L’inconfort des périodes de transition

par | 6 Mar 2019 | Bien-être et santé | 0 commentaires

 

Comment traverser sereinement l’inconfort des transitions de vie ?
Et vivre sa vie telle qu’on la désire vraiment …

 Avez-vous déjà ressenti ce moment difficile où tout ce que vous avez construit commence à vous peser ? À vous sembler dépourvu de sens ? Où vous vous sentez perdu ?

 Un job frustrant, un couple qui n’est plus en harmonie, des enfants en roue libre…

Professionnelles, amoureuses, familiales, amicales… 
Toutes les transitions sont des passages difficiles.
 Et pourtant… Elles peuvent s’avérer de véritables cadeaux de vie.
Pour en avoir traversé une récemment, j’ai pu encore une fois observer, ressentir et enfin     comprendre, qu’elles sont des formidables opportunités de reconnexion à SOI et à l’essentiel.

 J’ai osé bifurquer, additionner mes rêves et mes désirs, changé 4 fois de métier, cherché de nouvelles voies qui me rapprochaient de mon essentiel, me libérant du passé et de loyautés devenues inutiles…
Une vie pour me retrouver peu à peu et à m’autoriser à être pleinement moi…
J’ai ainsi développé ma passion pour la liberté, la joie et la Vie.

 Alors, qu’est-ce qui rend si inconfortables nos périodes de changement ?
Qu’est-ce qui fait que nous résistons autant à ces périodes, qui pourtant nous appellent et sont indispensables ?
Comment reconnaître qu’il est temps de bifurquer ?
Et comment négocier au mieux ces moments délicats pleins d’embûches et de promesses ?
Et surtout comment en sortir renouvelé, heureux et dans sa pleine puissance ?

Et au bout du compte, ne serait-ce pas un appel de l’âme qu’il est nécessaire d’entendre avant qu’elle ne mette les haut-parleurs ?

Changer…  oui mais quoi ?

 J’aime beaucoup le mot paradigme, il est plein de mystère et de poésie.
Paradigme : « Représentation, vision du monde, modèle, courant de pensées. »

Un changement de vie, c’est une forme de changement de paradigme.

  • Changement de notre représentation de nous-mêmes et de notre perception intime du monde que nous regardons à travers le prisme de notre histoire, de notre culture, de nos désirs et de nos croyances.
  • Changement de notre vision, de nos lunettes, ces fameux filtres à travers lesquels nous regardons nous-mêmes et les autres.
  • Changement de nos modèles, de ces références que nous choisissons comme mètre étalon de notre vie…
  • Changement de nos modes de pensées historiques, notre forme de « vérité ».

 Pour évoquer Einstein,

« Un problème ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière que celle dont il a été créé. »

Alors, oui, tout commence par une remise en question, une observation fine de ce qui vous définit actuellement. Vos certitudes, vos automatismes, vos modes de pensée, vos actions mécaniques…

 Faites l’exercice de regarder le monde autrement. Avec un regard neuf, différent. 
Offrez-vous ce luxe de vous poser des questions nouvelles.
Et si ma vie pouvait s’exprimer autrement… Qu’est-ce que j’aimerais faire ?
Et si…

Le « ET SI » est un super booster pour changer les règles.
Faites l’exercice, comme les enfants lorsqu’ils jouent à ce fameux jeu de rôles :
« On dirait que … »

 Si vous êtes prêt à repenser votre paradigme actuel, alors voici le mode d’emploi !
Testé et validé par quelqu’un qui a changé 4 fois de carrière et y a trouvé un profond bonheur…

Les signaux s’accumulent ! Osez les lire, faites un inventaire posé.

 Vous sentez au fond de vous, que les choses ne vous mettent plus en joie… Vous alourdissent.
Que votre mental est en roue libre.
Que c’est un vaste bazar dans la volière de votre mental saturé et toujours en boucle !

 C’est parfait !
Il est temps de prendre le temps de relire la carte de votre vie, comme une carte routière qui vous permet de dessiner un nouveau chemin et de choisir votre nouvelle destination.

 Affûtez et remettez en marche votre GPS intérieur.

D’abord commencez par lire les signaux, comme dans une voiture. 
Lorsque vous êtes au volant, il y a des alertes…
Ne pas les lire, c’est prendre le risque d’une panne brutale et irrémédiable. Panne d’essence, manque d’eau, pneus à plat etc. et la voiture se retrouve au garage et doit être remorquée…

 Le corps peut aussi être un formidable outil de signalisation préventif des pannes futures.
Mais qui sait les lire ? Il n’y a pas de voyant rouge !

 C’est plus subtil, mais pourtant les signaux s’accumulent. Ils commencent par diffuser un sentiment d’inconfort global, d’usure, de lassitude.

 Ce sentiment se traduit par de nombreux symptômes.  Les signaux s’enchaînent.

  • Fatigue, physique et mentale.
  • Absence d’enthousiasme et d’énergie.
  • Oublis, mémoire en panne, on perd ses clés, ses objets.
  • Perte de sommeil, réveil nocturne, anxiété, doutes.
  • Le corps s’en mêle, prise ou perte de poids selon les métabolismes.
  • Petites maladies ou parfois plus sérieuses.
  • Nervosité, irritabilité.
  • Pensées sombres en boucle: le verre est plus souvent à moitié vide qu’à moitié plein.
  • Envie de la vie des autres. Pointes de jalousie.
  • Saturation générale mais sans avoir une vision précise de ce qui ne va plus.

 La liste est longue, mais elle a le mérite de vous permettre de faire votre petit inventaire à la Prévert.
Toute cette accumulation est quotidienne et peut se fondre dans un état général d’insatisfaction. Avec une phrase illusoire : « ça ira mieux demain… »

 Petit exercice de la coach :
 Pour commencer, listez tous les signaux qui vous parlent et notez de 1 à 10 comment ils se      manifestent chez vous.

 

Nos habitudes sont devenues le voile qui masque nos vrais besoins !

Jour après jour, le quotidien s’impose. Nous fonctionnons essentiellement par automatisme, par habitude.

Nous nous sommes peu à peu adaptés aux contraintes que nous avons acceptées comme normales pour que notre vie soit bien rangée. Travail, famille, amis, tout nous porte vers un univers de référence stable, calme, ou pas, mais habituel. Avec une ronde de décisions, d’actions, de comportements linéaires. Tout se met en place pour faire le moins possible de bruit.
Actions, réactions, tout s’enchaîne avec la même logique implacable.

 On se perd, on s’oublie, on se dissout dans le quotidien.
Il en devient difficile de se reconnaître comme individu à part entière, comme une « personne » avec ses attentes, ses besoins, ses spécificités, son intimité.
Les besoins des uns et des autres sont inter reliés, entremêlés. On ne trouve plus d’espace intime et nos territoires intérieurs sont devenus flous.

 Sortir du groupe et de ses modes de fonctionnement bien installés devient difficile. Parfois insurmontable, et comment trier l’inconfort temporaire de la nécessité de changer de contexte de vie ?
La peur de casser l’existant, la peur de quitter le groupe et la culpabilité sont des freins très pernicieux.

Comment éviter d’en arriver là ?

  • Faire une PAUSE ! Mettre le bouton « veille » en marche, se mettre en mode attention, identifier les signaux dès qu’ils apparaissent.

Le premier signal à repérer, le plus simple, c’est la JOIE …
On peut l’identifier de plein de manières, en se posant les bonnes questions :

  •  Est-ce que je ressens de la joie dans ce que je fais ?
  • Est-ce que je vibre à l’intérieur de moi lorsque je fais ce que je fais ?
  • Est-ce que je me sens respectée ?
  • Est-ce que je sens que c’est utile, que ça apporte de la valeur et du sens ?
  • Est-ce que cette joie est communicative ?
  • Comment mon environnement ressent-il ma présence ?

Si la réponse est NON… URGENCE ! MAYDAY !

Revenir à SOI.
PAUSE !

  • Faire son inventaire :

Qu’est-ce qui me met en joie en général ?
Qu’est-ce qui vibre en moi quand je prends le temps de le vivre ? 
(Enfants, expos, art, cuisine, balade…)
De quoi j’ai besoin … De temps, de rire, de respect, de considération ?

D’une certaine manière, la joie est l’élément le plus simple à retrouver… Il suffit de retrouver son enfant intérieur intact, joueur, libre.
En plus de cela, excellente nouvelle, l’enfant intérieur est le plus court chemin vers notre âme…
Ne nous en privons pas !

Mes conseils de coach hédoniste :
Quelques exemples de sources de joie.
Un bon film, (j’adore les Walt Disney, mais ne le dites pas à ma mère, elle me croit adulte !!), une   expo seule ou avec une amie, une musique sur laquelle danser, un soin du corps, une sortie entre filles, un bain avec des huiles, une musique et un bon livre, peindre, regarder un chef cuisiner, des    photos de mes voyages, le sourire de mes enfants…

 Vous avez le choix !
Qu’est-ce qui VOUS fait le plus de bien ?
PRENEZ CE TEMPS POUR VOUS !
LISTEZ toutes les sources de plaisir, TOUTES !

Quelles actions mettre en place pour sortir de là au plus vite ?

  • Se connecter à son être profond, entendre l’appel de l’âme, de notre SOI

Une courte méditation quotidienne, un temps de pause, de centrage, une posture de yoga, une série de respirations profondes. REVENIR À SOI.

La méditation va vous permettre de recontacter votre silence intérieur et d’entendre le subtil qui est en vous, ce subtil qui soufre de ne plus être entendu.
Ce vide habité au cœur de vous, qui est le point de départ d’une véritable écoute de soi.

Petit conseil de la coach créative :
Passer en écriture automatique, pratiquer un dessin libre sans attente, et découvrir ce qu’il a à  nous dire, laisser des mots simples venir nous réveiller de la torpeur du quotidien. Se faire une lettre dans laquelle on exprime spontanément ses émotions, tranquillement, en douceur ou en flot   de colère… Lâchez la plume ! C’est entre vous et vous …
Commencer par le « JE », je ressens, je pense, je ne veux plus, je veux…

  • Redéfinir ses vrais besoins

Comment faire des choix et définir ses priorités si on ne connaît pas ses véritables besoins ?
Comment se sentir épanoui dan sa vie si ces besoins ne sont pas respectés ?

Faites l’inventaire de vos besoins :
Choisissez parmi cette liste (pyramide de Maslow) et complétez !

  • Accomplissement, réalisation personnelle : apprendre, se former, créer, contribuer, philosopher…
  • Respect : Estime, respect de soi et de l’autre, pouvoir exprimer ses opinions et ses idées…
  • Amour : Appartenance, aimer, être aimé, avoir des amis, appartenir à un groupe…
  • Sécurité : Se sentir protégé, à l’abri, avec des ressources suffisantes, en sécurité physique, en pleine santé…
  • Physiologiques de base : manger, boire, dormir… nos besoins primaires.

Mais au delà de cette liste de base, vous pouvez ajouter d’autres besoins, envies et désirs :

  • Liberté, pauses, temps pour soi, sérénité, équilibre, fête, sorties, voyages…

Listez TOUT ce qui vous fait du bien !
Faites-en votre priorité !

 Et si par le plus grand des hasards votre culpabilité émerge… Qui sait 🙂
Dites-vous que mieux vous irez, plus votre entourage en bénéficiera.

  • S’accorder une pause réelle et sérieuse

Une transition est un chantier qui demande du temps, de la solitude, de l’attention. Un véritable temps de réflexion pour recaler ses compteurs, déplacer ses curseurs.

 

Je vous propose une méthode simple en 4 étapes pour arrêter de se perdre dans ces moments de vie.

 Le S.L.A.M.©

 Acronyme pour s’offrir un chemin tout en douceur et en profondeur

  • Sens. D’abord retrouver le Sens perdu, redéfinir son Socle.
  • Libération. Puis se Libérer des peurs qui pourraient nous empêcher d’avancer et de remettre en question les acquis devenus inconfortables.
  • Autorisation. S’Autoriser le mieux !
  • Mise en action. Et le Mettre en place en toute sérénité.

 

  1. Pour redéfinir votre Socle, retrouvez ce qui fait Sens pour VOUS
    Commencez simplement par revenir à ce qui vous porte et vous définit le mieux : VOS VALEURS.

S’interroger sur ses valeurs n’est pas simple
Quelles sont celles qui vous portent ?
Elles sont construites dans notre enfance et appartiennent à notre culture d’origine. Elles sont nos repères, une boussole intérieure qui peut évoluer avec le temps.

Quelques exemples de valeurs :
Voici une liste de 16 valeurs principales :

  • Abondance, générosité
  • Cohérence, congruence
  • Dépassement de soi, grandir encore et toujours
  • Indépendance, liberté, autonomie
  • Passion, enthousiasme, audace
  • Hédonisme, amour du beau, profiter de la vie
  • Fiabilité, confiance, respect des engagements
  • Réussite, l’accomplissement, l’influence
  • Pouvoir, autorité, leadership
  • Sécurité, harmonie, ordre social
  • Maîtrise de soi, contrôle
  • Modération discipline, conformité
  • Humilité, modération, respect de la tradition
  • Bienveillance, loyauté, amitié
  • Ouverture d’esprit, tolérance
  • Universalisme, union avec la nature, contribution à l’équilibre général

Faites votre choix et complétez !
Ressentez si vos valeurs sont cohérentes ou peuvent s’opposer … et ainsi créer un conflit.
À vos stylos ou à votre clavier !

 Observez si celles de votre entourage proche, de votre univers professionnel sont en harmonie avec vos propres valeurs.

Aujourd’hui, la notion des valeurs est tellement ancrée que 1/3 des étudiants qui sortent de          grandes écoles refusent d’entrer dans des groupes industriels en opposition avec leurs valeurs !

Conseil de coach : 
Pensez aux gens qui vous inspirent, vos modèles…
Qui sont-ils, et surtout, pourquoi et en quoi vous inspirent-ils ?
Quelles valeurs représentent-ils ?
Quels critères vous les rendent si inspirants ?
Derrière votre admiration, se cache peut-être votre vrai potentiel non révélé …

  1. Pour avancer, libérez-vous de vos peurs et faites en des amies

Jung disait que nos plus grandes blessures sont le ferment de notre excellence…
Et ce sont nos blessures qui ont engendré des peurs…

Si vos peurs viennent de loin, allez à leur rencontre et cheminez « joyeusement » avec elles.

À qui appartiennent-elles, à qui les rendre ces cadeaux empoisonnés ?
Ces petits cailloux dans la chaussure ou parfois ces murs qui se dressent devant nous ?
Murs, ou voiles, blocages ou illusions ?
C’est la question.

 Croyances, peurs, pensées limitantes nous sommes tissés de fils qui ne sont plus d’actualité et méritent d’être dénoués et enfin libérés…

 Savez-vous que vos peurs sont la face cachée de vos plus grands désirs ?

Les questions de la coach :
Quelle est votre plus grande peur ?
D’où vient-elle ?
Si vous deviez la rendre à son créateur, celui qui l’a semée en vous, à qui la rendriez-vous ?

 Et pour équilibrer cette peur
Quelle est votre plus grande fierté,  votre plus belle réalisation ?

 

  1. Pour aller bien et aller loin… Autorisez-vous une vie qui vous comble

Tout est affaire d’autorisation.
Je dirais même de Vision !
Une fois le socle posé, la paix nouvelle avec nos peurs installée, il est temps de s’AUTORISER…
La vraie vie qui nous ressemble !
La joie, la congruence, la Paix intérieure, l’impact sur notre monde.
Pour cela, les neurosciences ont démontré que nous avons un outil fantastique appelé le cerveau qui est capable de projeter un film réaliste, criant de  vérité sur notre monde. Et d’en faire notre réalité.

Alors reprogrammez le vôtre et donnez-lui les images, le script et les ingrédients du nouveau film de votre vie !

Soyez le réalisateur du meilleur scénario que vous désirez vivre.

Suggestion de la coach :
 Si vous deviez donner forme à vos rêves, à quoi ressembleraient-ils ?
Quelle serait votre vie idéale ?
Personnelle, professionnelle …
Allez à l’intérieur de vous, laissez monter vos rêves, accueillez ceux de votre enfant intérieur – Il sait tout de vous – et lâchez-vous un peu, beaucoup, passionnément !
Puis choisissez des images, posez des mots et faites vous un magnifique tableau de visualisation !

  1. Enfin le temps de la mise en pratique

 Tout est là, maintenant !

 Allez-y pas à pas en emmenant avec amour tout votre entourage.

 Pas à pas, car les meilleurs transitions se vivent par étapes et se préparent avec au cœur de soi, une véritable vision.

Ne le partagez que lorsque c’est clair en vous. Bien posé, solide, cohérent, et faites vos meilleurs choix en conscience. Entraînez-vous à vous rapprocher de vos valeurs un peu plus chaque jour et SOURIEZ… RIEZ, offrez-vous la joie au quotidien !
Invitez vos proches à suivre ce chemin de retour sur soi, pour trouver ce qui les anime et les rend vivant.

Conclusion optimiste !

Nous pouvons rester solide, agile et équilibré même quand le monde va dans tous les sens …

Les temps que nous traversons sont instables.

Questionnement, manque de vision. Peurs, inquiétude. Plus de questions que de réponses…

80% des métiers de demain n’existent pas encore.
Nos enfants vont construire un nouveau monde, tellement différent de celui que nous avons connu.
Tous les curseurs sont en folie.
Écologie, économie, sociale, solidarité, équilibre des cultures, mouvements migratoires…

Nous pouvons être les éléments stables d’un système en déséquilibre …

 SOYONS L’ÉPICENTRE BIEN ANCRÉ, SEREIN, qui offrira à son entourage un pôle de stabilité très utile et solide. Réconfortant, créatif et joyeux !

 

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez pouvoir lire l’ensemble du magazine ?
Profitez de notre offre de bienvenue : 2 mois offerts sur votre abonnement d’un an
soit 45 € au lieu de 58 € pour l’année !

Testez-nous pendant 7 jours, c'est GRATUIT !