fbpx

Ce mois-ci, nous souhaitons vous partager notre point de vue sur ce qui est communément appelé «La nuit noire de l’âme».
Comme à notre habitude nous allons partir de notre propre expérience et de nos ressentis pour éclairer cette notion à la Lumière de notre état de conscience actuel.

La chute comme électrochoc à un réveil possible

Yan : Pour ma part, j’ai presque toujours pensé que pour découvrir qui l’on est vraiment, il fallait savoir toucher ses propres limites intérieures et extérieures. C’est donc à l’aulne de mes quarante ans, alors que j’étais rendu au bout d’un chemin à la logique destructive, tout autant humainement, professionnellement mais surtout sentimentalement, qu’il me fallait nécessairement transmuter cela sous peine de sombrer corps et âme…. Mes relations d’avec la mère de mes enfants étaient devenues si anxiogènes que je me tenais sans cesse au bord d’un gouffre dépressionnaire ! Elle avait bon rôle de me rappeler qu’elle ne m’avait jamais demandé de «croire en ses promesses» et je sentais que tout ne pourrait qu’aller de mal en pis… Dès lors, il fallait ici et maintenant sabrer la corde au bout de laquelle j’allais finir par risquer de me pendre… J’avais le sentiment d’être rendu à un moment clé de mon existence tels ces temps où l’on se sent parfois absolument perdu, comme au bout du rouleau. Des temps où l’on a fait ses choix en conscience mais finalement emplis d’inconscience… Des temps qui vous déposent au fond d’une impasse d’où l’on ne peut sortir que les pieds devant ou par le dépassement complet de soi !

Sonnait donc, après de nombreuses années de recherches sur le sens de la vie et le pourquoi de ma présence ici-bas, l’heure d’une introspection sans concession aucune. Je me décidais à partir seul et en très haute montagne pour une contrée propice au recueillement radical et libre de toute forme de distraction ! Ces lieux absolument reculés que sont le Haut Himalaya en hiver sauraient, sans faille, remettre en question mes errements passés. Mon jeu de questionnements avait ainsi fini par porter un fruit mature mais aussi au goût particulièrement amer ! Je m’interrogeais donc de la sorte : «Mon existence pouvait-elle se résumer à mon travail, mes possessions ou autres désirs de pouvoir ? Mais surtout à mon terrible échec et ma désespérance sentimentale ?» Je préparais donc mon sac à dos afin de m’arracher d’un quotidien devenu totalement anxiogène… J’avais enfin décidé de partir à la découverte de soi… Peut-être même du Soi.

Se relever et en sortir grandi

Ce périple esseulé et coupé du monde allait m’offrir une voie d’entrée plus radicale que jamais à mes expériences introspectives. Grâce à ce périple en solitaire, j’étais sur le point de découvrir combien l’on peut grandir, avancer et évoluer au-delà de toute attente. Combien cet apprentissage viendrait réveiller mes forces intérieures. Les seules capables de me trans-porter au-delà de l’impasse où mes choix m’avaient rugueusement déposé. C’était ce dépassement de soi, aussi bien physique que moral, qui pouvait libérer les possibles semences à ma sérénité et à ma plénitude tant intérieures qu’extérieures… Découvrir le silence absolu, me connecter aux forces démesurées de la Nature, expérimenter la solitude et me regarder face à face sans échappatoire faisaient éminemment partie du programme… J’allais y trouver la force de concentrer toute mon énergie à ma propre réalisation. En premier lieu, je devrais apprendre à me pardonner mes égarements passés, à m’aimer moi-même -seul sentier possible à l’amour des Autres- à ouvrir la lumineuse voie à un possible couple conscient et tellement d’autres choses encore…

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Adélaïde et Yan Serre

Adélaïde et Yan Serre

En constante évolution individuelle et à deux, nous vous offrons nos découvertes et expériences.

Adélaïde et Yan SERRE, sont deux êtres qui ont eu plusieurs vies (au sens propre comme figuré) avant de se rencontrer en février 2018.
Dans leurs vies parallèles, ils ont rêvé un peu, aimé plusieurs fois, échoué parfois, souffert pas mal, réessayé toujours, espéré souvent, avancé et grandi surtout.
D'expériences en expériences, ils ont finalement pris ce chemin de la connaissance de soi qui leur a depuis ouvert les portes du bonheur simple en couple.
Avant cela, ils ont pu expérimenter ce qu'est l'Amour divin au creux de leurs cellules et ce chacun de leur côté.
Adélaïde suite à une énième rupture amoureuse, comme un r-éveil brutal d'un trop long sommeil. La belle au bois dormant ne s'est pas réveillée du baiser du prince charmant mais de la rude claque d'un simple humain.
Et puis, l'évidence qu'elle méritait mieux lui a sauté aux yeux (reflet de l'âme), le chemin du pardon entamé sera alors le coup de baguette magique à une vie qui devient extraordinaire, faite de messages, de signes, de vibrations... Bref d'Amour.
Vous pouvez retrouver son cheminement au travers de ses carnets intimes publiés depuis le premier numéro de Présences Magazine.
Yan n'a pas été épargné non plus d'épreuves sur son parcours. Elles ont été également de formidables apprentissages à la reconquête de Soi débuté dès son plus jeune âge.
Dans ses livres -tous autobiographiques- il conte ses découvertes spirituelles au grès de sa vie quotidienne et des événements qui la jalonnent.
Au travers de ses articles de Présences magazine, il vous dévoilent ses inspirations et pépites d’éveil.
Ils se sont donc logiquement "retrouvés" à la croisée de leurs chemins, avec cette envie commune de rencontrer celui et celle avec qui partager cette conscience que la vie n'est rien d'autre qu'une aventure merveilleuse. Mais surtout que nous sommes des êtres lumineux à la capacité d'Amour infini, ce que la plupart d'entre nous avons temporairement oublié.
De leur côté, main dans la main, ils arpentent les paysages épurés de cette réalité à la saveur d'un conte de fées.
À présent, ce bonheur pour être complet demande à être partagé avec celles et ceux qui sentent ce même appel à la re-connexion du Soi.
Ils ne gardent donc rien des secrets de leurs différentes découvertes et des dons qui leur ont été faits pour vous les partager lors d'un bout de votre propre chemin. En fait, leurs meilleures clés à la réalisation de votre propre conte de fées.
Rendez-vous sur leur site lesfeesdeserre.com si vous souhaitez en savoir plus.
En toute logique, participer à l'expérience «Présences magazine» nous a semblé couler de source et c'est avec joie que nous vous proposons chaque mois un nouvel article.

Voir tous les articles
Praesent venenatis eleifend velit, elit. Lorem risus. felis at Aliquam pulvinar