fbpx

Chronique de Jean-Philippe (6) – Construire un espace sécuritaire dans le couple

par | 7 Oct 2019 | Amour et sexualité | 0 commentaires

Retrouvez une lecture audio de l’auteur en fin d’article 

Retrouvez cet article complet au format PDF sur la boutique de Présences Magazine

Peu à peu, vous devez commencer à le comprendre, cette nouvelle façon d’être en couple vous amène à vous engager ensemble sur un chemin inconnu qui implique de se débarrasser de ses cuirasses, de ces « écrans » comme j’aime à les nommer, qui vous protègent et surtout qui vous emprisonnent. Ces écrans ont certainement rempli un rôle capital dans votre vie, ils vous ont permis de survivre à des traumatismes… Toutefois, une armure qu’on ne peut plus déposer vous empêche d’être réellement en relation profonde avec vous-même et avec les gens qui vous entourent. Au final on s’isole toujours d’avantage et l’on en vient à souffrir de solitude, cette « maladie » presque universelle.

Mais comment faire pour se dénuder, pour mettre à nu ce cœur et ce corps emprisonnés ?

C’est un long voyage, une aventure fascinante qui vous ramène inlassablement vers la vie, vers le vibrant, le moelleux et la joie d’exister. Tout ce qui s’est figé en vous au fil des années, au fil des blessures est amené à recirculer enfin, à se fluidifier de nouveau pour vous offrir le cadeau d’une vie au présent, d’une vie libérée des chaînes de vos histoires personnelles.

Pour ce faire, j’aimerais m’inspirer de ce que j’ai appris à faire intuitivement avec elle dans mon couple, mais aussi ce que j’ai appris à faire entre hommes au sein du ManKind Project (MKP) que vous connaissez peut-être aussi sous le nom des « Nouveaux Guerriers ». Nous appelons ça « construire un container sécurisé » ce qui veut dire en d’autres mots de créer ensemble un espace où chacun se sent tellement en sécurité que baisser les armes et l’armure vient naturellement car c’est ce à quoi nous les humains, aspirons profondément.

Cette aspiration profonde, d’être relié à l’autre, de sentir vibrer nos cœurs à l’unisson est profondément légitime et contredit une fausse croyance largement répandue : nous devons tous être indépendants et n’avoir besoin de personne. Je crois au contraire que nous avons infiniment besoin des autres et que notre interdépendance est plus que jamais nécessaire dans ce monde où l’on voudrait nous faire croire que tout peut s’acheter. Je trouve que l’essentiel – qu’on dit invisible – l’amour, le lien, la fraternité, le sentiment d’appartenance, faire partie d’une tribu, que tout cela ne pourra jamais s’acheter et ne peut être vécu qu’en s’ouvrant à la relation que représente chaque rencontre, chaque opportunité de nous enrichir les uns les autres du cadeau unique que nous portons tous.

Chez MKP nous créons cela en travaillant avec les 4 directions, toutes reliées avec un archétype, une sorte de fréquence énergétique à laquelle chacun peut se relier. Je vais vous brosser ici un portrait de ces directions en les transposant au niveau du couple.

La direction de l’EST, l’archétype de l’AMANT.

L’EST c’est la direction du soleil levant, c’est le début de la journée, le printemps, le commencement de quelque chose. Aussi l’énergie de l’AMANT est celle de l’ouverture à la rencontre, de la joie de la découverte et du plaisir de toucher du cœur l’inconnu qui est là devant soi. C’est un moment pour jouer, pour rêver ensemble, pour se raconter nos histoires, pour explorer ensemble comment nos vies en sont venues à se croiser. Il existe sans doute plusieurs façons de se raconter, de parler avec quelqu’un. Chez MKP et aussi dans mon couple, nous privilégions ce qu’on appelle communément parler en « JE ». C’est quelque chose de très connu et j’en ai déjà parlé dans cette chronique. J’aimerais ajouter que nous mettons l’accent sur exprimer nos ressentis intérieurs, nos émotions, plutôt que sur les choses que nous avons faites. Parler essentiellement du FAIRE nous garde trop souvent à l’extérieur de nous-même. Si vous voulez déposer votre armure, il m’apparaît évident qu’il est préférable de parler de ce que vous ÊTES dessous l’armure, de comment vous vous sentez, etc. Vouloir en parler vous amènera automatiquement à y porter votre regard et donc à faire le plus difficile, tourner son focus vers l’intérieur pour partager à l’autre ce qui palpite en vous, première étape de la relation et de la construction de cet espace sécurisé.

La direction du SUD, l’archétype du GUERRIER.

Le SUD c’est la direction du midi, de l’été. La chaleur est à son maximum, votre énergie est à son zénith. Le GUERRIER n’est pas un penseur, il agit en suivant son code moral tout en écoutant son instinct. Et par-dessus tout, il est en mission, il combat pour une cause, pour défendre le « royaume » dont nous reparlerons à la direction du NORD. Au sein du couple, cette énergie va amener beaucoup d’intensité, de mouvement, de passion. Le GUERRIER est celui qui se lève pour briser les obstacles, pour déraciner les habitudes qui nous conduisent à la routine et à l’ennui.

Sans lui, les choses se figent. Son rôle est d’agir, de mettre en lumière à tout prix ce qui est dans l’ombre et qui freine l’harmonie du royaume, ici du couple. À l’aide de son épée, le GUERRIER tranche les nœuds, il oblige les partenaires à vivre en intégrité, à être authentiques l’un pour l’autre. Chaque jour il livre bataille pour vivre en plein soleil. Par exemple, si l’un ou l’autre des partenaires est en réaction émotionnelle, le GUERRIER intervient pour que cela soit déposé en pleine lumière et traité maintenant. En ce sens, il est capable de tout entendre, quitte à utiliser son bouclier si nécessaire pour rester connecté à lui-même et à l’autre sur le champ de bataille. La maîtrise des 4 accords toltèques offre au GUERRIER un ancrage inébranlable. Sans lui, cette charge émotionnelle aura tendance à s’accumuler dans l’ombre comme une bombe à retardement. Sans lui, le couple va naviguer en terrain miné et les sujets dont il est dangereux de parler vont se multiplier et vous laisser enchaînés par l’ennui à ne plus parler que du temps qu’il fait pour éviter à tout prix de marcher sur une mine.

La direction de l’OUEST, l’archétype de l’ALCHIMISTE.

L’OUEST est la direction de l’automne, du soleil couchant, le moment de la journée où les ombres s’allongent… Ces ombres sont l’ennemi du couple, c’est là où les blessures du passé se sont figées (cachées) et ont transformé une partie de vous en automate qui agit toujours de la même façon pour éviter de souffrir à nouveau. Si le rôle du GUERRIER est de confronter, de mettre en lumière, celui de l’ALCHIMISTE est, comme son nom l’indique, de transformer le plomb en or. Aussi, grâce à sa connexion avec l’ESPRIT, grâce à sa grande connaissance des liens cachés qui relient toutes choses, l’ALCHIMISTE est celui qui va accepter, avec un immense courage, de plonger profondément en vous dans cette ombre – d’aller littéralement là où ça fait mal – pour toucher du cœur ce qui est figé (le plomb) pour lui redonner sa fluidité, pour ramener à la vie cette partie oubliée de vous qui demande depuis si longtemps à revoir le jour. Sans lui le couple est condamné à rester coincé à terre au bord du conflit, alors que sa destinée est de s’envoler – tout en s’enracinant de plus en plus profondément – et d’épouser cette spirale évolutive qui mène à l’extase, à la joie infinie d’être en vie !

La direction du NORD, l’archétype du ROI.

La direction du NORD est celle de la nuit, de l’hiver. C’est le moment d’intégrer les transformations faites pendant l’automne. C’est le moment de s’honorer, de se reposer, de savourer les enseignements apportés par l’année qui se termine. Sans cet espace, le couple se prive de cette sagesse qui accompagne l’expérience, et le chemin ne devient qu’un combat sans fin où l’on perd de vue l’essentiel, cette inaccessible étoile qui nous guide depuis le commencement et que l’on peut voir surtout les nuits sans lune et sans nuage. Sans ROI le couple ne va nulle part, tourne en rond.

Le ROI est celui qui incarne la majesté. La noblesse de son code de valeurs fait que ses décisions place le bonheur de son royaume (ici le couple), devant son propre bonheur. Son rôle est d’être l’intermédiaire entre l’ESPRIT et le royaume, le gardien de la vision dont vous avez rêvé ensemble dans l’énergie de l’AMANT. Sans lui c’est le chaos car il représente la loi en édictant les règles (en accord avec l’ESPRIT) qui permettent au couple de vivre dans un espace sécurisé.

L’hiver c’est aussi un moment pour préparer les prochaines semailles, le prochain cycle. Dans cet espace, le ROI choisit de laisser derrière lui les choses qui ne sont plus nécessaires et de préparer avec soin les graines à planter.

Vivre en équilibre

Ces quatre archétypes représentant les directions, les saisons, les rythmes vivants tissés en chaque chose qui nous invitent à ÊTRE/FAIRE ce qui est juste à chaque instant pour plonger chaque jour d’avantage vers une communication claire, vers une connexion de plus en plus fluide. Sentir que les pensées, mots et actions de son partenaire sont unifiés, cohérents, apporte une sécurité délicieuse qui invite à faire la paix en soi-même et à réintégrer dans votre présent ces différentes parties blessées qui veulent encore rester dans l’ombre. Ce travail est difficile car il demande de faire un effort quotidien constant pour combattre l’inertie qui nous fait préférer le confort douillet d’un canapé à l’aventure folle de plonger courageusement à la rencontre de nos dragons intérieurs…

Par bonheur, malgré tout le poids du conditionnement que nous avons reçu, nous avons chacun un cœur palpitant qui ne pourra jamais se résoudre à vivre une vie en demi-teinte. Il est certainement possible d’ignorer son cœur pendant un temps, ou même quelques vies, mais tôt ou tard, il vous montrera le chemin, que vous cherchez depuis toujours.

Construire un espace sécuritaire dans le couple

by Jean-Philippe Ruette | Présences Magazine No 7 - Octobre 2019

Curabitur elit. id efficitur. ut non libero

Et si vous vous abonniez pour aller vers une vie plus consciente ?