fbpx

Earthing et plantes sacrées au pied du Mont Shasta

par | 6 Jan 2020 | Plantes et Nature | 0 commentaires

Avertissement de l'éditeur : l'usage des plantes sacrées est à manier avec grande prudence, et de meilleure façon sous la responsabilité d'un shaman aguerri et reconnu. Cet article n'engage que son auteure et nous déconseillons l'usage de ces plantes sans des connaissances minimum de leurs effets.

Le Nord de la Californie brûlait encore lorsque nous y avons mis les pieds, encore chaussés de nos bottes canadiennes devenues bouillantes sous ce soleil enflammé qui nous attendait à la sortie de l’aéroport.

C’était un périple quelque peu imprévu, un saut à pieds joints vers cette terre inconnue qui faisait déjà frémir nos orteils à l’idée de parcourir ses espaces naturels en format earthing. Vous savez ce que c’est lorsqu’on arrive à destination, quand notre cerveau semble se fabriquer des images de choses absolument à faire, de trucs parfois à refaire et autres machins qu’il vaille peut-être mieux taire ?

Eh bien ! cette fois mon cerveau semblait refuser de produire quelque dessein à l’avance, comme si l’énergie du lieu nous incitait à être dans le moment total.  Était-ce l’énergie du feu qui menaçait de s’épandre à tout moment autour de Nevada City, laquelle vivait en alerte d’évacuation sous les ronflements sonores de ses génératrices exténuées ? Depuis le début du voyage, nous devions être ouverts à la possibilité de ne pouvoir même y atterrir. Alors une fois les pieds sur cette terre, nous devions en quelque sorte nous abandonner à elle, la laisser nous guider à travers ses buissons ardents et… espérer ne pas finir nos randonnées sur un bûcher !

 

 

La suite est réservée aux abonnés

Recevoir ce numéro de Présences magazine pour 1 €

 

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

felis Donec tempus efficitur. risus fringilla elit. venenatis, quis vulputate,