fbpx
Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Stéphanie SmanioDe l’intuition à la médiumnité, j’ai franchi le pas

Mon hypersensibilité a fait de moi un être particulier avec de fortes intuitions et un goût prononcé et avancé pour la spiritualité. Comme beaucoup de personnes, j’ai toujours été fascinée par la médiumnité mais je ne pensais pas qu’un jour je deviendrai médium.

De l’hypersensibilité à l’intuition

Depuis l’enfance je me sens différente, et même à part. Je ressens ou plutôt je perçois beaucoup d’éléments environnant non perceptibles par d’autres personnes. J’ai une grande empathie et cette envie de sauver le monde parce que je comprends les gens, je sais ce qu’ils ressentent ! Très sensible, je deviens très vite très intuitive. Je capte les émotions, le mal être, le mensonge et plus tard des bribes de vie des personnes qui m’entourent.

L’écriture m’a toujours séduite et depuis mon adolescence j’écris des poèmes ou des textes qui me semblent être dictés par un autre moi. Difficile d’expliquer à cet âge-là, et même encore aujourd’hui comment je reçois et ressens les choses. Je reste donc très discrète sur mes perceptions que certains ne comprendront peut-être pas. Je prends conscience, dans mon quotidien, que les gens viennent très facilement vers moi me confier leurs problèmes, pleurer sur mon épaule, sans aucune retenue. Je suis à la fois la bonne copine mais aussi la personne que l’on ne connait pas mais qui inspire la confiance et la sérénité, enfin c’est ce que l’on me dit. Je sais trouver les bons mots pour les réconforter, je perçois leur vie, leur blocage et même ce qu’ils ne veulent pas me dire je le saisis. Une sensation à la fois très bizarre mais m’ouvrant chaque jour à plus d’amour de l’autre, comme si je connaissais la personne depuis toujours.

Je me suis souvent laissée guidée par mon intuition, même sans y prêter forcément attention. Dans mes déplacements, je peux pressentir l’annulation d’un train, un accident de la route, une panne de voiture ... Dans mon travail, j’ai toujours su dans quels établissements j’allais être mutée, avec quels collègues j’allais travailler... Et surtout quelles missions j’aurais à accomplir auprès de chaque personne. Mon intuition me permet de comprendre très vite, plus vite que les autres. Je sais comment va se terminer un livre, un film. Plus jeune, pour le bac d’histoire je sais quel thème réviser car je me fie à mon intuition et à ce que je ressens au plus profond de moi et mon ressenti s’avère être juste. Depuis petite je sais que j’aurai deux enfants, un garçon et une fille et c’est le cas. Je ne sais pas comment ni pourquoi mais je sais, je pressens des éléments de ma vie et de celles des autres. Parfois, j’ai l’impression d’ouvrir la page d’un livre où tout est déjà écrit.

Plus tard, je pratique ce que j’appelle l’écriture intuitive. J’écris ce qui me vient en tête, sans réfléchir, et je m’aperçois qu’il s’agit d'épisodes de ma vie qui me sont transmis avant l’heure. Je mets la date, les lieux, et lorsque les choses arrivent je retourne à mes écrits pour m’apercevoir que j’avais vu juste. Sans m’en rendre compte, car ce peut être au cours d’une discussion, j’ai dit des choses à des personnes qui se sont également révélées justes. Mais comment l’expliquer ? Je ne sais pas puisque tout me vient naturellement.

Au fil du temps, j’apprends à utiliser cette forte intuition et je la développe malgré moi dans ma vie de tous les jours.

Apprendre à s’aimer en étant différente

Cette capacité intuitive fait que je suis un être ultra-sensible en recherche d’amour, de bienveillance et de partages. Malheureusement, je prends vite conscience que tout le monde n’est pas comme moi et que je vais devoir composer avec le jugement de l’autre, son ignorance parfois et son incapacité à percevoir ce que je perçois. Je vais durant des années, et même encore aujourd’hui, mener un travail de développement personnel qui va me permettre de me reconnaître et de m’aimer telle que je suis. Ce travail a été nécessaire pour que la chrysalide se transforme en papillon, moment où j’ai pleinement accepté la personne que je suis.

J’ai longtemps été triste, à l’écart, hors du monde, pour me protéger, par peur de souffrir. Enfant, on pouvait me qualifier de timide, réservée, trop gentille. Je me suis même entendu dire que je vivais dans un monde de bisounours ! Que dire face à toutes ces personnes ? Qu’ils ne savent pas ce que je ressens ? Qu’ils ne perçoivent pas la subtilité de la vie ? Je ne dis rien et je me remets sans cesse en question. Les autres ne changeront pas pour moi alors c’est à moi de changer, enfin c’est ce que je croyais. De ce fait j’ai très longtemps refoulé cette partie de moi pour être comme tout le monde. J’ai porté différents masques pour être aimée, appréciée ; jusqu’à me perdre et tomber dans la maladie. C’est la dernière qui m’a révélée au grand jour, me faisant prendre conscience de ce potentiel non utilisé. Je me dois d’aider les autres et je me dois de véhiculer les informations que j’ai pu comprendre et assimiler dans mes lectures et celles que je reçois par tous mes sens. Aujourd’hui, je communique sur mes capacités et j’en fais une force. Je reconnais et j’accepte chaque aspect de ma personnalité, chaque cellule de mon corps.

De l’intuition à la médiumnité

À l’âge de 15 ans, je suis attirée par « la voyance » et j’achète mon premier jeu de tarot. Je m’amuse à tirer les cartes à mes amies. Je laisse parler mes sens et mon intuition, mes ressentis. Tout me semble normal, naturel, et les messages que je leur transmets s’avèrent être d’une justesse surprenante. À ce moment-là, je ne prends pas du tout conscience de ce qu’il se passe car il me semble que cela fait partie de moi. Je n’y attache pas plus d’importance et je ne me pose pas de question. Je reste une jeune fille presque ordinaire.

Quelques années plus tard, un collègue de travail, avec qui j’échange sur « les mondes invisibles » me donne un pendule en me disant qu’il appartenait à sa grand-mère et que je saurai mieux me l’approprier que lui. Je ne sais pas utiliser cet outil de radiesthésie ! Et pourtant ça fait déjà un moment que j’ai cette idée en tête d’un avoir un. Très vite, je l’utilise sans me poser de questions mais malgré tout, mon éducation et la société créent en moi des peurs, celles de ne pas comprendre, de ne pas maîtriser, d’en parler autour de moi. Le regard de l’autre me terrifie. Est-ce moi qui suis différente ou est-ce l’autre ?

J’achète des livres sur l’utilisation du pendule, l’intuition, la voyance, les tarots… je recherche les informations qui me manquent, ou que je crois qu’il me manque. Dans chaque lecture je me retrouve car les écrits me parlent et raisonnent en moi.

Âgée de 45 ans, je sais enfin qui je suis. Au travers des différentes étapes de mon existence, j’ai pu expérimenter et retenir des leçons de vie qui me permettent actuellement d’être, tout simplement. C’est à la fois long, mais, avec du recul, tellement riche humainement et spirituellement que je remercie chaque jour ce en quoi je crois, pour la vie que je mène aujourd’hui. Ce travail intérieur m’a permis de prendre conscience de l’importance d’être intuitive pour moi et pour les autres. Au fil des années, j’ai enrichi ma collection de tarots et d’oracles qui me parlent et qui font partie de mon quotidien. J’ai également participé à différentes formations, j’ai beaucoup lu et comme je l’ai toujours fait j’ai appris en autodidacte (ou réappris) ? à utiliser cette magnifique capacité de percevoir l’invisible. La médiumnité est arrivée à moi alors que je lâchais mes peurs, mes craintes et que je me faisais enfin confiance.

Lors des soins que je dispense, je commence à recevoir des messages qui m’arrivent sous forme de flashs, de mots ou de phrases. J’hésite à les communiquer car les informations que je reçois ne me parlent pas du tout. Mais je perçois toujours le même message « fais-toi confiance et transmets sans te poser de question, tout ira bien ». Je fais donc part aux personnes de ce que je vois ou saisis de leur enfance, de leur situation actuelle, de leurs blessures émotionnelles, de leur blocage… et tout se révèle exact. Je dois vous avouer que j’ai moi-même mis du temps à comprendre ce qu’il se passait pendant les séances.

Un jour, je rentre en contact avec un défunt. La personne qui vient me voir pour un soin vient de perdre sa maman et a du mal à faire son deuil. Je commence à sentir un froid sur ma joue et ensuite je vois des images défiler, comme des photos, des phrases, des odeurs… Je transmets alors à cette jeune fille, qui ne s’attend pas du tout à recevoir tout ça, ces messages qui raisonnent pour elle, avec des détails précis, que je ne peux pas inventer.

Une autre étape à franchir et à accepter, celle d’être médium. Depuis maintenant quelques mois les choses s’accélèrent et les messages se font de plus en plus précis. Je n’utilise presque plus mes tarots car tout me vient très vite en clairvoyance, clairaudience et tout autre sens capable de recevoir.

Cette capacité médiumnique je la mets au service des individus, mais je me refuse de leur parler de leur avenir car chacun est maître de ses choix. L’avenir est toujours muable et ce n’est pas à moi de les influencer dans leur choix de vie. Par contre, je libère l’émotionnel et j’accompagne les personnes sur leur chemin de vie. Je reste humble car cette capacité de transmettre est un cadeau magnifique. Je garde donc les pieds sur terre et je poursuis mon chemin personnel en me dévoilant un peu plus chaque jour.

Actuellement, je reçois de nombreux messages pour la planète, pour notre cheminement vers un monde d’amour et de paix. Je dois communiquer sur mon parcours de vie, non pas comme exemple, mais pour expliquer ce que j’ai dû traverser pour être là aujourd’hui et pour accepter cette partie de moi qui m’a toujours effrayée, car personne n’a su me rassurer dans mon entourage. Je sais que je suis prête pour tout cela et que je ne vais pas m’arrêter là. Je suis chaque jour amenée à aller plus loin dans mes ressentis, mon intuition et ma médiumnité.

Au travers de cet écrit, je souhaite que certains d’entre vous se reconnaissent et s’acceptent enfin. J’ai envie de vous montrer que chacun de vous est capable de dépasser ses limites en surpassant ses peurs et en se faisant confiance. Nous ne sommes certes pas tous dotés des mêmes capacités physiques, émotionnelles ou spirituelles, mais nous avons tous la chance de vivre et de pouvoir s’apporter les uns les autres, sans jugement, juste en acceptant l’autre comme il est. Je souhaite que vous puissiez vous accomplir en tant qu’être humain mais aussi en tant qu’être de lumière, car en chacun de nous se trouve un soleil qui ne demande qu’à briller.

Crédit photo : Adobe Stock


Vous aimez cet article ? Partagez-le autour de vous !

Stéphanie Smanio

Stéphanie est enseignante spécialisée et guérisseuse.
Elle reçoit de nombreux messages par ses différents sens et aujourd'hui elle souhaite éveiller les consciences et accompagner les êtres lumineux que vous êtes à prendre leur place dans ce monde.
Autodidacte, elle a beaucoup appris seule depuis son enfance avant de se former à différentes techniques de guérison qui n'ont fait qu'accentuer son potentiel énergétique déjà présent.
Elle est heureuse de vous faire partager, en toute humilité, le fruit de ses recherches intérieures et de ses expériences de vie pour votre mieux être.

Voir tous les articles

Ajouter un commentaire