Le Feng Shui pour réussir le mariage intérieur de nos parts féminines et masculines

par | 7 Mai 2019 | Bien-être et santé, L'Homme et l'Univers | 0 commentaires

On nous dit qu’il faut équilibrer le féminin et le masculin l’intérieur de soi. Retrouver le féminin sacré en soi. Retrouver le masculin sacré en soi. Les aider à se retrouver, à se connecter, à s’épouser l’un l’autre.

Facile à dire. Facile à mentaliser.

Mais ça sert à quoi ? Et comment on fait ça ? Quels sont les outils qui peuvent nous accompagner sur ce cheminement ?

J’ai eu envie, dans cet article, de vous proposer, le mien, celui que j’affectionne et qui peut vous aider à prendre conscience de « l’état » dans lequel se trouve chacune de vos polarités, féminine et masculine, à l’intérieur de vous. Vous aider à prendre conscience de la manière dont vous percevez ces deux parties de vous-même. Pour les guérir, les apprivoiser selon un autre point de vue, plus bienveillant et plus aimant.

Cet outil, c’est mon métier de base, c’est le Feng Shui. Mais un Feng Shui adapté à notre évolution, à notre ouverture de conscience. Je l’ai nommé Feng Shui Miroir®. Un Feng Shui dans lequel notre habitat va devenir notre meilleur thérapeute, notre miroir, notre ami et notre allié.

Anima – Animus – Vos parts féminines et masculines
Comprenons d’abord de quoi nous allons parler.
Un très ancien proverbe disait qu’il y a une femme en chaque homme. Les notions de féminin et de masculin (sacrés) sont d’ailleurs au centre de toutes les cultures et croyances.

C’est ensuite au tour de Carl Jung, fondateur de la psychologie analytique, de parler des archétypes d’anima – la partie féminine de l’homme et d’animus – la partie masculine de la femme ; qui évoluent de manière inconsciente, cachée, dans notre part d’ombre. Tant qu’elle n’est pas révélée, conscientisée, apprivoisée, cette part opposée à notre polarité sexuelle, agit et nous fait agir de manière pulsionnelle, désordonnée, nous entrainant dans des situations conflictuelles, douloureuses et parfois destructrices.

Sans aller jusqu’à des situations aussi extrêmes, ces polarités, au minimum enfouies, parfois même malmenées, nous font souvent vivre des relations amoureuses et affectives chaotiques et peu épanouissantes. Quand la partie opposée à notre polarité sexuelle (donc l’anima – sa partie féminine pour l’homme et l’animus – sa partie masculine pour la femme) est révélée et pleinement accueillie, elle nous apporte un potentiel et des ressources insoupçonnées et puissantes, tant dans la mise en œuvre de nos projets que dans la réalisation épanouissante d’un couple ou d’une vie affective harmonieuse.

Ces deux polarités se construisent dans la petite enfance d’une part avec l’inconscient collectif, la représentation que l’on se fait culturellement de ces deux parties, et d’autre part, avec l’imprégnation de nos deux modèles parentaux : le modèle maternel formant l’anima, le modèle paternel formant l’animus. C’est pour cette raison qu’on constate souvent, tant que nos blessures d’enfance sont encore ouvertes, que l’on rencontre souvent un partenaire dont les traits de personnalité rappellent notre parent du sexe opposé.

Et le Feng Shui, là-dedans ? Le Yin et le Yang

 

La suite est réservée aux abonnés

  • Accédez à tout le magazine en illimité.
  • Soutenez un magazine indépendant d'auteurs et sans publicité.
  • Téléchargez le fichier PDF du numéro en cours.

Choisissez la formule d'abonnement qui vous correspond !

 

Vous pouvez aussi acheter cet article à l'unité (0.99 €) sur la boutique

Vous découvrez Présences Magazine ? 

Vous voudrez peut-être tester GRATUITEMENT notre magazine pendant 14 jours en recevant des articles directement dans votre boite mail :

cliquez ici pour vous inscrire à cette découverte gratuite

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Testez-nous GRATUITEMENT pendant 14 jours