Tel le mot que nous attribuons à un cheminement intérieur. Il n’est pas de baguettes magiques qui soient suffisamment efficaces, nous permettant de tourner automatiquement un bouton et de l’activer comme par enchantement pour signifier que, soudainement, nous avons pardonné ou que nous sommes pardonnés.

Dans ce cas-là, cela ne concerne pas un cheminement, ni une épreuve de longue haleine qui a mené à une méditation profonde. Entre amis, souvent, une broutille peut nous amener à une maladresse et nous demandons le pardon comme si nous réclamions de renouveler l’amour que nous nous portons. Il est évidemment intéressant de voir que la plupart du temps, c’est aussi pour nous rassurer intérieurement. Nous avons besoin de valider que nos maladresses ne portent pas à conséquences et que dans le quotidien, quoi que nous disions, tout soit automatiquement lavé de toute empreinte tonique et blessante.

BAQUETTE MAGIQUE, SOULAGES-MOI

Sans baguette magique, la route semble sinueuse. Elle peut même paraître infranchissable et remuante, tellement certains coups dans le passé ont pu nous donner l’impression d’avoir porté atteinte à notre dignité ou être une répétition infernale de certaines souffrances. Quand nous n’avons pas eu la force de nous extirper de certaines mésaventures et même de plusieurs épisodes ténébreux, le temps s’est avéré long jusqu’à la sortie du tunnel. Finalement, le pardon permet-il de magnifier notre parcours où chaque fois que nous sommes tombés ?

Peut-être que le seul pardon qui s’avère réel est celui nous amenant vers la transcendance. Il est celui que nous nous procurons. Là est notre véritable baguette magique. Nous pardonner est un choix d’acceptation total d’un épisode passé et malencontreux, nous sortant de toute culpabilité et nous offrant un pas de liberté. Le pardon permet avant tout de nous assumer dans nos imperfections et lors des différents virages de notre vie.

 

Pour lire la suite de l'article :

Achetez le magazine au numéro
(notez la date de l'article pour retrouver le numéro du magazine associé)

 

Carole Aliya

Auteur de plusieurs ouvrages sur le couple sacré, les âmes-sœurs, l’union du féminin & du masculin, les transformations intérieures, les libérations, le féminin sacré & Marie Madeleine et aussi des livres de méditations pour ensemencer la guérison, nous élever, entrer dans la dimension alchimique des mots.
Créatrice des essences de vie Myriam, élixirs floraux, de cristaux et essences d’arbres, liés au féminin sacré & à Marie Madeleine
Rédactrice d’un blog sur la guérison, le couple, les inspirations du moment...
Rencontres-dédicaces avec l’écrivain, voir l’agenda sur le site

Voir tous les articles