fbpx

Avez-vous l’impression de passer à côté de choses importantes dans votre vie ? Vous sentez-vous souvent épuisé(e) sans que vous ayez eu une journée harassante ? D’où vient cette sensation de vide ou de non-sens que vous éprouvez dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

Je vais vous parler aujourd’hui de ce qui a complètement transformé ma vie et qui me permet de continuer à avancer en confiance, quel que soit le domaine dans lequel je souhaite évoluer. Voilà maintenant 56 ans que je chemine avec.

Ce que j’y ai trouvé ?
• une confiance absolue
• une ouverture aux autres et à la vie
• une reconnaissance de ce que je suis vraiment• une capacité à intégrer le changement et l’inconnu sans en avoir peur

J’ai toujours eu le sentiment que d’autres choses existaient en-dehors de ce qui pouvait paraître évident et réaliste.  Mais je suis rentrée dans le moule pour faire et être comme les autres. Apparemment, ce que je ressentais avait l’air d’être à 100 lieues lumière de la majorité des gens.

Pour moi, c’était normal mais pas pour eux, donc il n’y avait pas lieu d’en faire état. Quand j’étais enfant, je trouvais cela très naturel de baigner dans ce monde des possibles. Mais mon entourage m’a vite fait comprendre qu’il y avait des choses bien plus importantes que mes rêveries de gamine.

Je ne rêvais pas, je contemplais, j’observais, j’entendais et je ressentais.

Je me suis donc coupée de ce monde du ressenti pour passer de l’autre côté de la barrière où IL FALLAIT raisonner et non plus résonner.

Pourtant, dans ce monde bienséant, j’ai toujours fait mon petit bonhomme de chemin sans trop d’embûches, comme protégée et guidée par un « je ne sais quoi ». On me disait : « C’est impressionnant, tout semble facile pour toi, même quand tu te trouves dans des moments difficiles. »

Probablement parce que je me suis toujours sentie entourée par cette confiance, comme un tout petit enfant à qui l’on tient la main pour qu’il ne tombe pas ou que l’on relève avec beaucoup d’amour et de bienveillance.

Il faut dire que j’ai toujours eu ce sentiment d’attention d’une présence extérieure invisible quasi maternelle. Une présence réconfortante qui a toujours été là et qui l’est encore.

Je regarde donc le monde autrement depuis que je suis enfant et j’aiguise mon attention par rapport à ce qui m’entoure.

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient
(au trimestre ou à l'année, en digital et/ou en papier)

 

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Patricia Voisin

Patricia Voisin

Médium de naissance, je ne me donne pas de titres. Ils m’enferment et j’ai compris au fil du temps que je n’avais pas à donner une forme à ce qui n’en a pas. C’est le fond qui est important. Tantôt messagère, relieuse ou dans le soin , je m’autorise donc à respirer à mon rythme, avec humilité et simplicité.
Mon corps est un formidable partenaire et nous avançons ensemble dans cette vie, sur ce chemin de réconciliation et d’apaisement, pour moi, pour les autres et pour tout ce qui m’environne.

Je vous le souhaite aussi. De tout cœur.

Voir tous les articles
neque. venenatis, elit. quis luctus fringilla ipsum Aliquam dictum mi, ut