fbpx

La lune veille sur nos nuits, notre sommeil, nos corps subtils. Nous sommes en étroite connexion avec elle, consciemment ou inconsciemment. Mais prenons-nous le temps de la regarder, de sortir la nuit pour suivre ses phases et ses rythmes qui sont un enseignement précieux ? Pensons-nous seulement à nous connecter à elle, à lui parler, la ressentir dans un vrai temps de présence nocturne ?

La lune est dans beaucoup de traditions liée à la femme, et à son cycle menstruel. En effet, son énergie est yin, féminine, intériorisée. La nuit nous sommes à l’intérieur, au chaud, dans nos rêves. Alors que le soleil est yang, masculin, l’énergie du jour est tournée vers l’extérieur, l’action. Ceci est en miroir des organes génitaux, et des comportements, c’est pourquoi le soleil est associé au côté masculin, et la lune au côté féminin.

Mais nous portons en nous les deux polarités, masculine et féminine. Si je suis une femme, je porte une part masculine en moi, et réciproquement les hommes portent une part féminine en eux. Ces énergies peuvent être plus ou moins équilibrées en chacun. Elles n’en sont pas moins présentes.
Ce qui va suivre dans cet article parle de la lune, astre connecté à l’énergie féminine, et ne s’adresse pas uniquement aux femmes, mais aux hommes également, à leur part plus féminine.

La lune et son influence énergétique touchent tous les êtres. Le soleil ne brille pas que pour les Hommes, il diffuse lumière, vie et amour à toutes les créatures sans distinction  aucune. Il en va de même pour la lune, qui éclaire de sa lumière nocturne toutes vies sur la planète terre.

La lune est connue pour son incidence sur les marées, sur le jardinage, les végétaux, mais nous ne pensons pas souvent à regarder l’importance de la lune pour l’humain, et les différentes sources d’enseignement et de conscience qu’elle peut lui apporter.

Nous sommes physiquement composés d’une grande majorité d’eau, mais nous sommes aussi pleins d’émotions, qui sont comme les eaux de notre sensibilité intérieure. La lune active les eaux intérieures et extérieurs, elle a une incidence, une connexion avec notre vie en permanence.

Elle est comme une grande horloge cosmique qui nous donne un des rythmes sacrés de la création qu’il est précieux et nécessaire d’écouter.

De plus il est facile de se connecter à sa cyclicité car c’est un astre visible à l’œil nu, avec une lumière douce, facile à contempler. Les cycles du soleil et de la lune rythment notre vie au travers de l’alternance jour nuit, de manière visible et subtile.

Nous allons dans cet article visiter ensemble les bienfaits d’accompagner en conscience les cycles de la lune dans notre vie.

Il est important pour commencer de faire la distinction entre lune croissante et lune décroissante. Et de manière distincte la lune est aussi montante et descendante.

Ce sont deux phénomènes bien distincts que nous allons expliquer.

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 2


La lune croît, atteint sa plénitude, puis décroît. Cela tout le monde le voit et le sait. Nous y reviendrons plus précisément par la suite.
Le deuxième phénomène, moins connu, est : la lune monte et descend.

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 3
Crédit photo : Calendrier lunaire

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 4
Crédit photo : Calendrier lunaire

Cela veut dire qu’à l’image du soleil elle n’est pas toujours à la même hauteur dans le ciel. Il est facile de voir qu’en été le soleil va plus haut dans ciel, il nous éclaire  plus longtemps, alors qu’en hiver l’arc de ciel qu’il trace dans le ciel est beaucoup plus petit, il fait nuit plus tôt.
Tous  les jours il monte un peu plus ou descend un peu plus dans le ciel selon la saison, jusqu’à ce que la polarité se ré-inverse. Au solstice d’hiver c’est le jour le plus court, car ensuite chaque jour le soleil va agrandir pas à pas son arc dans le ciel, ce qui va faire rallonger les jours progressivement, tout comme il les fait diminuer progressivement à partir du solstice d’été.
Le soleil met donc un an pour faire ce cycle, pendant six mois il monte progressivement, puis pendant six mois il descend progressivement.
J’ai pris l’exemple du soleil pour vous expliquer, car ces montées et descentes sont perceptibles dans nos vies.

La lune quant à elle fait ce cycle sur environ un mois. Donc tous les mois elle fait une montée et une descente, en même temps qu’elle croît et qu’elle décroît. Les deux phénomènes ne sont pas en synchronicité.

Alors comment savoir si la lune est montante ou descendante ?
Voici un procédé très simple :
Choisir n’importe quel jour, sauf celui de la nouvelle lune (elle n’est pas visible), et observez l’astre dans le ciel en repérant son emplacement par rapport à un élément fixe dans le paysage (arbre, clocher, immeuble, maison, montagne, poteau…). Le lendemain, mais deux heures plus tard, observer la lune par rapport au repère fixe choisi la veille. Si la lune apparaît plus haut dans le ciel, elle est montante; si elle figure plus bas, elle est en phase descendante.

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 5
Crédit photo : Calendrier lunaire

Et puis tout simplement vous pourrez observer qu’il y a des périodes où elle est visible plus longtemps, et d’autres où elle disparaît vite. Mais elle peut être présente longtemps tout en ayant commencé sa descente.

Il existe de très beaux calendriers lunaires qui suivent et dessinent les rythmes de la lune de manière précise. Cela permet de connaître précisément ses phases sans observer, ce qui n’est d’ailleurs pas toujours possible en cas de mauvais temps par exemple.
Ces calendriers lunaires sont de petits ouvrages, très accessibles en prix et qui retracent les cycles de la lune sur toute une année, je vous recommande chaleureusement de vous en procurer un.
Le calendrier lunaire de Michel Gros est très bien, et très pragmatique pour profiter des bienfaits de la lune au quotidien.

Quant à la lune croissante et décroissante, vous connaissez ce phénomène facile à observer. Nous pouvons néanmoins en détailler le rythme. Tous les mois à un moment de son cycle, la lune est cachée derrière le soleil, elle est conjointe, fécondée par l’énergie du soleil. C’est ce que l’on appelle la nouvelle lune, elle n’est alors pas visible dans le ciel. C’est le début d’un nouveau cycle.
Puis le premier croissant de lune apparaît, et la lune va croître jusqu’à la pleine lune.
Elle se mettra ensuite à décroître jusqu’à la prochaine nouvelle lune.

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 6

Maintenant que l’aspect technique des rythmes et mouvements de la lune ont été abordés, nous allons pouvoir ouvrir les portes de l’aspect symbolique et énergétique.


Nous allons commencer par le phénomène de la lune croissante et décroissante.
Plongeons-nous dedans au travers d’une lecture astrologique.

En astrologie les cycles de la lune sont appelés les Lunaisons, et ils viennent donner un tempo important.

En effet, chaque mois au moment de la nouvelle lune, le soleil et la lune se rencontrent et il y a énergétiquement et symboliquement une fécondation pour le mois (le cycle de la lune dure environ 28 jours) à venir.
Observer cette période de fécondation va donner des clefs de lecture pour tout le cycle. Si on plante un pépin de pomme c’est un pommier qui va pousser. Bien sûr il s’agit ici d’énergies plus subtiles, mais c’est le même principe.

Donc au moment de la nouvelle lune, les astrologues observent quelle est l’énergie de cette fécondation, pour voir le bébé qui va grandir pendant le mois à venir. Le signe du zodiaque dans lequel se trouve cette fécondation importe, mais aussi la position des autres planètes par rapport à cette rencontre du soleil et de la lune.

Ces lunaisons sont retransmises dans des journaux astrologiques pour pouvoir accompagner le mois plus consciemment au niveau des énergies qui sont en jeu.

Ensuite il convient d’observer tout le cycle de croissance et décroissance de cette graine qui pousse.

De la nouvelle lune à la pleine lune, le cycle est en train de s’expanser, la plante pousse et donne son fruit.

Dans le premier quart, de la nouvelle lune au premier quartier, c’est comme un printemps.

Dans le deuxième quart, du premier quartier à la nouvelle lune c’est comme un été du cycle. Et ainsi pour la pleine lune, l’énergie du cycle est à son apogée, d’ailleurs on dit parfois que les enfants sont agités, ou que certaines personnes ont du mal à s’endormir. Et oui, car l’énergie est à son comble, la lune éclaire avec vivacité, ce qui donne beaucoup plus facilement envie d’aller dehors car on y voit presque clair. Alors que les nuits sans lune invitent moins à sortir.

Après la pleine lune, l’énergie commence à décroître.

De la pleine lune au dernier quartier, c’est comme un automne, l’énergie commence à redescendre vers la terre.

Et du dernier quartier à la prochaine nouvelle lune, c’est comme un hiver, le cycle s’achève et s’éteint, pour laisser place à un nouveau printemps.

 

J’en profite pour faire une parenthèse par rapport au cycle féminin, à mon sens très lié à la lune. J’appelle d’ailleurs les menstruations de la femme, « les lunes », terme plus poétique et qui rappelle cette connexion.

Quand une femme a « ses lunes », c’est la fin d’un cycle, d’un œuf non fécondé physiquement, et ainsi la fin d’un cycle corporel avec une évacuation de sang. Mais c’est aussi la fin d’un cycle intérieur, avec une évacuation des vécus. C’est un retour à la terre intérieure. Nous avons d’ailleurs en général besoin de calme, de douceur, d’intimité…

À la sortie de « ses lunes » l’énergie du printemps revient, la femme est pleine d’entrain, de nouveaux projets, de nouvelles énergies.

Le moment de l’ovulation, l’été de la femme, correspond à la pleine lune, la femme est prête à accueillir la vie et s’arrondir comme la lune. Elle est pleine d’énergie et d’élan vers l’extérieur.

Puis arrive l’automne, l’énergie commence à redescendre, c’est parfois le moment de faire du tri dans nos projets, nos élans.

Et revient l’hiver avec « les lunes » qui vont amener vers l’intériorité, le nettoyage du cycle et des vécus et les prises de conscience qui vont avec.

Ceci ne veut pas dire que toutes les femmes sont réglées en même temps que le cycle de la lune, mais que ce cycle est en miroir, et que la femme est connectée à l’astre lunaire de par les rythmes de son corps.

Nous en reparlerons plus profondément le mois prochain dans un nouvel article dédié au cycle féminin.

Donc tous les mois les femmes vivent ce cycle en lien à leurs « lunes », mais pas elles uniquement.

 

Tous les mois, hommes, femmes, enfants, animaux, végétaux, minéraux, tous les êtres vivants, et même les planètes, vivent les cycles lunaires et leur incidence énergétique.

Chaque lunaison est unique, je ne peux donc pas dans cet article vous donner une grille de lecture basique car à mon sens il n’y en a pas. Vous pouvez en revanche aller sur ma page You tube « Sarah Arbona » pour avoir des informations sur les énergies de la lune que je mettrai en place dès la prochaine lunaison.

Mais ce que je veux déjà vous montrer et rendre accessible dans cet article c’est la présence à vous-même que vous pouvez trouver au travers de la connexion à ces cycles lunaires.


Je vous propose de le faire sous forme d’exercice :

Trouvez un beau cahier qui vous plaît et qui ne sera dédié qu’à cela. Un cahier avec des pages blanches, sans lignes, afin de l’utiliser de manière créative et libre. Libres de le décorer, de faire des collages, de le peindre… de lui insuffler cette énergie de la lune, pour que ce cahier ait pour vous une saveur et une préciosité particulière.

 

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 7

 

Votre cahier aura deux côtés, la page de couverture, et la page de fermeture. Je vous propose de l’utiliser dans les deux sens. Un côté pour l’écriture des cycles que je vais vous expliquer. Et un côté pour l’expression, l’artistique, l’imagination, l’émotionnel. Si vous préférez vous pouvez interpénétrer ces deux aspects, ou les dissocier, à vous de voir votre préférence. Mais vous ne faites pas travailler le même hémisphère de votre cerveau. Et d’avoir deux côtés distincts me semble précieux, comme switcher consciemment sur deux modes différents.

Dans un des côtés d’ouverture du cahier je vous invite chaque mois à dessiner le cycle de la lune sous forme de cercle, comme représenté sur l’exemple ci-dessous. Sur ce cercle vous notez Nouvelle Lune et la date correspondante, le Premier Quartier, avec la date correspondante, la Pleine Lune avec la date correspondante, et le Dernier Quartier avec la date correspondante.

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 8

Le fait de voir ce cycle sous forme sphérique aide beaucoup notre cerveau à l’appréhender de manière intuitive, car la vie est cyclique, pas linéaire.

Cela vous donne une vision d’ensemble.

Vous allez avoir besoin d’un calendrier papier ou internet pour avoir les dates de ces phases de la lune. C’est parfois noté dans les agendas également.
Ensuite je vous invite à accueillir ces cycles et à observer comment vous les vivez.

Pour chaque nouvelle lune, percevez cette fécondation du soleil et de la lune comme un nouveau départ. Ce que vous vivrez à ce moment-là aura une incidence sur le reste du mois. Si vous avez semé un pépin de poire c’est un poirier qui va pousser et générer des semences de poires pour les cycles prochains. Tout ceci invite à la prise de conscience. Si vous êtes ce jour-là en colère, à côté de vos pompes, imaginez ce que vous êtes en train de créer pour le cycle. L’idée n’est pas de se faire peur, et de se dire que ce jour doit être parfait. L’idée est d’être à l’écoute, conscient, vigilant, aimant. À l’écoute de ce cycle qui naît, comme à l’écoute du chant des oiseaux dans le jour naissant.

Je vous invite sur votre cahier à noter vos ressentis, questionnements, envies, états d’esprit du moment. Mais aussi vos intentions pour ce mois à venir, de quoi vous auriez envie de le remplir.

À la date du premier quartier, revenez sur votre cahier, relisez ce que vous avez noté pour le début de ce cycle, voyez où vous en êtes de vos envies, projets, émotions, ressentis… et prenez conscience que vous êtes encore sur la partie ascendante du cycle donc l’énergie monte vers l’extérieur, c’est le bon moment pour agir.

Idem à la date de la pleine lune, vous reprenez votre cahier, vous relisez vos notes pour les deux étapes précédentes, et vous notez vos ressentis, vécus, vos impressions… avec la conscience que vous êtes à l’apogée du cycle, et que c’est le moment le plus puissant pour l’honorer, et accomplir ou récolter vos graines semées à la nouvelle lune. Observez aussi votre évolution dans ce cycle.  Et réalisez grâce à votre cercle que l’énergie va commencer à décroître.

Je vous invite à regarder votre évolution intérieure, car n’oublions pas que la lune est un astre féminin, une énergie qui parle de nos émotions, de notre vie intérieure, de nos ressentis.

Puis au dernier quartier, faites de même, avec un regard sur le reste du cycle, il s’agit toujours d’une globalité.

Notez vos ressentis, vos vécus. Conscientisez que la fin de cycle arrive, et qu’il est plutôt le temps d’un bilan et d’un tri de vos semences récoltées pour ensemencer le nouveau cycle à venir. Comme un paysan qui prépare sa terre.

Et à la nouvelle lune vous re-dessinez un cercle et c’est reparti ! Il ne s’agit pas de tourner en rond, mais d’évoluer en conscience dans les grands cycles de la vie, comme dans une spirale ascendante. Et d’avancer grandi de nos expériences, de nos vécus. Et comme je vous l’ai déjà dit chaque cycle est unique, la vie évolue en permanence, et vous serez chaque mois différent.

Et nous allons voir comment remplir le deuxième côté du cahier.

Ce deuxième côté je le vois plus en lien à l’expression artistique. N’oublions pas que la lune est un astre lié à l’enfance, à l’imagination, la poésie, le rêve, l’intériorité… donc laissez couler comme un ruisseau avec votre cœur d’enfant. Pas besoin de savoir dessiner, autorisez-vous l’expression spontanée de la couleur, du mouvement, sans attente de résultats. Vous allez voir c’est magique et libérateur ! Et c’est complémentaire avec l’autre partie.

Vous verrez votre cahier sera beaucoup plus connecté à la lune dans sa vibration. Donc je vous invite à réunir des craies, des crayons, de la peinture, plutôt des matériaux nobles qui ont une belle vibration, et vous autoriser à laisser s’exprimer la couleur sans réfléchir. En faisant cela vous êtes aussi connecté à l’intuition, à l’inconscient, et cela peut ainsi vous apporter en plus du bien-être, des prises de conscience. Vous pouvez aussi utiliser d’autres supports, le collage, la musique pour vous inspirer… les limites ne sont que celles de votre imagination !

Ceci a pour objectif de devenir une hygiène de vie, et vous verrez que ce temps à vous-même accordé en conscience porte des fruits précieux.

Vous pouvez aussi le faire de manière joueuse avec vos enfants ! C’est magique et ils ont gardé une liberté qui peut vous aider ! La lune est la planète de l’enfance ! C’est aussi l’opportunité de leur offrir un autre regard sur la valeur de ce qui les entoure.

Je voudrais rajouter que la lune est l’astre nocturne et qu’il travaille aussi sur nos corps subtils, notre inconscient, nos rêves…

Il est donc précieux d’inclure dans votre observation quotidienne et votre expression artistique cette dimension. Et d’avoir conscience que ces lunaisons n’impactent pas que le visible.

Nous allons terminer cet article en explorant maintenant de manière plus succincte l’impact des lunes montantes et descendantes comme expliqué plus haut.

Rappelons que sur un mois la lune est croissante et décroissante, c’est le travail avec votre cahier, mais sur un mois elle est également montante et descendante, et les deux ne sont pas en synchronicité, comme dit en début d’article, et fluctuent de par leur progression. La  lune peut être montante et décroissante, tout comme elle peut être montante et croissante en même temps. Cela change selon les cycles. D’où la préciosité d’un calendrier lunaires pour suivre facilement.

Je travaille moins en astrologie sur cet aspect de lune montante et descendante, mais c’est néanmoins très précieux.

Quand la lune monte, l’énergie monte avec elle et augmente. Et quand elle descend c’est l’inverse.  Et cela a une incidence sur tous les organismes vivants.

Prenons un exemple : quand la lune est montante, les liquides internes des plantes montent plus facilement. Il y a davantage de sève et d’activité dans la partie aérienne des plantes. C’est ainsi un moment propice pour greffer des arbres, pour récolter des fruits… en revanche il vaut mieux éviter de tailler les arbres, de récolter les plantes à sécher….

Quand la lune est descendante, à l’inverse les liquides internes des plantes descendent plus facilement, l’activité végétative se fait surtout dans le sol, c’est le bon moment pour récolter des racines, repiquer, rempoter…

Ceci est un exemple lié au végétal, mais ce principe s’applique également au corps humain, une intervention médicale, une coupe de cheveux, un jeûne, l’élimination des toxines, à l’alimentation, aux soins de la peau…

Prenons quelques exemples :

En lune croissante, les nutriments de l’alimentation sont mieux assimilés. Pour optimiser l’effet énergisant d’un massage préférez la lune croissante et si possible montante. Alors que pour optimiser l’effet relaxant d’un massage préférez la lune décroissante et si possible descendante. La meilleure période pour jeûner une journée est la nouvelle lune, le nettoyage du corps sera plus efficace…

On peut ainsi regarder les cycles de la lune pour notre santé, bien-être, pour le jardinage, la coupe du bois, les animaux… bref tous les êtres vivants de cette planète fonctionnent avec la lune ! Même les minéraux, certaines pierres précieuses comme l’améthyste se rechargent avec la lune.

Comme vous le voyez la conscience de la lune et de son énergie sur notre quotidien a un champ d’action très vaste. Si vous avez envie d’explorer davantage ce passionnant sujet, je vous invite à vous procurer un calendrier lunaire qui vous apportera  beaucoup d’informations sur le sujet.

J’espère que cet article vous invitera à regarder la lune autrement, et à prendre aussi le temps de sortir la nuit, de la regarder, de lui parler, de la remercier. Je suis persuadée que tout est vivant dans l’univers, et que la lune est une amie et une alliée qu’il est précieux de côtoyer avec respect, amour, et complicité !

Et pour finir, si vous avez envie de découvrir vos besoins fondamentaux, et ceux de vos proches, au travers de votre lune et de sa symbolique astrologique, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous !

https://astro.convertri.com/besoin-lune

À bientôt

Le cycle de la lune, une horloge cosmique qui rythme nos vies 9

Cet article vous a plu ? Il fait partie du No 9 de Présences Magazine publié en décembre 2019.

Découvrez l’ensemble du No 9 en cliquant ici !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Sarah Arbona

Sarah Arbona

Je suis une exploratrice du vivant. Mon parcours m'a amené de diverses manières, dans un voyage aussi bien extérieur et qu'intérieur, a nourrir toujours la même recherche : la Conscience de ce qui essentiel.

C'est pour moi absurde de vivre sans en chercher l'essence, et de cultiver l'éphémère sans abreuver l'éternel qui est derrière. Cette quête intérieure initiatique, mélangée a l'abondant plaisir de célébrer la beauté de ce monde terrestre, fait de moi un joli cocktail du ciel et de la terre !

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

tempus elit. leo. accumsan felis ipsum porta. ut libero sem,