fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Découvrez une autre dimension pour se relier aux plantes médicinales

Vers une reconnexion à la valeur sacrée de la Nature

Que ce soit les peintres, les poètes ou même encore les mystiques de tous les temps, tous trouvaient quelque chose d’inspirant et de profondément touchant dans la Nature.

Les ancêtres de nos terres, les Celtes, voyaient la Nature et toutes ses expressions comme des manifestations du divin. Ils vénéraient les arbres et les plantes. Ils pensaient que chaque être qui peuple la Nature est l’expression de quelque chose de plus grand, qu’ils appelaient les esprits des fées, les dieux et les déesses ou l’Awen (le grand souffle divin de l’inspiration). Leur temple était la Nature et les arbres et les plantes leur façon de se relier à la dimension spirituelle du monde.

Ceci est toujours la façon de penser et de voir le monde de nombreuses cultures actuelles. Par exemple, le peuple des Ainu qui vit au Nord du Japon, est une culture qui considère que tous les éléments de la création qui ne sont pas humains (donc tout le reste de la Nature) sont des dieux. Ils considèrent que les « dieux » ou forces divines vivent dans un monde invisible aux yeux humains mais partagent un peu de leur territoire avec eux et viennent leur rendre visite, cachés sous différents déguisements. Les plantes, notamment, sont pour eux des « dieux déguisés ». Le peuple des Chukee en Sibérie considère que tout ce qui existe est vivant et doté de conscience. Les populations natives américaines possèdent toujours la croyance très forte que « tout dans la Nature à un esprit et souhaite communiquer ». Les peuples indigènes d’Équateur pensent tous que les plantes sont des esprits bienfaiteurs qui, lorsque l’on sait les écouter, peuvent nous faire bénéficier de leurs énergies de guérison et de leur magie. Et ce ne sont que quelques exemples d’un nombre presque infini de cultures qui, comme nos ancêtres les Celtes, possèdent toujours la croyance que la Nature est vivante et que les plantes sont des expressions divines ou magiques.

Les anthropologues ont résumé cela en un terme : l’animisme. Cela décrit les personnes ou cultures qui considèrent que toute chose a une conscience et une âme, que ce soit les animaux, les éléments, les paysages et bien entendu les plantes.

Pour nos esprits cartésiens et empreints d’une culture de plus en plus despiritualisée, il est parfois difficile de croire en cela… Ou même de s’autoriser à s’essayer de vivre ce genre d’expériences et d’oser imaginer travailler avec « les esprits ». Pourtant on en fait tous l’expérience à différents niveaux.

Essayez maintenant l’exercice suivant. Fermez les yeux et pensez à une personne que vous aimez beaucoup. Quand vous faites cela, que se passe-t-il en vous ? Pouvez-vous sentir le changement qui s’opère ? Votre humeur qui change légèrement ? La sensation dans votre cœur ? Votre sourire sur les lèvres ? Peut-être même votre niveau énergétique qui devient différent ?

Ce petit exercice est déjà, en quelque sorte, faire un travail énergétique avec l’esprit ou l’essence de cette personne que vous êtes capable d’appeler à vous. Cet acte opère alors un changement subtil en vous.

Travailler avec l’esprit des plantes est la même pratique, il s’agit d’appeler à soi l’esprit d’une plante, ou son essence, qui va alors partager avec vous son énergie de guérison et vous apporter son soutien.

Lors de la lecture de cet article, si vous n’êtes pas familier avec ce genre de concepts, essayez de rester ouvert et de garder un esprit curieux tel un enfant qui croit encore en la magie du monde. Cela est une excellente façon pour commencer votre exploration de ce fabuleux monde de l’esprit des plantes.

Considérer que chaque chose a un esprit est à la base de toute culture chamanique

Le mot « chamanisme » est un terme dont on entend souvent parler de nos jours et qui est souvent mal compris. C’est un terme qui vient de Sibérie, du peuple des Evenkii. Dans cette langue il signifie « celui/celle qui voit dans le noir », il est utilisé pour ces personnes capables de percevoir ce que la plupart des gens ne perçoivent pas et qui se trouve au-delà de la réalité de nos vies quotidiennes.

Ce terme a ensuite été utilisé par les anthropologues comme un terme générique. Il décrit toutes les personnes, quelle que soit leur tradition, qui sont des guérisseuses interagissant avec les dimensions non visibles de notre monde et entretenant une relation avec des esprits alliés qui vont les aider à faire leur travail de guérison depuis les mondes invisibles.

Le chamanisme n’est donc pas un terme lié spécifiquement à une tradition, à une culture ou à une religion en particulier. Il décrit juste la capacité de certains individus à interagir avec la réalité non-ordinaire. Une réalité peuplée d’esprits bienfaiteurs qui peuvent aider à amener la guérison.

Des preuves de pratiques chamaniques ont été datées de 40 000 ans en arrière et certains scientifiques datent même le chamanisme d’au moins 100 000 ans en arrière. Cela représente la moitié de tout le temps où l’espèce humaine a été sur Terre. Il s’agit donc d’une pratique spirituelle extrêmement ancienne, probablement la plus ancienne du monde !

Des études ont été faites dans de nombreuses traditions chamaniques toujours existantes et dans le monde entier. Ces études ont montré que, au cœur de cette variété de cultures, il existe un même noyau de techniques qui permettent d’accéder à des états modifiés de consciences pour entrer en contact avec les dimensions que nos yeux ne peuvent pas percevoir. Ce côté universel du chamanisme et le fait que ce soit une technique spirituelle si ancienne qui perdure toujours, tend à montrer que c’est un outil qui fait partie de nos mémoires ancestrales en tant qu’humains et qu’il est presque « naturel » pour nous d’interagir avec la conscience et les réalités invisibles du monde qui nous entoure.

Cet outil ancien de la conscience était utilisé par nos ancêtres pour apprendre directement de la nature pour pouvoir survivre et soigner. Les techniques de changements d’état de conscience leur permettaient notamment de pouvoir interagir avec la conscience des plantes pour savoir lesquelles manger ou utiliser pour guérir.

Il n’y a pas besoin d’appartenir à une culture particulière pour interagir avec les réalités invisibles de la nature. Cela fait partie de nous et nous sommes tous capables d’utiliser nos capacités innées pour interagir avec l’esprit des plantes.

Découvrir l’esprit des plantes

Lorsque l’on parle de l’esprit des plantes, il s’agit de la partie spirituelle d’une plante. On différencie donc la partie physique et matérielle de la partie spirituelle et invisible.

La partie physique de la plante contient ses nutriments et tous les composés médicinaux qui sont très utiles à des fins thérapeutiques et qui ont tout à fait leur place dans nos armoires à pharmacie.

Nous parlerons ici de la partie non physique de la plante, sa part spirituelle.

La partie spirituelle détient elle aussi sa médecine, c’est l’âme de la plante, qui par sa grande sagesse et son énergie va nous aider sur de nombreux niveaux. Les esprits des plantes sont des esprits bienveillants qui veulent nous aider à vivre plus en harmonie avec la nature et avec nous- même.

Chaque esprit de plante est différent et va nous apporter quelque chose de spécifique. Développer sa relation avec eux va nous aider à accéder à leurs énergies de guérison spécifiques.

D’une manière générale, les plantes veulent nous aider à renforcer notre connexion au monde végétal et à la nature. Commencer ce travail avec elle va donc, tout d’abord, être une façon très belle et profonde de renforcer votre capacité de communication avec votre environnement naturel.

Ce sont aussi des alliées de guérison qui vont nous aider et aider les personnes autour de vous à rétablir l’harmonie intérieure, sur le plan physique et énergétique.

Elles peuvent aussi aider à comprendre des choses sur votre vie, une maladie ou sur une problématique en particulier.  

Si l’herboristerie (qui utilise traditionnellement que la partie physique des plantes), est très efficace pour traiter les maux physiques, le travail avec la partie énergétique et spirituelle des plantes va nous aider avec les maux de l’âme et avec notre relation avec notre planète. Tels des guides spirituels, elles vont nous aider à explorer différentes réalités et nous aider à avancer sur notre cheminement spirituel.

Il est très intéressant de noter que, pour certaines cultures, il est considéré qu’un bon herboriste ne peut faire un bon travail de guérison avec les plantes que s’il a déjà rencontré l’esprit de la plante.

C’est le cas de la tradition Huichol, un peuple indigène du Mexique, où les guérisseurs-herboristes apprennent à partir à la rencontre des plantes dans leurs rêves. Ces rencontres oniriques leur permettent d’apprendre directement des plantes, comment les utiliser pour soigner. Certains d’entre eux ont développés une telle relation avec elles qu’ils n’utilisent même plus la partie physique des plantes dans leurs consultations. Au lieu de cela, ils appellent à eux l’esprit des plantes dont ils ont besoin et transmettent directement ces énergies à la personne qu’ils doivent traiter. 

Cela paraît magique et improbable… Mais souvenez-vous que vous avez décidé en ce début d’article de garder l’esprit ouvert !

Dans nos séjours à la découverte des traditions ancestrales, chaque participant rencontre sa plante alliée. Nous les conduisons, tout au long du voyage, à développer leur relation avec leur esprit, que ce soit au travers des rêves, de méditations ou de voyages chamaniques. La plupart d’entre eux ont des expériences incroyables de guérison à la fois au niveau physique, énergétique, psychique ou spirituel.

L’une de nos participantes d’un séjour en Équateur avait de gros problèmes de circulation sanguine. Elle souffrait de varices sur sa jambe droite qui la faisaient beaucoup souffrir. Lors d’un des exercices avec sa plante alliée, elle a vu et senti sa plante entrer dans sa jambe et agir sur les varices. Tout de suite après cette expérience, elle n’avait plus de douleur dans la jambe. Le lendemain, la varice avait presque disparu. Nous nous sommes revus quelques mois après le séjour, sa jambe était totalement guérie. Elle n’avait pourtant même pas ingéré ou utilisé la partie physique de la plante, tout s’est produit au niveau énergétique et avec l’intervention de l’esprit de la plante.

Comment travailler avec l’esprit d’une plante ?

Si vous vous sentez prêts à partir à l’aventure de cette découverte de la partie spirituelle du royaume végétal, voici quelques outils qui vont vous aider.

Le premier pas va être d’envoyer à la Nature et au royaume des plantes votre intention de rencontrer votre plante alliée.

Nous avons tous une plante en spécifique qui, à un certain moment donné, souhaite nous accompagner. Pour la rencontrer, il suffit d’en émettre l’intention et de rester ouvert aux signes qu’elle va nous envoyer.

Là encore, il s’agit d’une pratique que nos ancêtres connaissaient bien : lire les signes de la Nature. Ils considéraient que la Nature communiquait avec nous et savait en interpréter le langage.

Quand une plante souhaite communiquer avec nous, elle va trouver des façons de nous montrer sa présence. En général, on va la voir souvent et sous toutes les formes possibles. Il est possible de la voir dans son milieu naturel, dans les champs, les forêts, etc. Elle va peut-être aussi apparaître en images sur un ordinateur, la télévision, un tableau ou dans un livre que vous allez ouvrir par hasard. Il n’est pas rare que la plante apparaisse aussi dans vos rêves.

Une bonne façon d’être sûr qu’une plante veut travailler avec vous est lorsque vous recevez de façon très répétitive et presque constante ses signes.

Écoutez alors son appel et laissez-vous émerveiller par toute la sagesse qu’elle va vous communiquer !

Comment développer sa relation avec sa plante alliée ?

Lorsqu’une plante a attiré votre attention, il y a différentes techniques que vous pouvez utiliser pour découvrir ses messages et inviter son énergie de guérison dans votre vie.

La première technique que vous pouvez utiliser est de méditer avec votre plante. Si elle pousse dans la nature près de chez vous et est de saison, allez-vous asseoir avec elle et essayez de faire le calme en vous, ouvrez-vous à son énergie et à son esprit. Essayez de remarquer toutes les sensations, pensées ou images qui viennent à vous lorsque vous faites cela. Ce sont les messages de votre plante. Cette technique est en général l’une des plus profondes, mais aussi l’une des plus difficiles lorsque nous ne sommes pas habitués à ce genre d’expériences. Une bonne façon de débuter, si cela est difficile pour vous, est de simplement s’asseoir et de respirer avec votre plante tous les jours pendant une semaine. Cela vous aidera grandement à vous familiariser avec la dimension subtile de votre nouvelle alliée.

Une autre technique intéressante est l’utilisation de votre créativité. Il y a quelque chose de très spirituelle qui se passe lorsque nous nous connectons à notre créativité, on est dans un espace d’ouverture où la partie intellectuelle de notre cerveau laisse place à notre intuition et à l’inspiration. C’est une très belle manière de se connecter avec l’information subtile et la partie magique de la Nature. Vous pouvez donc décider d’écrire un poème, un conte ou une chanson au sujet de votre plante alliée et voir quels sont les messages que l’inspiration vous apporte. Dans la tradition celte, l’inspiration était considérée comme « le souffle divin ». C’est pourquoi les porteurs de contes, chants et poèmes, les bardes, faisaient partie de la classe sacerdotale et étaient considérés comme chamans-poètes. Il y a donc réellement quelque chose de sacré et de chamanique dans la créativité qui vous permet d’accéder à cette part de l’invisible dont on a parlé tout au long de cet article.

Une autre technique très intéressante est d’inviter sa plante alliée dans ses rêves. Les plantes nous aident beaucoup à travailler sur nos programmes et notre subconscient. Le rêve est donc un canal qu’elles aiment choisir pour entrer en relation avec nous et nous aider. Il y a différentes techniques pour travailler avec les esprits des plantes dans ses rêves (nous les explorons en profondeur lors de nos séjours) mais une technique que vous pouvez mettre en place dès maintenant est de concevoir un petit sachet avec une partie de votre plante alliée. Avant de vous endormir, placez le sachet sous votre oreiller ou sur votre table de nuit et faites une petite prière d’invitation à votre plante alliée dans vos rêves. Au réveil, notez bien ce qu’il s’est passé pendant la nuit. Considérez que tout à un sens particulier.

Et pour terminer sur les pratiques pour inviter votre plante alliée dans votre vie et grandir avec elle, voici une technique que nous proposons tout le temps lors de nos ateliers et voyages initiatiques. Il s’agit de consommer votre plante alliée. Que ce soit une infusion, une décoction, une teinture mère, un macérat huileux ou un élixir floral, il est possible d’utiliser une préparation médicinale pour nous aider à connecter avec la « médecine subtile » de votre plante alliée. Il faut pour cela en prendre de très petites quantités et fermer les yeux pour prêter attention aux sensations qui se manifestent en nous lorsque nous le faisons. Bien souvent on va pouvoir ressentir des parties de notre corps qui vont s’activer, des émotions, des souvenirs, ou même parfois nous allons avoir des sensations énergétiques qui peuvent être accompagnées d’images ou de messages. C’est une très bonne façon de se connecter avec la partie vibratoire des plantes.

À vous maintenant de vous lancer dans l’aventure !

Vous êtes maintenant équipés pour vous lancer dans l’aventure de découverte de votre plante alliée et pour aller vers une nouvelle relation avec les plantes et la Nature.

Osez expérimenter les concepts évoqués dans cet article et reconnectez-vous avec ce savoir de nos ancêtres, ce savoir et cette réalité qui nous habite toujours.

La nature est sacrée, et chacune de ses plantes sont là pour nous aider, pas seulement nous nourrir ou nous guérir le corps, mais aussi pour nous faire grandir, nous faire évoluer pour retrouver notre harmonie intérieure et avec tout ce qui existe sur notre belle planète.


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Guillaume Zeender

Guillaume Zeender

Passionné de nature et de voyages, Guillaume a créé Sacred Nature (www.sacrednature.earth) avec sa compagne Alicia. Ils accompagnent tous les deux régulièrement des groupes dans le monde entier à la découverte des traditions ancestrales qui travaillent avec la Nature. Leurs voyages sont des expériences uniques et initiatiques au contact de chamans, d’herboristes et de guérisseurs. Leur mission est d’aider les participants à se reconnecter au côté sacré de la Nature pour en redécouvrir les secrets.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

eleifend amet, Donec felis luctus elit. sit libero.