérimente, j’attends les signes, les réponses. Je suis à un stade de débutant, mais à 35 ans, cela me semble plutôt normal.

«Le problème dans la vie n’est pas de trouver la réponse, c’est de poser les bonnes questions. Si la question est bien posée, elle trouve toujours sa réponse.» James Redfield

Maintenant que je suis en quelque sorte éveillée, ma progression devrait être plus franche.

Quelles sont les choses qui ont changé depuis cette rupture d’avec le père de ma fille ?

– j’ai un rapport à la nourriture plus sain, je grignote moins

– je suis moins timide, je m’affirme davantage

– mes relations se sont enrichies, je m’ouvre d’avantage aux inconnus

– je suis plus spirituelle

– plus en forme, moins fatiguée, plus apaisée, plus calme

– plus patiente, plus courageuse

– mon intérieur d’appartement a changé, s’est amélioré

– je me sens mieux habillée, plus à mon avantage

– je dépense moins, j’ai des nouvelles entrées d’argent

– je lis et écris beaucoup plus, m’accorde davantage de temps pour moi-même

– ma plante verte s’est épanouie

– les enfants se chamaillent moins

– je me sens plus vivante, ai moins peur de la mort

– je suis inspirée, ai plus de bonnes idées

Au petit déjeuner, j’allume la radio : «Le bonheur c’est pas le but mais le moyen

…..

6 mars 2016

En fait, ce que l’on considère comme un coup de chance inespéré est toujours une synchronicité qui vient après une période de galère que ce soit au niveau du travail, comme de l’argent, mais comme la personne est guidée par son ego, elle ne considère pas l’événement comme un aboutissement de pensées.

À l’heure actuelle, j’en suis au stade de l’expérimentation, mais en relisant ce carnet, il est clair que j’ai beaucoup évolué dans un court temps. Pour les possessions matérielles, cela ne me dérange presque plus de ne rien acheter, dépenser, acquérir, presque naturellement, je suis sortie de cette société de consommation, alors qu’il y a quelque temps cela me paraissait quasi impossible.

La prophétie des Andes :

«Porteuses de grâce, énigmatiques et parfois drôle, les coïncidences se situent au-delà du jugement ou de la volonté, elles sont le mécanisme de la croissance, le principe de l’évolution. Elles peuvent mystérieusement faire éclore de nouvelles possibilités grâce auxquelles nous dépasserons des idées périmées qui limitent notre action et nous expérimentons directement que la vie est beaucoup plus qu’une lutte matérialiste pour survivre ou un simple besoin intellectuel de foi. La vie est une dynamique spirituelle

Aujourd’hui, journée paisible et calme, je suis restée centrée et connectée, très agréable.

……

J’ai encore changé la disposition de mon salon : Dans la zone amour j’ai enlevé le Yucca et ses feuilles piquantes…Je l’ai remplacé par la bibliothèque et une guirlande de cœur…

Pour mon anniversaire, mon fils m’a offert un attrape-rêve, je l’ai mis au-dessus de la télé, l’idée me plait qu’il capte toutes ses mauvaises ondes,

Citation de Deepak Chopra :

«La perception est un phénomène appris… Le monde dans lequel nous vivons, y compris l’expérience de notre corps, est complètement déterminé par la façon dont nous avons appris à le percevoir. Si nous changeons notre perception, nous changeons également notre corps et notre monde. Si vous adoptez une attitude positive, curieuse, consciente, audacieuse, votre monde commencera à ressembler à ce que vous aimeriez qu’il soit.»

Je recopie aussi la citation que j’ai inscrite dans mon carnet Yi-King, je la trouve si puissante :

«Point n’est besoin de courir au dehors pour mieux voir. Ni de scruter d’une fenêtre. Restez plutôt au centre de votre être, car plus vous le quittez, moins vous apprenez.» Lao Tseu (- 570. -490)

Ce soir, au moment d’aller me coucher, je sens à nouveau mes aspirations spirituelles vaciller. Je pense à lui, son corps me manque. Je me laisse un peu toucher une fois encore par la tristesse de l’avoir perdu et de ne pas le voir revenir. C’est évident, je l’aime encore… Le Yi-King me conseille de tenir ma droiture, que cela finira par apporter le succès. Je me permets d’en douter ce soir, il n’a pas l’air de bouger d’un poil vis à vis de moi, ne montre ni remords, ni regrets. C’est mon ego qui parle, la voie de la sagesse est encore bien longue…

« Dis-moi ! Pourquoi m’avoir laissée sur le bord du chemin ? Ne vois-tu pas que nous avions à avancer ensemble pour découvrir les bonheurs universels, ouvrir des portes, sauver le monde ? Tu as besoin de moi, comme j’ai besoin de toi. Ne gâche pas définitivement notre rencontre, la chance que nous avons de nous être connus ! Nous avons partagé des milliers de nuits, de la sueur, notre sang dans notre fille, nous avons encore tellement d’étapes à franchir ensemble. Entends-moi ! J’ai découvert de nouvelles perceptions, une nouvelle voie, je suis certaine que tu pourrais t’y plaire, enfin, t’y apaiser et peut-être atteindre d’autres horizons toi qui a un sens spirituel beaucoup plus développé que la moyenne. Je t’apprendrai l’Amour et le don de soi. Réveille-toi ! Éveille-toi ! Reviens ! Je ne peux pas penser que tu ne vas jamais voir que tu as fait une connerie de partir. Tu me manques, pourtant nous sommes encore tellement connectés ! » C’est encore et toujours mon ego qui parle…

Confusion ce soir, cafard un peu ce soir, pourtant je suis plus que cette femme abandonnée par son conjoint…Se recentrer…

Je vais essayer de dormir, beaucoup moins sereine que ces derniers soirs…Bonne nuit !

Les Leçons de vie de La prophétie des Andes

«Avoir l’esprit serein est une condition indispensable pour tout contact avec l’énergie universelle. La stabilité que nous avons pu acquérir et développer en ayant de saines habitudes quotidiennes contribue également à l’approfondissement de nos racines spirituelles. De façon paradoxale, il y a aussi des moments où nous trouvons notre efficacité la plus grande dans l’adversité et le défi, lorsque la vigueur de nos idées naissantes est mise à l’épreuve

Rétrospective

 

Nous pouvons lire qu’à ce moment du carnet l’heure du bilan a sonné, entre esprit et ego mon cœur fait des allers-retours. Quand nous empruntons la voie spirituelle rien n’est vraiment acquis d’emblée.  Nous pouvons penser être sorti de notre chagrin, penser avoir tout découvert et un soir la flamme vacille, les émotions nous envahissent de nouveau.

Dans cet épisode, j’arrive à un moment de mon cheminement où je ne peux plus ne pas ressentir cette connexion au divin, à quelque chose de plus grand que moi mais où mon ego me rattrape, freine le processus.

Rester équanime face aux événements de nos vies, c’est-à-dire ne plus être soumis aux émotions, rester en paix et en joie quoi qu’il arrive est un état qui s’acquiert au fil des expérimentations, des chutes, des prises de conscience, des libérations, des acceptations…

Quand j’écris ces mots, je me bats avec le retour de mes anciens mécanismes, je me laisse envahir à nouveau par le mental et c’est avec le mental également que je me dis qu’il ne faut pas que j’oublie mes aspirations à l’évolution. Me répéter des citations positives, les mêmes depuis mon début de parcours, me permet de mettre à distance les pensées, comme une sorte de mantra1, mais je n’en suis pas consciente à ce moment-là et le fait naturellement.

Beaucoup de choses ont changé dans ma vie depuis les premières pages du carnet, j’en fais ici une liste, assez impressionnante sachant que seulement trois mois sont passés, cependant il me faudra encore de longs mois pour parvenir à effleurer l’équanimité, la paix intérieure et l’absence de pensées envahissantes. De longs mois encore à expérimenter, pleurer, analyser, apprendre pour que la connexion au divin intérieur se fasse naturellement. Mon habitat, la décoration de mon appartement change en fonction de mon évolution comme le décrit la célèbre pratique du Feng shui2.

J’écris à ce moment-là : «Le Yi-King me conseille de tenir ma droiture, que cela finira par apporter le succès.» Je n’imagine pas à quel point cette prophétie va se réaliser quelques mois plus tard, pas comme je l’attendais avec le retour du père de ma fille mais dans le chemin de l’Amour vers moi qui rend tout possible !

Ces trois mois m’ont montrée la voie, une voie, ma voie, à l’extérieur. A partir de là, il me «reste» alors à la manifester à l’intérieur, à la trouver en Moi. Le chemin continue, je vous donne donc rendez-vous le mois prochain pour que nous le poursuivions ensemble.

Quant à cette envie d’aider les autres, noté dans cet épisode, je suis actuellement en train de le réaliser, en accompagnant les personnes sur le chemin de la conscience à réaliser la manifestation du couple conscient.

Pas après pas, autant que je me transforme, ma vie se transforme, c’est le pouvoir des créateurs que nous sommes, le chemin vers soi menant à l’expression de notre plein potentiel.

Pour aller plus loin :

1 https://www.presences-magazine.com/le-pouvoir-des-mantras/

2   Feng Shui : votre habitat reflète ce que vous êtes de Agnès Dumanget

Les carnets d'Adélaïde (7) - Ce cher ego

by Adélaïde Arnaud | Présences Magazine No 7 - Octobre 2019

Phasellus id, dictum in ut Aliquam neque. eget amet,

Et si vous vous abonniez pour aller vers une vie plus consciente ?