Le yoga sur tapis et le yoga hors tapis

par | 10 Juil 2019 | Yoga | 0 commentaires

[Retrouvez cet article au format PDF sur la boutique de Présences Magazine]

J’associe la pratique du yoga sur tapis comme un laboratoire de la vie. Si les séances de yoga permettent d’augmenter la souplesse, de soulager un mal de dos, de maintenir le poids ou tout simplement un moyen d’avoir une activité physique, les bienfaits sont bien au-delà du résultat physique.

Savez-vous que votre pratique régulière de yoga a également un impact considérable sur votre état d’esprit et votre quotidien ?

Les postures (Asanas) ne sont qu’une partie de la vastitude du Yoga et dans cet article, vous verrez comment la philosophie du yoga s’intègre naturellement dans votre vie à travers votre pratique régulière de yoga. C’est le Yoga hors tapis.

Lorsque vous décidez de faire du yoga

Lorsque la journée est chargée, le temps que vous avez alloué à votre pratique de yoga peut très vite s’allouer à quelque chose qui semble plus important, comme le travail ou s’occuper des enfants. Sur ce même type d’engagement et de priorité, il est parfois plus facile de négocier avec soi-même qu’avec les autres. Le manque de temps est d’ailleurs une des raisons principales pour lesquelles on ne fait pas du yoga quotidiennement, même à raison de 10 minutes par jour. Et quand on n’a pas le temps de prendre 10 minutes pour soi, c’est un signe qu’il faut absolument prendre ce temps !

Ainsi, lorsque vous décidez de pratiquer le yoga :

  • vous vous mettez en priorité…
  • vous vous donnez rendez-vous avec vous-même pour prendre soin de vous…
  • vous développez la bienveillance et le respect envers vous-même..
  • et au fil du temps, vous développez l’ardeur enthousiaste et la discipline joyeuse (associées au Tapas, une des disciplines du Niyama que nous aurons l’occasion de développer plus tard).

En choisissant de pratiquer votre yoga quotidien, vous avez un objectif à atteindre, qu’il s’agisse de la souplesse, du mieux-être ou de la sérénité. Vous adoptez alors le comportement adéquat pour y arriver, même lorsque vous faites face à des défis.

Et si vous réussissez à instaurer cette discipline joyeuse dans le yoga, vous pouvez le faire dans toutes les autres situations de votre vie quotidienne. Et peut-être même que vous l’appliquez déjà dans votre vie quotidienne !

Lorsque vous faites votre séance de yoga

Pendant votre cours de yoga, vous êtes guidé de sorte à vous focaliser sur une chose à la fois. Par exemple :

  • avant de commencer, vous êtes invité à prendre conscience de votre posture de base. Si vous commencez par la montagne, vous allez aligner vos chevilles, vos hanches, votre dos et vos épaules, non seulement pour réduire les risques de blessure à long terme, mais aussi, pour ressentir tous les bienfaits de cette posture.
  • ensuite, vous vous focaliserez sur votre respiration. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte durant votre pratique, mais rien qu’en vous « écoutant » respirer, vous apprenez à écouter votre corps.
  • de même, lorsque vous êtes en mouvement, vous vous concentrez sur vos gestes de sorte qu’ils soient adéquats, et vous vous permettez de les affinez.

Ce cycle se répète tout au long de votre séance et développe votre capacité de concentration.

Ecouter son corps, c’est aussi avoir de la bienveillance envers soi-même. Vous apprenez à discerner vos capacités et vos limites et vous vous autorisez ensuite à aller plus loin ou moins loin dans une posture, selon la situation. Par exemple, si vous faites la posture du demi-chien où la longueur de votre dos tend à être en parallèle avec le sol, il se peut que vous alliez à 45 degrés plutôt que 90 degrés. Et c’est correct. Vous avez écouté votre corps.

Et hors tapis ? Une des plus belles constatations que j’ai faite auprès de mes étudiants concerne leur posture lorsqu’ils ne sont pas en train de pratiquer le yoga. Le dos plus droit (tout en conservant les courbes naturelles…), les épaules moins courbées, la tête moins avancée… et ils confirment en faire de même au bureau, devant l’ordinateur, ou alors, prennent plus rapidement conscience de leur dos courbé (à terme, très mauvais pour le dos et les cervicales) afin de s’ajuster. Pour aller encore plus loin, sachez que lorsque vous renfermez votre 3è chakra (au niveau du plexus solaire) et votre 4è chakra (au niveau du cœur) dans vos épaules, vous diminuez votre confiance en vous. Et par conséquent, elle augmente lorsque vous allongez votre dos. Testez !

 

La suite est réservée aux abonnés

  • Accédez à tout le magazine en illimité.
  • Soutenez un magazine indépendant d'auteurs et sans publicité.
  • Téléchargez le fichier PDF du numéro en cours.

Choisissez la formule d'abonnement qui vous correspond !

 

Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité (0.99 €) sur la boutique

Vous découvrez Présences Magazine ? 

Vous voudrez peut-être tester GRATUITEMENT notre magazine pendant 14 jours en recevant des articles directement dans votre boite mail :

cliquez ici pour vous inscrire à cette découverte gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Testez-nous GRATUITEMENT pendant 14 jours