Alimentation : une clé pour la pleine conscience ?

par | 6 Mar 2019 | Bien-être et santé | 0 commentaires

La conscience est la clé qui permet d’introduire le sacré dans tous nos gestes.
L’ouverture à la spiritualité peut donc passer par le quotidien !
Parfois, nul besoin de techniques complexes pour accéder à une autre vision de la vie : il suffit d’être pleinement présent  à ce que nous faisons. L’alimentation est un merveilleux enseignement.

L’homme est ce qu’il mange !

 « L’homme est ce qu’il mange » disait le philosophe Feuerbach au 19ème siècle.
D’un point de vue strictement métabolique les études confirment ses intuitions. Nos cellules se renouvellent et se nourrissent à partir des nutriments que nous introduisons dans notre corps – notre bien-être physique et psychique sont étroitement liés au choix de nos aliments.

L’avez-vous expérimenté par vous-même ?
Avez-vous mangé du fast-food, des pizzas, des gâteaux sur plusieurs repas d’affilée ? Comment vous êtes-vous senti en comparaison à des repas où votre nourriture était essentiellement à base de légumes, fruits, légère, digeste ?

Pour ma part, j’ai la chance d’être née dans une région d’Italie où la nourriture traditionnelle est très simple. Des saveurs qui vibrent la terre, ses plantes et ses animaux. Une terre de collines et vallées, des forêts qui encore aujourd’hui accueillent des animaux sauvages, une terre de spiritualité aussi, qui a donné naissance entre autres à Saint François d’Assise.
Une cuisine avec peu de complexité, peu de raffinement aussi, une cuisine saine et essentielle. Elle reste pour moi une valeur ancrée au fond de moi, ce sens que je cherche dans la nourriture encore aujourd’hui. Je peux apprécier un repas gastronomique, riche et raffiné. Mais le lendemain mon corps me rappellera inévitablement vers des saveurs simples, une alimentation à large base de légumes et d’herbes aromatiques. Non seulement cela nourrit mon corps, mais tout mon être est plus léger.

Je l’expérimente également au quotidien dans mon cabinet. Toutes mes clientes le témoignent : limiter voire éliminer certains aliments en faveur d’autres, éviter certaines combinaisons particulièrement indigestes, réduire la nourriture industrielle en la remplaçant par du bio de saison peuvent à elles seules être les clés d’un énorme changement dans leur santé.

Les recherches médicales nous disent aujourd’hui que nos intestins sont notre deuxième cerveau (même le premier, disent certains). Évidemment ce que nous introduisons dans notre corps à chaque repas constitue la matière première qui permet à notre métabolisme de fonctionner. 

Y compris notre système nerveux.

Les chercheurs sont en effet capables d’identifier les nutriments qui influencent nos neurotransmetteurs.
Et de plus en plus d’études portent sur interaction entre les aliments consommés et notre comportement.
Nous savons par exemple que les acides gras, les antioxydants, les vitamines, les minéraux et les oligoéléments, ont non seulement des bienfaits sur la santé mais elles apportent moins d’anxiété, d’agressivité, de dépression.

Porter un autre regard

Dans le monde du développement personnel et spirituel, le discours va bien au-delà de ces faits. Nous sortons de la simple molécule, pour passer à une vision plus énergétique et subtile.

Nous savons en effet que non seulement la qualité des aliments que nous consommons nous influence mais aussi que les émotions que nous éprouvons en mangeant nous influencent tout autant. Les énergies dans lesquelles nous baignons pendant notre repas peuvent changer complètement la qualité d’un repas. 
Vous en avez certainement fait l’expérience : un sandwich partagé avec des amis lors d’un moment joyeux peut nous laisser une sensation de bien-être, alors que le même sandwich avalé dans votre bureau, entre deux réunions de travail peut être totalement indigeste.
De la même façon, une nourriture biologique, locale, cuisinée avec plaisir et convivialité est un régal pour notre corps et notre esprit, mais le même plat  cuisiné alors que nous nous sentons en colère ou irritables aura un effet beaucoup moins bénéfique (je trouve que les plats ont même moins de goût)!  
Et c’est là que ça devient passionnant !

Non seulement le choix de la nourriture a une action quantifiable sur notre santé et notre comportement.
Bien plus que ça, notre relation à l’alimentation peut devenir une clé de notre évolution, une véritable cure pour notre âme !
Comment ?

Pour lire cet article dans son intégralité, vous pouvez vous le procurer au format PDF dans notre boutique !

Testez-nous GRATUITEMENT pendant 14 jours