fbpx

Retrouvez une lecture audio en fin d'article 

Dans la continuité de mes précédents articles relatifs à l’influence du monde invisible sur nous, je traiterai dans cet article un phénomène qui nous concerne tous à des degrés divers et qui se produit la plupart du temps à notre insu. Il peut nous être préjudiciable à long terme si nous n’en avons pas conscience.

Il s’agit du vampirisme énergétique, qui est un phénomène connu depuis la nuit des temps mais quelque peu oublié dans nos sociétés technologiques et désinformées de tout ce qui pourrait nous faire comprendre le fonctionnement des énergies et donc nous éveiller. Je ne traiterai pas des aspects très techniques du vampirisme énergétique car mon propos est de sensibiliser le lecteur sur des situations qu’il peut rencontrer et lui proposer des solutions accessibles.

Personnellement, j’ai découvert ce phénomène  dans le cadre professionnel En effet, j’ai été en contact avec des publics en difficultés et nécessitant un soutien pour réussir leur insertion professionnelle. Lorsque j’animais des séminaires, et que j’accompagnais certaines personnes en situation de détresse, je me sentais anormalement fatiguée.

Dans le cadre de ces activités, les personnes me disaient « tu as beaucoup d’énergie, tu en as à revendre », ce qui était véridique et je me suis rendu compte au fil du temps que j’étais très sollicitée par des personnes qui me demandaient des conseils et qui avaient besoin d’être rassurées. Ce fut également le cas de plusieurs chefs d’entreprise stressés. Ceci pour dire que le facteur émotionnel, donc l’état vibratoire de nos interlocuteurs, est à considérer dans nos relations interpersonnelles, indépendamment de la position sociale.

Les états anxieux et de stress chroniques touchent tous les milieux.

Cette expérience m’a permis de comprendre que ces personnes avaient besoin de me côtoyer pour me « pomper énergétiquement ».

Cette expérience m’a amenée à étudier cette thématique.

Qu’est-ce que le vampirisme énergétique ?

C’est un phénomène naturel qui concerne tout le règne vivant, y compris les animaux et les plantes. Il s’agit d’un mécanisme de transfert d’énergie d’un être vivant à un autre pour compenser une déficience énergétique temporaire ou permanente. Le vampirisme énergétique concerne également le monde des entités qui nous entourent. Elles se vampirisent entre elles mais également elles sont susceptibles de capter notre énergie.

Pour étudier la vampirisation énergétique, nous nous intéresserons d’une part aux auteurs et  d’autre part aux cibles, « les victimes ».

Qui sont les auteurs de cette captation énergétique ?

Les vampires inconscients

Ce phénomène est très souvent totalement involontaire et les auteurs n’en ont pas conscience. C’est leur système énergétique qui fonctionne selon le principe des vases communicants. Ces vampires sont en partie responsables de leur faiblesse énergétique du fait de leurs pensées négatives qui abaissent leur niveau vibratoire. Les personnes malades sont très souvent des vampires énergétiques auprès de leur entourage proche. En effet, plus elles focalisent leur attention, plus elles captent leur énergie.

Les personnes dépressives ou en détresse sont également de grandes consommatrices d’énergie.

L’anorexie fait partie des pathologies les plus enclines à cette pratique. C’est le sursaut de survie d’un corps rendu famélique par un esprit  souffrant d'un déséquilibre majeur. Cela prouve bien que le corps a une intelligence propre.

Les vampires conscients

Par ailleurs, cette ponction énergétique peut être également le fait d’entités, c’est-à-dire d’êtres désincorporés d’origine humaine (les défunts) qui restent bloqués entre les deux mondes pour plusieurs raisons : rester près de leurs proches qui sont en peine, leur refus de quitter les plaisirs terrestres, l’illusion d’être toujours en vie car ils ont eu une mort brutale par accident ou suicide.

Un être qui ne peut pas ou ne veut pas quitter le monde de la matière utilisera la ressource énergétique d’autrui pour continuer à interagir dans cette réalité vibratoire.

Il existe ce qu’on appelle des succubes (entité femelle) et incubes(entité mâle).

Ce sont des entités qui se nourrissent de l’énergie sexuelle des victimes pendant qu’elles dorment.

La fréquence de ces attaques lubriques n’ont rien à voir avec les rêves érotiques.

Ce phénomène peut se manifester par une paralysie dite du sommeil ainsi qu’un sentiment d’oppression thoracique. Au réveil, les victimes sont épuisées par cette prédation nocturne (la relation orgasmique avec l’entité permet à celle-ci de se gaver de leur énergie).

 

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez
acheter le numéro de Présences Magazine concerné dans notre boutique !

 

Hélène Tall

Hélène Tall

Je suis avant tout une citoyenne du monde, une globe-trotteuse, je vais à la rencontre des autres pour m'enrichir de leur humanité au-delà des différences, je m’intéresse à ce qui rassemble les êtres humains dans une destinée commune.
Mes principaux domaines d'action sont:
- la spiritualité avec l'écriture du livre "Osez la conscience augmentée" et la création de cercle bonté pour expérimenter la vibration de la lumière sur tout.
- la santé holistique par le biais d'ateliers de prévention pour rester jeune et en bonne santé.
- la préservation de la nature avec des animations et stages sur l'énergie des arbres.
- le respect des animaux: avec l'écriture du livre Enzo le.lapin et la tenue de la chronique du lapin pour la revue Animaux-Bonheur.
L'écriture est pour moi le moyen de concrétiser mon engagement pour participer à l'avènement d'un monde nouveau qui passe par la métamorphose de notre système de pensées.

Diplômée en Gérontologie-prévention du vieillissement
Formée aux thérapies quantiques
A réalisé une étude sur l'aide aux aidants et les maladies neurodégénératives.

Voir tous les articles
Sed leo. dictum fringilla ut vulputate, Donec at dolor. sit