fbpx


« Nous pardonner individuellement et collectivement... »


On peut mentir pendant des années, voire des siècles, sans que personne n'y voit rien et ne veuille surtout rien y voir ! Pourtant, un jour, la vérité sort du bois car dans un monde de causalité chaque action tient sa réaction... Là, on ne parle pas des lois humaines mais de La Loi : celle de notre Mère la Terre !

Elle, voyez-vous, on ne la trompe pas, on ne la trompe jamais ! Ainsi fut le temps des religions, fut le temps des sciences et vient celui de la spiritualité ! Celui-ci aura pour fonction de nous permettre de transcender la matière en lieu et place de l'asservissement des ressources naturelles. Ici, nous pourrions bien dresser tous les bilans les plus funestes, critiques, moralisateurs mais au final, notre seule véritable option aujourd'hui devient d'apprendre à nous pardonner individuellement et collectivement des tourments que nous avons fait subir à notre Mère. À combien de minuscules années de fourvoiement tiennent encore nos croyances obsolètes ? Au pouvoir de nous voiler la face, de feindre de ne pas voir, de ne pas comprendre ? Arrive probablement la vérité avec un grand V, celle que plus personne ne va pouvoir nier ! La Terre, ELLE, ne ment jamais dissions-nous et délivre au quotidien ce que notre avenir TRÈS proche va devenir. Un changement absolu nous fond probablement dessus à un rythme égal à celui de la banquise sous un ciel d'été !

 « Entrer en spiritualité... »

Ce que la modernité nous a offert s'est transformé en endormissement collectif. Nous nous sommes ainsi laissés prendre par le désir insatiable du luxe au détriment de la simplicité d'un basique confort salutaire. Allons bien au-delà de la théorie du fameux « réchauffement climatique » car c'est le regard et l'intention que nous portons sur notre Terre qui se doit de changer ! L'écologie ne peut pas être une privation et une punition mise en place à coups de taxes et de lois contraignantes. Notre changement en tant qu'individu ne doit plus rien attendre de prétendus messies politiques ou religieux ! Il nous faut entrer en spiritualité ! Reconnaître que le hasard n'existe pas et que rejeter les fautes sur les Autres ne fonctionne jamais. Poussons donc notre réflexion en prenant conscience que ce qui se passe extérieurement n'est qu'un reflet de ce qui se passe intérieurement. Si notre nature profonde et réelle est absolument liée au Tout, alors à chaque fois que nous martyrisons nos corps cela revient à martyriser la Terre ! Comment pouvons-nous espérer respecter la terre quand nous ne nous respectons pas nous-mêmes ?! Produits chimiques, cigarettes, alcool, stupéfiants, sucre, additifs, colorants.... En fait, nos pollutions mentales internes se lisent sur la surface de notre belle planète bleue : parfait effet miroir ! Tout ce que nous faisons individuellement à notre Demeure nous nous le faisons à nous-mêmes !!! Nos comportements influent directement sur l'organisme qu'est la Terre. In fine, ces réactions ne sont que celles de l'addition de nos dérèglements psychotiques.

« Respecter la Terre en restant moderne et progressiste... »

 
Nous reste-t-il d'autre solution que de partager avec l'ensemble des Hommes ce que la Terre nous a donné à TOUS et sans aucune distinction ? Devenons dès lors convaincus qu'il n'y a point d'impossibilité à respecter la planète tout en restant moderne et progressiste ! La modernité n'a jamais autant offert de possibilités au respect de la Nature. On peut très bien faire les choses de façon désintéressée et au service de la collectivité. En fait, faire symbiose avec notre belle planète ! Notre cupidité n'est pas une fatalité et il va nous falloir sortir de la notion omniprésente de l'argent ! Nous allons devoir entendre les changements internes de Terre Mère.... En la re-considérant tel un organisme vivant, ce qu'elle EST, nous réapprendrons aussi à nous re-connecter à ses énergies. Celles mêmes dont nous sommes tous atomiquement constitués. Un Tout indissociable et chimèrement séparé ! Rendons grâce aux fabuleuses découvertes de la science quantique car elles exposent notre lien indéfectible d'avec l'ensemble des forces de la Nature ! Humaines, cela va de soi, mais aussi animales ou encore végétales et minérales.  Seul l'assemblage atomique de la matière diffère selon un taux vibratoire particulier. Un banc, une automobile, un piano... tout, de fait, est vivant !!! Dès lors : ces ressources, les abîmer et les exploiter sans conscience c'est nous tirer une balle dans le pied ! Contrairement à ce que pense (et impose) notre "modernité" d'une temporalité linéaire et progressiste, la Vie dans son ensemble nous enseigne depuis des millions d'années que le temps terrestre est parfaitement cyclique ! Saisons, va et vient des marées, phases lunaires, menstruations féminines.... Alors, quand allons-nous enfin écouter le murmure des forêts, le chant des fleuves et des océans... l'enseignement des montagnes ? Dès maintenant, nous voulons croire que, petit à petit, la conscience universelle qu'un autre monde est possible, et qu'il se tient au creux de chacune de nos mains, s'éveille... De belles initiatives bourgeonnent telles des fleurs de printemps ici et là. Des voix font écho à cet appel naturel comme celles d'un Pierre Rabhi et de tant d'autres. De la sorte, nous souhaiterons bientôt tous ré-apprendre à spiritualiser la matière plutôt qu'à l'utiliser à de seules fins commerciales ! A ré-enchanter nos vies de belles poésies qui n'ont rien d'utopiques. À nous bercer des doux arômes de nuits estivales, à laisser flâner à notre guise nos esprits vagabonds...

 

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez
acheter le numéro de Présences Magazine concerné dans notre boutique !

 

Yan Serre

Yan Serre

Ancré au nord Finistère, de Brignogan plages, Yan nourrit une passion pour la littérature et la nature depuis son plus jeune âge (il écrit depuis l’âge de 12 ans). Les mondes de la philosophie et de la spiritualité l’attirent très rapidement et c’est ainsi qu’il se met à lire Descartes puis Platon dès la classe de 3ème. D’un tempérament solitaire et aventurier, son enfance est portée par deux grands rêves : parcourir le globe par les mers et découvrir l’Himalaya. Il suit des études de philosophie puis exerce pendant cinq années au sein de l’Éducation nationale. Il a pourtant peu à peu envie d’indépendance et d’introspection. C’est alors qu’il se met en quête de tout ce qui pourrait l’aider à mieux vivre et à libérer son esprit de son quotidien matérialiste. Il découvre le yoga et le bouddhisme vers ses trente ans. Il multiplie les départs, d’abord en Europe puis dans le reste du monde. A l’hiver 2012, il entame un voyage initiatique en direction du sommet de l’Everest en solitaire, sans guide, sans porteur et sans moyen de communication. Cette expérience le transforme, humainement et spirituellement parlant. De retour, il est poussé par une incroyable envie de changer de vie et de se consacrer à la recherche du Soi. Il quitte son emploi pour créer sa propre société Terrévada afin de venir en aide aux artisans rencontrés au Népal. Il se lance dans sa passion d’écriture en publiant un premier livre qu’il auto-édite par choix, comme un pas de plus dans sa démarche d’indépendance mais toujours guidé par l’envie de partage. Il s’agit de “Népalsolo”, un premier livre qui sera par la suite suivi d’un deuxième tome nommé sur “La révélation de soi”. En 2016, il choisit de quitter son logement et de vendre une très grande partie de ses affaires personnelles pour acheter un camping-car, un lieu grâce auquel il peut poursuivre sa quête d’une vie plus indépendante et nomade. Il y approfondit son désir de partir à la rencontre des autres en leur faisant découvrir ses livres et les révélations découvertes lors de ses voyages.

Voir tous les articles
non consequat. ut Donec elit. nec neque. odio venenatis, commodo