fbpx

Qu’est-ce que la gratitude ?
Comment ressentir de la gratitude pour quelque chose qu’à priori nous n’aimons pas ?
Dans quel but ?

La gratitude est un sentiment que l’on pourrait résumer par la reconnaissance. Être reconnaissant pour ce qu’on a déjà et donc lâcher prise sur ce que nous n’avons pas encore.
Vaste programme !
Pourquoi est-ce aussi facile à dire et si peu facile à réaliser au quotidien ?

Notre cerveau aux commandes

Notre cerveau, et plus précisément notre cerveau reptilien, prend très souvent les rênes de notre vie. C’est notre mode survie, celui qui par ses magnifiques procédures enregistrées nous permet de traverser toutes les épreuves (ou pas d’ailleurs !) selon un plan bien rodé.
Sauf que ce plan bien rodé nous enferme parfois dans un comportement rigide. Un comportement qui ne peut s’adapter à toutes les situations.
Car en réalité, vous l’aurez compris nous aurions besoin d’une procédure unique par situation unique. Je vous laisse imaginer l’usine à gaz !
Pour cela, notre cerveau déclenche les procédures en fonction des pensées, des émotions que nous ressentons. S’il trouve des similitudes avec d’autres événements alors il enclenchera la même procédure.

Si simple et pourtant si dévastateur si on ne prend pas conscience de ce mécanisme  !
Car on peut très vite se laisser embarquer par des comportements qui ne sont pas justes pour nous. Comme si nous étions de simples marionnettes dirigées par notre mental. C’est le cas pour les Troubles du Comportement Alimentaire (TCA), comme par exemple : colère = nourriture = apaisement.
Et c’est parti pour le cycle infernal.
Le problème, si on le regarde de cet angle de vue, c’est que notre cerveau choisit la solution la plus rapide à mettre en place, la moins coûteuse en énergie et la plus efficace à COURT terme. Et c’est pourquoi on répète sans cesse les mêmes comportements même si on sait pertinemment que manger la tablette de chocolat en son intégralité ne résoudra pas nos problèmes de trésorerie. Pourtant à court terme, manger du chocolat qu’est-ce que ça fait du bien  ! Cela vient répondre à notre besoin sous-jacent au problème : un besoin de se sentir en sécurité par exemple, un besoin de douceur, de compréhension... etc.

Mais si on se place d’un autre angle de vue, on voit à quel point ce fonctionnement cérébral est d’une logique sans pareille. Pour une fois que les choses sont faciles  !
Alors ressentir de la gratitude pour ce fonctionnement ne pourrait-il pas nous aider à prendre de la distance sur les conséquences à long terme, comme les TCA, de ce mode de survie ? Être reconnaissant pour ce fonctionnement si bien rodé ne pourrait-il pas nous aider à tourner cela en notre avantage ? Comme par exemple, trouver des solutions PLUS efficaces ? Pour que notre cerveau n’ai plus d’autres choix que de se diriger vers ses nouvelles options ? Des solutions qui aillent directement combler le besoin sous-jacent, plutôt que de camoufler cela sous la nourriture  ?

Il est beaucoup plus judicieux d’élargir son répertoire comportemental, apprendre à notre cerveau à multiplier ses procédures pour qu’il ait un panel d'options plus vaste. Et puisse réaliser un choix plus précis en fonction de chaque situation.

C’est beaucoup plus efficace que de s'entêter à supprimer les comportements indésirables  !

 

La suite de l'article ainsi que l'écoute audio sont réservées aux abonnés

Découvrez la formule d'abonnement qui vous convient (en audio, en digital et/ou en papier)

OU

Achetez le magazine au numéro (format papier ou digital)

Vous êtes déjà abonné ? Identifiez-vous pour pouvoir lire l'article dans son intégralité :

Aurélia Ryckebusch

Je m’appelle Aurélia, je suis Thérapeute Holistique, spécialisée en approche comportementale et reconnexion personnelle.

J’aide les femmes à trouver la racine de leur mal-être pour les en libérer en profondeur afin de reprendre les rênes de leur vie. Je vous accompagne avec plusieurs approches : comportementale, alimentaire, corporelle, émotionnelle, énergétique, pour vous aider à être dans un Amour de Soi inconditionnel et être alignée avec votre Âme !

J’ai souffert du regard des autres étant plus jeune, j’ai eu à affronter différents traumatismes dans mon enfance. C’est en arrêtant de faire comme si tout allait bien, en retirant mes œillères que j’ai commencé à aller mieux. J’a travaillé sur moi et je le fais encore car c’est là le chemin d’une vie. J’ai utilisé plusieurs outils et pratiques pour libérer mes émotions cristallisées, ces événements du passé qui me pourrissaient la vie et dont je n’avais même plus conscience.

C'est en retirant cette carapace j’ai pu découvrir qui j’étais vraiment. Ce parcours que j’ai réalisé, je vous le souhaite de tout mon Cœur. Je souhaite vous aider à libérer cette carapace qui vous paralyse pour que vous retrouviez votre pleine puissance et votre pouvoir féminin.

“C’est en résolvant nos conflits intérieurs que nos conflits extérieurs (alimentaires, sociaux, professionnels, familiaux…etc) se résoudront.”

Voir tous les articles