fbpx

Retrouvez une lecture audio en fin d'article 

Et si un périnée en santé était un périnée mobile, souple et conscient ? Et si sa force venait de cette mobilité consciente, de cette souplesse, de cette respiration et non de sa tonicité ? Qu’est-ce que cela changerait pour les femmes, pour chaque femme, d’apprendre à ressentir cette physiologie qui est la leur ? Et si des symptômes se sont installés, qu’est-ce que cela changerait d’envisager que ces maux soient réellement des symptômes (et non des causes) qui viennent d’une désorganisation dans la globalité de l’être, plutôt qu’un dysfonctionnement local à éradiquer ? Comment cela modifierait la relation à notre corps, à nous-mêmes et aussi auprès des praticiens de santé, au sport, à l’intimité si chaque jeune fille découvrait et apprenait à ressentir leur anatomie en même temps qu’elles vivent leur puberté par exemple ? Et si nous pouvions amener à notre conscience collective que les femmes, parce qu’elles sont femmes, sont tenues, éduquées, ré-éduquées, cuirassées, cadenassées au niveau de leur base, là où justement se trouve leur puissance et cela sans le savoir ? Il est long le temps dont les femmes ont besoin pour comprendre ce qui se joue, pour comprendre cette violence inouïe qui leur est faite avec leur consentement. Mais c’est en route, pas à pas, pour que les femmes trouvent ou retrouvent leur liberté, leur force, leur autonomie via leur base.

Car le périnée représente pour beaucoup de femmes l’héritier malheureux de siècles de tabous, silences, non-dits, maltraitances, accouchements, viols, plaisirs dit honteux ou encore, espace intime à contrôler. Considéré trop souvent comme inintéressant, désobéissant, agaçant voire inadapté à la « vie moderne », un changement de regard et de conditionnement n’est pas chose aisée, en effet. Surtout pour celles qui ont remis leur pouvoir à l’extérieur d’elles-mêmes, considérant cette partie de leur corps avec condescendance tout en étant en proie au manque de connaissance et aux croyances ambiantes, dictées par une minorité historiquement patriarcale. Toutefois, nulle n’est obligée de subir un héritage des années durant, pas plus que de rester ignorante ou prisonnière de croyances anciennes, non adaptées à la physiologie féminine. Je vous propose un voyage pas à pas vers un périnée conscient, instinctif, puissant et libre.

1- Se mettre au centre et changer de lorgnettes !

Quand il y a douleur, symptômes ou peur d’un symptôme futur, c’est comme si une grande partie de notre espace intérieur était investi par ces préoccupations. L’espace de présence à soi, tout comme la juste distance, la possibilité de prise de recul diminuent. Nous sommes alors vulnérables à nous laisser pénétrées par les « bons » conseils (les « redoutables conseils bienveillants » comme le nomme Agnès Delpech auteure du roman « Même pas en rêve »), par ce qui se fait, par les « il faut, je dois, tu dois » ou les « c’est comme ça » (voir mon article dans Présences Magazine n°8). Se mettre au centre de ce qui se passe pour nous-mêmes, au centre de notre vie, à ce moment-là, peut devenir difficile, comme si cet alignement entre la terre et le ciel qui est le propre des êtres humains et des arbres, se distordait. Comme si notre chemin de vie avait bifurqué sans que nous ne le comprenions. Comme si notre vision était totalement modifiée par des lunettes invisibles, ou orientée par une lorgnette qui influerait non seulement notre vision mais aussi notre façon de penser ou regarder la situation.

Alors, pour celles qui vivent des symptômes gênants, voire invalidants, celles qui savent déjà quoi faire si cela leur arrivait, celles qui redoutent la moindre goutte d’urine qui ne serait pas contrôlée, quelle que soit la période de leur vie et de leur cycle, changeons de lunettes ! Mettez-vous au centre de vous-mêmes et de vos intérêts, et prenez des « lunettes » d’observatrice ou de détective !

 

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez
acheter le numéro de Présences Magazine concerné dans notre boutique !

 

Effea Aguilera

Effea Aguilera

Thérapeute psycho-corporelle, danse thérapeute en Expression Sensitive®, auteure,

Créatrice de l’approche « Découvrir le potentiel du périnée® »

Voir tous les articles
consequat. libero non Aenean id, venenatis accumsan Phasellus leo commodo