fbpx

Le sujet peut paraître glissant au premier abord (sans mauvais jeux de mots) voire brûlant, il nous semble pourtant central dans les comportements inconscients qui nous régissent depuis des millénaires. Dans cet article, nous allons donc essayer de vous proposer un éclairage, à la lumière de notre propre expérience et de notre conscience actuelle, de ce que nous croyons être un des éléments cruciaux de la déviance et de l'enfermement d'une grande partie de notre Humanité.

Le sexe de la femme représente naturellement la vie, le passage de la naissance mais aussi le lieu de la jouissance. Pourtant, qu'avons-nous fait de ce sexe ?

Pour les accouchées occidentales, il est devenu un simple lieu obstétrique et trop souvent sous les mains de la science où les périnées se voient coupés à outrance.

Dans certains pays d'Afrique, on en vient même à priver la femme de la jouissance en lui enlevant le clitoris. Nous semblons avoir beaucoup de difficulté à laisser vivre cette vulve pour ce qu'elle est : Une des expressions de la puissance du féminin dans la matière.

Soit diabolisée, soit propice au culte pornographique, nous ne semblons pas pouvoir trouver une voie intermédiaire faite d’émerveillement joyeux comme nous pouvons l'être devant le spectacle d'un lever de Lune, de soleil ou d'un ruisseau qui coule.

Notre inconscient reste donc peuplé de tabous, de croyances, d'histoires en tous genres autour de cette chair qui garde, il est vrai, encore de nombreuses parts de mystère.

Comment les femmes peuvent-elles se sentir bien dans leur corps et dans leur sexualité face à toute une montagne de préjugés, de jugements, de conditionnement autour de leur propre sexe ?

Viennent trop souvent s'inviter au sein de l'acte charnel, la honte, la culpabilité voire la peur.

Une femme qui assume pleinement sa vulve peut encore aisément être prise pour une catin. Sans oublier qu'une prostitution menée de main de fer par des proxénètes reste toujours d'actualité, maintenant le «pouvoir» de l'homme en place... Et quelle odieuse place !

Comment l'homme pourrait-il ainsi se positionner de façon saine à son propre féminin intérieur et dans sa relation d'avec la femme de manière équilibrée ? Comment pourrions-nous tenter de sortir de ce cul-de-sac ?

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Adélaïde et Yan Serre

En constante évolution individuelle et à deux, nous vous offrons nos découvertes et expériences.

Adélaïde et Yan SERRE, sont deux êtres qui ont eu plusieurs vies (au sens propre comme figuré) avant de se rencontrer en février 2018.
Dans leurs vies parallèles, ils ont rêvé un peu, aimé plusieurs fois, échoué parfois, souffert pas mal, réessayé toujours, espéré souvent, avancé et grandi surtout.
D'expériences en expériences, ils ont finalement pris ce chemin de la connaissance de soi qui leur a depuis ouvert les portes du bonheur simple en couple.
Avant cela, ils ont pu expérimenter ce qu'est l'Amour divin au creux de leurs cellules et ce chacun de leur côté.
Adélaïde suite à une énième rupture amoureuse, comme un r-éveil brutal d'un trop long sommeil. La belle au bois dormant ne s'est pas réveillée du baiser du prince charmant mais de la rude claque d'un simple humain.
Et puis, l'évidence qu'elle méritait mieux lui a sauté aux yeux (reflet de l'âme), le chemin du pardon entamé sera alors le coup de baguette magique à une vie qui devient extraordinaire, faite de messages, de signes, de vibrations... Bref d'Amour.
Vous pouvez retrouver son cheminement au travers de ses carnets intimes publiés depuis le premier numéro de Présences Magazine.
Yan n'a pas été épargné non plus d'épreuves sur son parcours. Elles ont été également de formidables apprentissages à la reconquête de Soi débuté dès son plus jeune âge.
Dans ses livres -tous autobiographiques- il conte ses découvertes spirituelles au grès de sa vie quotidienne et des événements qui la jalonnent.
Au travers de ses articles de Présences magazine, il vous dévoilent ses inspirations et pépites d’éveil.
Ils se sont donc logiquement "retrouvés" à la croisée de leurs chemins, avec cette envie commune de rencontrer celui et celle avec qui partager cette conscience que la vie n'est rien d'autre qu'une aventure merveilleuse. Mais surtout que nous sommes des êtres lumineux à la capacité d'Amour infini, ce que la plupart d'entre nous avons temporairement oublié.
De leur côté, main dans la main, ils arpentent les paysages épurés de cette réalité à la saveur d'un conte de fées.
À présent, ce bonheur pour être complet demande à être partagé avec celles et ceux qui sentent ce même appel à la re-connexion du Soi.
Ils ne gardent donc rien des secrets de leurs différentes découvertes et des dons qui leur ont été faits pour vous les partager lors d'un bout de votre propre chemin. En fait, leurs meilleures clés à la réalisation de votre propre conte de fées.
Rendez-vous sur leur site lesfeesdeserre.com si vous souhaitez en savoir plus.
En toute logique, participer à l'expérience «Présences magazine» nous a semblé couler de source et c'est avec joie que nous vous proposons chaque mois un nouvel article.

Voir tous les articles