fbpx

Bonjour ! Pour honorer ce numéro anniversaire de « Présences », voici ce qui me vient après quarante années de quêtes et de découvertes, à propos du thème de la Gratitude.

La Gratitude, c’est tout d’abord pour moi celle d’exister sans savoir comment !

Et cette Gratitude “première” était très loin d’être gagnée au début, je vous prie de le croire...

La Gratitude, c’est aussi me rendre compte que depuis toujours, l’intelligence de la Vie m’accompagnait, que ce soit dans les drames personnels, les crucifixions ressenties, les errances existentielles, les agonies psychiques... et aussi dans les miracles des rencontres aux bons moments, des hasards merveilleux, des conseils synchronisés, des encouragements nourrissants et des aides providentielles.

Car maintenant je vois toutes ces choses, tragiques et agréables, comme ayant été des nécessités absolues.

Oui, tout cela était nécessaire, non pas pour libérer le moi (ce qui est impossible), mais pour me libérer du moi, afin que dans le quotidien, je sois libre de la dictature du bonheur et du malheur imposée par les évènements.

Tout cela était nécessaire pour que je puisse communier à la Vie mystérieuse, goûter le va et vient entre l’Un et la personne, découvrir peu à peu mon rôle ici-bas, et, pour le jouer, faire le deuil joyeux et libérateur des histoires que je me racontais et des identifications auxquelles je m’agrippais sans le voir.

Donc Gratitude !
Et cet état a permis la lente apparition de l’individu.
L’individuation a été pour moi le fait de reconnaitre progressivement que je suis une “persona” (un masque d’acteur dans le théâtre antique grec).
Ainsi j’ai pu, étape par étape, devenir un “vide plein de gratitude”, et ne plus opposer de résistance à la circulation du Mystère au sein de Sa Manifestation (espace, temps, matière).
Alors finalement et par exemple, en ce qui me concerne, je suis devenu un cerisier plein de gratitude pouvant donner du fruit, alors que je croyais dur comme fer être un poirier stérile rejeté par l’existence.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (en audio, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Franck Boval

Né en France en 1959, je suis attiré tout jeune par les sciences du vivant.
À la fin de mes études (biologie, physique, audiovisuel), le modèle sociétal me pose terriblement question.
Les solutions “perdant-gagnant” sont omniprésentes ! Quels gâchis de compétences, que de détresses !
Où me situer ? Quelle est la réalité ? Puis-je y accéder ? Comment ?
Il me faut découvrir ce qui viendra éclaircir ma vision du monde et de moi-même.

J’utilise pour cela, dès 1981, l’approche qu’ont les sciences dites “expérimentales”...
En 2004, je rencontre Arnaud Desjardins, qui inclut dans l’enseignement spirituel, la pacification du psychisme à celle de l’esprit, afin d’unifier spiritualité et vie quotidienne.
Depuis, cet enracinement me permet de percevoir de mieux en mieux la nature du “moi”, de notre humanité, et du beau Mystère de la Vie.
Transmettre mon expérience le plus simplement possible s’impose aujourd’hui, car le trésor découvert a besoin d’être partagé pour augmenter !
C’est la logique du “gagnant-gagnant” !

Auteur du livre : "Sapiens, tu pionces ?"

Voir tous les articles