fbpx

La gratitude, quel thème magnifique pour honorer ce nouveau numéro de Présences Magazine !

La gratitude je la perçois comme un état d'être, comme une pause, comme un souffle, comme un instant de grâce qui permet de voir avec les yeux de l'âme et de fondre en prières, en bénédictions, en remerciements.

La gratitude, c'est comme le souffle de l'âme qui reconnecte avec l'essentiel, l'essence du ciel. C'est comme le langage du cœur qui aime, reçoit et redonne dans un mouvement fluide.

Oui, la gratitude me semble connectée à une forme d'abondance. Pas l'abondance extérieure mais l'abondance intérieure de l'être, qui perçoit la beauté et la valeur de l'instant.

Nous vivons dans un monde à cent à l'heure, un monde de consommation à outrance, de prêt à porter, prêt à manger, prêt à consommer comme un dû.

Cela amène souvent une perte de sens et de repères, mais aussi de saveur, et de connexion à l'essence de la vie.

Prenons l'exemple de la nourriture. Une salade par exemple, une belle salade verte achetée au marché. Elle a le mérite d'être fraîche et de venir directement de chez le producteur, mais vous ne l'avez pas pour autant cultivée. Vous l'achetez, c'est normal, c'est une habitude. Elle est belle, elle est d'un vert intense, ses feuilles dansent, mais vous n'allez pas la regarder, la remercier de sa beauté, de sa vie qu'elle offre pour vous nourrir, vous allez la mettre au frigo.

Imaginez pour un instant la magie de la vie qui opère dans une salade. Imaginez une graine dans votre main, sa texture, sa vibration, sa couleur, sa forme, son énergie, sa douceur nichée au creux de votre main. Imaginez que vous allez parler à cette graine, l'écouter, l'aimer, et puis préparer la terre pour la semer.

Puis vous allez l'arroser et venir voir chaque jour si elle commence à percer la terre, vous allez l'attendre. Et un jour elle est enfin là, petite fragile, une jeune pousse tendre. Chaque jour vous allez venir lui parler, l'arroser, lui faire de la place, enlever les limaces, la regarder...

Et un jour elle est belle, grande, offerte, et vous allez la remercier de s'offrir et la cueillir. Le végétal est vivant, il pousse, vit, et même si c'est un autre règne nous lui devons respect et gratitude de nous offrir sa vie.


Imaginez tout le lien d'amour, de respect, d'émerveillement, avec cette salade qui est le principe même de la vie et de la création. Vous pouvez alors sentir votre cœur déborder d'amour et de remerciements pour la beauté et la diversité de la vie. C'est en prenant ce temps que l'on perçoit la saveur et la valeur de ce qui nous entoure, en se mettant en lien avec.

Alors pour les choses les plus simples comme une salade, le cœur peut déborder d'amour, de reconnaissance, d'émerveillement, et c'est cela pour moi la gratitude.
C'est percevoir que quelque chose est précieux et a une grande valeur.

Et je pense que c'est en revenant aux choses simples, nobles et belles de la vie que l'on peut le percevoir.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Sarah Arbona

Je suis une exploratrice du vivant. Mon parcours m'a amené de diverses manières, dans un voyage aussi bien extérieur et qu'intérieur, a nourrir toujours la même recherche : la Conscience de ce qui essentiel.

C'est pour moi absurde de vivre sans en chercher l'essence, et de cultiver l'éphémère sans abreuver l'éternel qui est derrière. Cette quête intérieure initiatique, mélangée a l'abondant plaisir de célébrer la beauté de ce monde terrestre, fait de moi un joli cocktail du ciel et de la terre !

Voir tous les articles