fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
  • 1
    Partage

Benjamin Broustey
Et si vous deveniez écopreneur ?
Benjamin BrousteyEt si vous deveniez écopreneur ?
Free Download Abonnez-vous pour pouvoir télécharger le podcast

Chacun de nous de nous est de plus en plus demandeur de produits et services éthiques, écologiques.

Les moyens de communication, d’organisation et de gestion du temps et du travail de l’indépendant sont aujourd’hui facilités.

La période est donc extrêmement favorable à l’émergence d’une nouveau type d’entrepreneur, qui souhaite régénérer la planète et ses habitants, tout en se créant un revenu : les Ecopreneurs.

Si vous êtes en recherche de sens dans votre vie personnelle et par extension professionnelle, cette démarche pourrait peut-être retenir votre intérêt !

Une transition en cours

Il est aujourd’hui clair que notre modèle est à bout de souffle : perte de biodiversité, ressources mal gérées, problématiques d’alimentation, de santé publique, mal être, etc… il est temps de prendre un grand virage dans nos pratiques de toutes sortes, de faire transiter, de faire évoluer cette situation vers un modèle plus juste, tant envers la planète et ses habitants.

Cette transition a bien sûr commencée. Elle est amorcée un peu partout dans le monde et chacun peut aujourd’hui amener sa pierre à l’édifice, participer sous toutes les formes qu’il le souhaite.

Des pionniers ont posé les bases d’une façon plus saine et écologique de produire de la nourriture de se soigner, d’éduquer, de construire des habitations et des objets, de mieux communiquer et d’être plus en harmonie avec soi-même et les autres, etc… Leur travail est extraordinaire et chacun continue à y contribuer en menant de nouvelles expérimentations.

Aujourd’hui cette transition s’accélère.

Avec les grandes crises que nous vivons depuis ces dernières dizaines d’années : financières, climatiques, alimentaires, sanitaires et sociales, nous sommes de plus en plus à être demandeur de changement.

Vous, moi, tous, ne voulont donc plus soutenir ce système produisant de la dégénérescence au niveau de la santé publique, de l’injustice sociale, et des désastres environnementaux, nous sommes donc de plus en plus en recherche de produits et services sains, écologiques, éthiques, et alternatifs…

Des opportunités nombreuses

Néanmoins face à cette demande, beaucoup de consommateurs, que j’appellerai « conscients » ne trouvent qu’une offre très limitée, voire insignifiante, et parfois seulement menée par de grands groupes industriels en recherche d’une image plus verte…

Il y a donc aujourd’hui un manque cruel d’acteurs, de fournisseurs de produits et services sains, écologiques et éthiques et dans de nombreux secteurs qui font société.

Personnellement, j’aimerai trouver aujourd’hui plus de restaurants utilisant des produits locaux, bio et éthiques, plus de vêtements issus de cette démarche, de services d’éco-construction, de produits issus du recyclage, de nourriture bio, d’artisans écolos, de garages partagés, et même de services financiers et de communication alternatifs, et que sais-je encore !

Qu’est-ce que cela veut dire ? Ça veut dire qu’aujourd’hui chacun d’entre nous peut bien sûr contribuer à régénérer la planète et les humains, dans son style de vie, dans ses choix du quotidien tout d’abord.

Mais cela veut dire aussi que l’on peut désormais envisager une activité professionnelle, qui peut être une réponse à ce désir personnel de changement en nous, qui va aider les gens à trouver des services et des produits plus sains et éthiques, qui va impacter positivement la planète et ses habitants, et donner un sens gratifiant à nos vies.

Un marché du travail et une économie en mutation

Avec des mutations énormes à venir dans les secteurs industriels, des pans entiers de l’économie qui vont s’automatiser, évoluer, disparaître, on peut voir ici une nouvelle source d’innovations et de créativité sans réelles limites.

Il y a aujourd’hui un énorme potentiel de créations de multiples activités régénératrices, durables, qui peuvent faire vivre leur créateur, pouvant peut être aider certaines personnes à quitter une situation professionnelle ou personnelle insatisfaisante…ou tout simplement rebondir sur un nouveau projet de vie qui peut allier passion, éthique et création d’un revenu durable.

Combien de personnes aujourd’hui ne trouvent plus de sens dans ce qu’elles font, sont dans une situation de non emploi, ou cherchent tout simplement un nouveau projet à mener ?

Cet ensemble de potentiels et d’opportunités peuvent être non seulement une des réponses possibles aux enjeux de l’emploi dans le futur, mais aussi un vecteur de création de valeur sociale, environnementale et économique.

Une préparation et formation indispensables

D’un côté, on constate donc ce potentiel d’opportunités pour se lancer c’est sûr, mais il y a un constat plus rude de l’autre. Il y a déjà des Ecopreneurs qui existent, et qui se lancent dans de nombreux domaines : des pratiquants de soins holistiques et naturels, agriculteur bio, porteur de projet touristique et immobilier écologique et social, écoconstructeurs ou artisans éthiques, des entrepreneurs « conscients » en quelque sorte, qui font un travail exceptionnel, qui passent énormément d’énergie dans leur activité mais qui n’ont pas forcément les résultats attendus.

Il est clair qu’être entrepreneur, et qui plus est Ecopreneur, ne nécessite pas seulement de concevoir un produit ou un service de qualité et d’avoir la bonne idée. Il faut savoir montrer son travail, en parler, le vendre. Et souvent beaucoup de porteurs de projets de ce type ont peur d’y perdre leur authenticité, leur honnêteté…

Puis d’autres défis arrivent, celui d’organiser son temps, sa vie personnelle, d’avoir une gestion et un mental solide pour supporter les périodes moins fastes, etc…

Cependant nous n’avons jamais été dans une période ou les outils pour nous faciliter la tâche ont été si nombreux.

  • Internet et ses possibilités de rejoindre nos consommateurs « conscients » où qu’ils soient.
  • Les technologies et applications, qui aident le quotidien de l’entrepreneur avec des outils de gestion du temps, de communication, de délégation, d’organisation très efficace,
  • Une logistique toujours plus efficace…et bien d’autres…

Toutes compétences doivent représenter l’ensemble de l’arsenal de l’écopeneur pour mener à bien son projet et les solutions non miraculeuses restent toujours les mêmes :

  • Apprendre et se former en continu
  • Garder souplesse, ouverture et réactivité
  • Savoir travailler sur soi
  • Être capable de remettre en cause tout, tout le temps
  • Accepter d’évoluer constamment

Se tuer au travail ?

L’ensemble de ces outils plus ou moins maîtrisés avec le temps, font que l’Ecopreneur devient pour nous plus qu’un entrepreneur qui œuvre pour un impact positif sur le monde.

Il est aussi quelqu’un qui prend soin de se libérer du temps pour ses activités personnelles, familiales, pour sa santé, ses passions, les autres, etc…

Les convictions personnelles, s’étendent donc de l’activité professionnelle, à la construction d’un véritable style de vie en cohérence avec celles-ci.

Une vie aujourd’hui de plus en plus prisée, où les valeurs de sacrifice pour le travail, de temps passé dans celui-ci en attendant de profiter d’une retraite éventuelle en cas de bonne santé, ou basées sur la seule accumulation de richesses patrimoniales et matérielles, sont en train de disparaitre comme neige au soleil.

L’activité professionnelle doit être aujourd’hui source de sens et d’impact positif sur le monde, d’épanouissement personnel, de santé, génératrice de temps pour soi, et c’est ce que nous tentons de communiquer avec la démarche « Ecopreneur ».

En conclusion

Tout cela ne pourrait être qu’une idée fantasque, utopique…Seulement aujourd’hui de très belles réussites sont le résultat de telle démarches et le stade de l’utopie est très largement dépassé. Cette démarche, je la mène aussi personnellement, je l’incarne depuis maintenant de nombreuses années, tout comme mes associés sur nos différents projets et comme de nombreux autres entre- preneurs éthiques de ma connaissance.

Alors plutôt que de vouloir sans cesse opposer développement technologique, écologique, économique, pourquoi ne pas embrasser ces changements qui ont lieu, et tenter de prendre le meilleur de chacun pour faire évoluer notre modèle vers le meilleur ? C’est à cela que tente de contribuer la démarche « Ecopreneur ».

Et si vous deveniez « Ecopreneur » ? 2
L’équipe d’Ecopreneur ;o)

Crédit photo : Jed Owen sur Unsplash


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !
  • 1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
Avatar

Benjamin Broustey

Ecopreneur, c’est un équipe pluridisciplinaire au service de votre transition professionnelle et personnelle.

Broustey Benjamin : fondateur de la démarche. Depuis plus de 20 ans, Benjamin vit une transition écologique complète.
Après la construction de son habitation et la mise en place d’un style de vie autonome et durable, il crée plusieurs entreprises régénératrices dans le domaine de l’eau, de l’écoconstruction et de la permaculture.
Ses différentes activités impactent aujourd’hui plus de 250 000 personnes à travers la francophonie principalement.

Entouré d’Aurélie Rulland, praticienne de soins ayurvédiques, spécialisée dans le développement personnel et l’éradication des croyances limitantes,
de Gaelle Dussautois, responsable des réseaux sociaux et de l’administratif, et de Guillaume Carrot, spécialiste de la communication digitale,
Ils accompagnent le succès de plus de 290 ecopreneurs formés à ce jour et membres de la communauté d’entraide intégrée au programme.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire

ut luctus leo lectus velit, elementum sed eget justo ut