fbpx

Retrouvez une lecture audio de l'auteur en fin d'article 

Avec les baisers, se toucher, se caresser sont notre manière courante d’aborder un rapport sexuel. Cependant, ces gestes se trouvent trop souvent réduits à une fonction de « préliminaires », et nous nous privons d’une grande part de l’échange de tendresse et de plaisir qu’ils peuvent ouvrir dans le couple. Comment laisser se déployer toute la dimension des caresses ? Comment le toucher et les caresses peuvent devenir le vecteur d’une rencontre sexuelle plus consciente ?

Quand vous touchez…

Il y a bien des manières de toucher le corps de l’autre, effleurer sa peau, saisir à pleine main, pétrir, titiller, lécher, toute une gamme dont nous connaissons pour nous-mêmes nos préférences. Mais quelles que soient ces préférences, nous ressentons tous que les caresses de notre partenaire ont des effets variables. La même caresse, de la même personne, peut nous faire fondre ou nous agacer.

Ce qui fait la différence, c’est la qualité de présence à soi-même de la personne qui touche. Souvent quand on touche l’autre, on veut quelque chose. On veut faire plaisir à l’autre, on veut faire monter l’excitation, on veut lui donner du plaisir, l’amener à l’orgasme… C’est notre mental qui est aux commandes et nos mains suivent.

Et si la prochaine fois que vous caressez votre partenaire, vous laissiez tomber toute intention. Et si votre qualité de présence à vous-même était le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire ? Tout en caressant son corps, gardez votre attention en vous-même, écoutez ce qui se passe dans votre main et en vous. Quand je touche la peau de l’autre, ma main elle aussi est touchée. Recevez les sensations que le toucher induit dans votre main. Observez si ce toucher plus conscient change quelque chose pour vous-même et pour votre partenaire.

 

L’intention d’exciter…

Si notre partenaire nous touche avec l’intention de faire monter l’excitation en nous, en général nous le percevons instantanément. Et ce n’est pas forcément très agréable à vivre.

Pour une femme, percevoir que l’homme veut nous exciter, risque de nous faire basculer dans cette histoire trop connue : lui, il est prêt, il est plein de désir et moi, je ne suis pas prête, il aimerait passer à la pénétration et pour moi, c’est beaucoup trop tôt… avec souvent le jugement sur nous-même : qu’est-ce qui cloche avec moi, pourquoi suis-je si lente*…

Pour l’homme, sentir que sa partenaire caresse son pénis pour obtenir une érection peut aussi ne pas être très plaisant, cela peut réveiller une anxiété, des jugements sur lui-même ou l’impression d’être utilisé.

Si vous avez l’habitude de caresser votre partenaire avec l’intention de l’exciter, essayez de le caresser pour le plaisir d’un moment d’intimité partagé, pour vous donner le temps l’un et l’autre d’habiter votre corps de l’intérieur, de laisser vos corps se trouver, s’accorder.

 

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez
acheter le numéro de Présences Magazine concerné dans notre boutique !

 

Anne Descombes

Anne Descombes

De formation scientifique, Anne Descombes s’est rapidement tournée vers les approches psycho corporelles. Diplômée en Eutonie Gerda Alexander et formée à la Gestalt thérapie, elle poursuit son exploration et son développement personnel depuis plus de 30 ans.

Dès la première Making Love Retreat® avec Diana et Michael Richardson, en 2007, elle est profondément touchée par cette approche de la sexualité en conscience. Elle s’engage avec son partenaire, Jean-François Descombes, dans le processus de transformation proposé.

Au quotidien et en participant régulièrement aux retraites proposées par Diana et Michael, ils découvrent et développent leur propre vécu de la sexualité en conscience.

 

Depuis 2014, Anne et Jean-François partagent leur expérience avec les couples du monde francophone en proposant la retraite Making Love en français qu’ils ont intitulée Faire l’amour en conscience.

 

Ouvrage :
Le Slow Sex, S’aimer en pleine conscience
Anne et Jean-François Descombes
Selon l’approche de Diana Richardson

Voir tous les articles
Donec at quis, felis risus leo. venenatis